mikan music articles
Interview IRUMA RIOKA
Par Shito, le 25-05-2008 à 23:07:00
A l'occasion de la sortie de son premier album IRUMA, IRUMA RIOKA a accepté de répondre à une petite interview découverte.
IRUMA RIOKA
01- Tout d'abord, pouvez-vous vous présenter à tous nos lecteurs qui ne vous connaissent pas encore ?
Iruma Rioka : Bonjour (NdT : en Français dans le texte). Je suis Iruma Rioka. Je suis chanteuse et songwriter. Sur mon premier album, je suis l'auteur de toutes les compositions et de tous les arrangements. Sur scène, je chante en m'accompagnant au piano. J'aime m'inspirer de sources sonores européennes comme la boîte à musique, le son des cloches d'église et les orchestres classiques.

02- Vous faites de la musique depuis votre plus jeune âge, jouez du piano et du clavier, composez sur ordinateur. Pourriez-vous rapidement nous résumer votre parcours artistique ?
IR : Quand j'avais 3 ans, j'ai commencé à apprendre le piano, et dès l'âge de 6 ans j'ai étudié la composition. Après mon entrée au lycée, j'ai découvert la musique par ordinateur, par le biais d'un logiciel très simple de composition utilisant le son des boîtes à musique. L'idée m'a plu et j'ai composé de nombreux petits morceaux avec ce programme, avant de rejoindre l'université où je me suis spécialisée dans la composition musicale sur ordinateur. C'est là que j'ai réellement commencé à créer des chansons. Un jour, après avoir assisté à une de mes prestations, un homme m'a proposé de sortir mon propre CD. Mon premier album est désormais terminé, et je suis heureuse que de plus en plus de gens écoutent ma musique !

03- Parmi les gens qui influencent votre travail, vous citez Bjork et Shiina Ringo. En quoi ces artistes vous inspirent-elles, et quelles sont vos autres références artistiques ?
IR : J'aime Shiina Ringo parce qu'elle accorde beaucoup de valeur au fait d'écrire ses paroles en japonais. Et j'aime son esprit aussi. La musique de Bjork et sa voix me soulagent, me tirent vers le haut. J'aime également VALENCIA, dont la musique est un mélange de classique, de digital et de rock. La première fois que j'ai entendu un morceau de VALENCIA, j'ai pleuré !

IRUMA RIOKA
04- Plusieurs fans de musique japonaise en Europe et aux USA ont comparé vos chansons, après écoute de votre premier album, aux travaux de RURUTIA, Yoko Ueno, Yuki Kajiura... Connaissez-vous ces artistes et que pensez-vous de cette comparaison ?
IR : Je suis désolée mais je ne connais pas ces artistes.

05- En tant qu'auteur-compositeur, comment définiriez-vous le style d'IRUMA RIOKA ?
IR : Ma musique est le reflet de mon esprit, elle est libre. J'ai choisi de m'exprimer en musique parce que je ne suis pas très douée pour parler de moi. J'aime aussi les rythmes à trois temps. Le mélange de tout cela constitue mon style et mon identité.

06- Parlez-nous de votre travail de création : quelles sont les principales étapes de votre processus de composition ? Combien de temps vous faut-il en moyenne pour achever un morceau ?
IR : Cela commence toujours par un moment où je me sens basculer, instable. Je me mets alors au piano, et il en résulte une mélodie, sur laquelle j'écris des paroles. Bien sûr, à ce moment de nombreux sentiments différents se succèdent. Certains morceaux sont par ailleurs terminés en une seule journée, là où d'autres prennent des mois. A titre d'anecdote, la chanson Ashita, ame ga yanda nara (piste 4 sur l'album) est née un jour où je chantais en marchant sur une route.

07- Votre premier album IRUMA est en vente depuis un bon mois maintenant. Quel effet cela fait-il de voir enfin son CD disponible en magasin, avec des gens qui l'achètent à travers tout le pays ?
IR : Je suis tellement heureuse ! Je souhaite partager ma musique avec le plus grand monde possible, et avec vous !

IRUMA RIOKA
08- Au sujet de cet album, quel est le message global qu'il véhicule ? Que souhaitez-vous dire au public au travers de vos chansons ?
IR : "Je suis là. Vous n'êtes pas seuls. C'est une bonne chose de pleurer lorsqu'on est triste. Et après les larmes, vous vous sentirez bien à nouveau."

09- Dans la chanson Moonlight Waltz, vous reprenez la mélodie d'un morceau classique. La musique classique est-elle quelque chose qui vous attire, et peut-on s'attendre à retrouver ce genre de choix artistiques sur vos prochaines chansons ?
IR : Oui, clairement. J'aime la musique classique et toutes les sonorités qui évoquent l'Europe. C'est très intéressant de mixer le classique et la pop.

10- Sur votre album, la chanson Touch your heart est très différente des autres morceaux, notamment de par son orchestration qui comprend batterie et guitare électrique, et bien sûr de par son rythme qui en plein milieu de la chanson prend un virage résolument dance. Pouvez-vous nous raconter l'histoire de cette chanson ?
IR : Bien sûr. Touch your heart est une chanson où j'incarne une personne devenue aveugle. Mais ce n'est pas triste, parce que je peux chanter, et qu'ainsi je peux vous communiquer ce que j'ai à l'esprit. Même si je ne peux pas vous voir, je ne suis pas seule. J'ai donc voulu faire de cette chanson un morceau positif, d'où le choix d'un rythme dance.

11- Beaucoup de ceux qui ont pu vous écouter affirment que vos chansons, en tête desquelles fuoco, feraient d'excellents thèmes d'anime ou de jeux video. Est-ce que l'univers de l'animation et du jeu video est quelque chose qui vous attire, ou plutôt que vous souhaiteriez éviter ?
IR : Je n'ai jamais travaillé pour un anime ou un jeu video. Mais si c'est là le ressenti de nombreuses personnes, cette remarque est la bienvenue.

IRUMA RIOKA
12- Sur toutes les photos que l'on peut voir de vous on distingue deux personnalités visuelles différentes d'IRUMA RIOKA : l'une semble plutôt enfantine, ne quittant jamais son ours en peluche; l'autre est plus adulte, avec un maquillage plus sombre et des tenues parfois assez sexy. Laquelle de ces deux images correspond le plus à la véritable IRUMA RIOKA ?
IR : La véritable IRUMA a de nombreuses facettes. Je joue l'héroïne de chacune de mes chansons. Au fil de ma carrière vous découvrirez encore d'autres facettes d'IRUMA.

13- Est-ce difficile d'être un artiste Indies au Japon ? Nous aimons interroger les artistes à ce sujet, et nombreux sont ceux qui nous ont répondu devoir travailler en marge de leurs activités musicales. Qu'en est-il pour vous ?
IR : La vie est difficile pour les musiciens Indies. En fait j'ai deux autres jobs. Je fais de la démonstration et de la vente de synthétiseurs, et je joue du piano dans un bar le soir.

14- Quels sont vos projets pour les prochains mois, maintenant que votre album est sorti ? De quoi rêvez-vous ? Aimeriez-vous passer major ?
IR : Bien sûr,je rêve de passer major et de pouvoir vivre de ma seule activité d'artiste. J'aimerais beaucoup jouer en France ! Le mois prochain, je pars en tournée. Ensuite je composerai d'autres chansons et tournerai de nouvelles vidéos.

15- Un dernier mot pour les fans de musique japonaise en France qui découvrent IRUMA RIOKA ?
IR : Merci de vous intéresser à ma musique. Je souhaite que tous ceux qui n'ont pas encore pu m'écouter le fassent, et bien sûr qu'ils apprécient. Kiss. IRUMA RIOKA.

Nous remercions IRUMA RIOKA pour la gentillesse avec laquelle elle nous a accordé cette interview.
Visuels © IRUMA RIOKA
- Site officiel - MySpace officiel.
Voir la critique de l'album IRUMA
Layout :
zone membre
Connectez-vous avec vos identifiants du forum :

login

password

Connexion permanente

Inscription - Mot de passe perdu
Actuellement 47 visiteurs sur le site
publicité
L'Arc~en~Ciel live in Paris DVD
partenaires
Nos partenaires :

Jpopdb CDJapan Yesasia Last.fm SOUNDLICIOUS Wasabi Records J-music Distribution J-music Live J-music Store Higashi Music Orient-Extreme Memorial Hamasaki Anna et Olivia Jmusic Collection AyuAngel French Capsule EMIKO SHIRATORI RURUTIA ARAI AKINO Not Your God


Voir tous les partenaires
recherche
publicité