mikan music articles
Interview Yaneka
Par Shimoa, le 03-06-2008 à 23:01:00
A l'occasion de son passage au Jmusic Festival, nous avons rencontré le duo YANEKA peu avant son entrée sur scène...
YANEKA
mimu : Avant toute chose, comment présenteriez-vous Yaneka à quelqu'un qui ne vous connaît pas ?

Chiyako : *réfléchit* Yaneka hmm... Nous sommes frères et soeur...
Yuuichirou : Pas un couple (rires). Je suis le guitariste de Yaneka...
Chiyako : ...et je suis la chanteuse. *réfléchit* ...Que dire d'autre ?! (rires)

mimu : A propos de votre style peut-être, comment décririez-vous votre musique ?

Y : Hmm.. c'est un mélange de musique traditionnelle japonaise et de musique d'ambiance, mais aussi de toutes autres sortes de musiques (rires). C'est un peu comme si on rassemblait des musiques de...
C : ...d'un peu partout dans le monde.
Y : Ouais, et qu'on mélange.

mimu : J'ai remarqué que dans l'univers de Yaneka, la notion de "racine" était importante. Quelles sont les vôtres justements, pouvez-vous nous parler de votre enfance, de ce qui vous a poussé vers la musique ?

C : Nous avons grandi avec nos grand-parents, ce qui est une éducation très traditionnelle au Japon, de vivre avec Mamie et Papi. Nous nous sommes inspirés de notre entourage, qui nous a appris ce qui est important dans la vie, ce qu'est le bonheur, et je pense aussi que nous nous inspirons de nos ancêtres, qui sont nos "racines".
Y : Oui et elle (*en montrant sa soeur*) a appris le nagauta qui est une forme de chant associée au kabuki ou aux geishas. Une de mes arrière-grand-mères était également une joueuse de shamisen. C'est peut-être parce que je tiens d'elle que je joue de la guitare (rires).

YANEKA
mimu : Lorsque l'on demande à des artistes japonais qui les a influencé, beaucoup citent des artistes non-japonais. Qu'en est-il de Yaneka, quels artistes aimez-vous, quels sont ceux qui vous ont influencé ?

C : Nous sommes en partie influencés par les musiciens que nous rencontrons au Royaume-Uni, en France ou en Suède. Eux aussi nous inspirent, pas seulement les artistes célèbres.
Y : Toutes sortes de sons peuvent aussi nous influencer, pas seulement la musique. Le son peut devenir de la musique, comme les bruits que je sample, par exemple ceci *il tape plusieurs fois la table du doigt*. Le son est partout (rires).

mimu : En parlant de l'étranger justement, vous y effectuez beaucoup de concerts ces derniers-mois. D'où est venue l'envie, l'opportunité de vous produire hors de vos frontières ?

C : Tout d'abord, nous adorons l'Europe, nous voulions connaître cette dernière et y vivre. Puis nous sommes arrivés en Europe, et voulions commencer à jouer de la musique ici, et voir comment ça se passe. Nous n'avions aucune ambition, l'idée était juste de venir, et jouer de la musique.
Y : Et une chose très importante, se faire des amis.
C : Exactement, qu'ils soient musiciens ou pas. Ce sont eux qui nous ont donné des opportunités de jouer.
Y : Et parfois ils nous présentent à des maisons de disques par exemple. Je pense que le facteur "humain" est très important. Je ne cherche pas à me faire des amis en pensant au succès, non...
C : ...c'est juste pour être amis.
Y : Oui, et boire ensemble (rires).

mimu : Et comment s'effectue le choix des pays dans lesquels vous jouez ? J'ai été surpris de voir que vous avez donné beaucoup de concerts en Suède !

C : C'est parce que je suis très influencée par la musique folk suèdoise. Au Japon, j'étais allé voir un célèbre artiste (suèdois) de musique folk, avec qui j'ai parlé 10 minutes. Je lui ai dit "Hé, je veux aller en Suède !", puis on a garder contact et on est devenu de très bons amis. Il est un musicien très célèbre dans son pays, et nous a donné la possibilité de faire des lives en Suède.

mimu : Comment s'appelle-t-il ?

C : Petter Berndalen.

mimu : Je suis pas certain de pouvoir l'orthographier.

C : Je t'écrirais son nom tout à l'heure (rires).
Y : Voilà, on se fait juste des amis. On doit être doué pour ça, j'imagine (rires).
C : Et lorsqu'on a fait des concerts (ndlr : au Japon) avec Petter l'été dernier, des radios suèdoises nous ont écouté, et nous ont invités à venir jouer en Suède.

YANEKA
mimu : Et à propos de vos concerts en France, qu'avez-vous ressenti, ici où le public ne vous connait presque pas ?

Y : C'est plus excitant comme ça. Si les gens aiment, ils vont se montrer très intéressés, sinon ils nous ignorent.
C : C'est un challenge.
Y : Voilà, ça nous permet de voir ce que les gens pensent de notre musique. En fait on aime jouer devant des gens qui ne nous connaissent pas.
C : Et on aime bien voir leurs réactions.

mimu : Vous devez commencer à parler Français maintenant !? (rires)

C : Non (rires). Ou juste des choses comme "Merci beaucoup", "Enchanté",...
Y : "Vous avez du feu ?"
C : "Où sont les toilettes ?"

mimu : Très utile ça (rire général). Plus sérieusement, j'ai pu constater que la mise en scène était très soignée lors de vos lives : décor, éclairage, parfois vous dansez. Je pense notamment à ce live à Kobe (Oriental Tea Salon HASU) l'année dernière où le décor était magnifique. Pouvez-vous nous parlez du choix de la mise en scène, qui s'en occupe... ?

C : Merci ! Oui, on attache de l'importance à l'art, l'atmosphère. Et pour les lumières, c'est notre père qui s'en occupe, c'est lui qui les fabrique (ndlr : je pense qu'elle parle de lanternes). Il travaille donc avec nous pour créer des atmosphères. Je pense que la musique est un art, alors on essaie de lui donner un aspect artistique.

mimu : Votre site officiel est également très joli, qui en a fait le design ?

Y et C : Merci. *Yuuichirou montre sa soeur du doigt*
C : (rire gêné) J'ai fait des dessins, que j'ai donné à une amie lui expliquant ce que je voulais. Elle les a un peu étoffé et c'est à partir de ça qu'elle a fait le site.

YANEKA
mimu : Le 25 juin sortira votre nouvel album, You're Free. Pouvez-vous nous en parler un peu, est-il différent du premier ?

Y : Oui, complètement. Pour le premier album, on enregistrait juste tous les deux, dans mon studio, et je m'occupais aussi du mixage et toutes ces choses-là. Mais cette fois, nous avons eu l'opportunité de nous enregistrer aux studios Abbey Road, en Angleterre, où on a travaillé avec des musiciens suèdois parmi lesquels Petter Berndalen, ainsi qu'un flûtiste suèdois,... Et puis dans le premier album, Roots, on montrait justement nos racines, nos origines. On s'est pas pris la tête, on exprimait nos sentiments tels quels. Mais avec le second album, on voulait...
C : "Sortir". Sortir du pays, sortir de nous-même. "Etre libres".
Y : Voilà, comme s'envolant d'une cage.
C : Oui, c'est notre thème.

mimu : Aujourd'hui vous allez partager l'affiche avec des groupes faisant du rock voir du Visual Kei. Qu'est-ce que cela vous fait d'être entourés d'artistes si différents de Yaneka ?

C : (rires) On a été un peu surpris.

mimu : Vous les avez écouté ?

C : Ooouais... On s'est dit "Ca va aller ? Est-ce qu'on peut se joindre à eux ?" (rires)
Y : Je voulais leur demander "Vous êtes sûrs qu'on peut jouer ici ?" (rire général). Au Japon on a jamais eu l'occasion de jouer avec des groupes de Visual Kei parce que c'est pas vraiment notre style. Mais...
C : C'est pas mal non ?
Y : ...on s'est inspiré de toutes sortes de styles. La Musique est ce qu'elle est, et varie selon les personnes et leurs goûts.

mimu : Aimez-vous le Visual Kei ?

Y : Je n'en écoute pas, pour être honnête. *rire de Chiyako* Mais je trouve super que des Français fassent du Visual Kei. Parce que bien que le Visual Kei soit du métal japonais, des gens d'une certaine culture en ont inspiré d'autres d'une autre culture, je trouve ça bien.
C : C'est pareil pour nous. On s'est inspiré de la musique d'autres pays !

mimu : Bien, nous avons bientôt fini. Avant ça, notre site s'appelle mikan music, et nous avons pour tradition de demander aux artistes de nous dessiner une petite mandarine. Vous voulez bien vous prêter au jeu ?

Y : *pousse la feuille vers sa soeur* Tu dessines (rires) ... Elle est douée pour ça.
C : Nooon (rires) Ne me mets pas la pression.

mimu et Y : Siii, t'as fait le design du site officiel.

Puis quelques coups de crayon plus tard, voici le résultat !

YANEKA\


mimu : Très bien, c'est maintenant fini, merci infiniment à vous et bonne chance pour votre concert !

Y et C : Merci beaucoup, bonne chance pour l'interview (rires) !

Merci à YANEKA et à l'ensemble du staff d'Asiexpo et J-music Live.
Reproduction totale ou partielle des textes et photos strictement interdite.
Layout :
zone membre
Connectez-vous avec vos identifiants du forum :

login

password

Connexion permanente

Inscription - Mot de passe perdu
Actuellement 52 visiteurs sur le site
publicité
L'Arc~en~Ciel live in Paris DVD
partenaires
Nos partenaires :

Jpopdb CDJapan Yesasia Last.fm SOUNDLICIOUS Wasabi Records J-music Distribution J-music Live J-music Store Higashi Music Orient-Extreme Memorial Hamasaki Anna et Olivia Jmusic Collection AyuAngel French Capsule EMIKO SHIRATORI RURUTIA ARAI AKINO Not Your God


Voir tous les partenaires
recherche
publicité