mikan music articles
Live report J @ Yokohama BLITZ (29-11-2008)
Par Shimoa, le 13-12-2008 à 01:34:00
Yokohama BLITZ
Yokohama BLITZ, homologue de l'Akasaka BLITZ, se vante d'être la plus grande live house de Yokohama. Et il faut dire que la fosse du Yokohama BLITZ peut accueillir 1700 personnes et l'étage compte plus de 200 places assises. Le héros du jour est J, bassiste de l'illustre LUNA SEA et artiste solo depuis maintenant 11 ans. Le concert de ce soir se place dans un projet baptisé 3MONTH of HEAT ~TRIAL RIDE~, qui consiste en 6 lives répartis en trois doublons sur octobre, novembre et décembre. Chaque date affiche sold out et c'est en courant que les premiers spectateurs (en l'occurrence spectatrices) envahirent la salle ce soir-là. Essayez de les comprendre, ça fait des semaines qu'elles attendaient le...
■  ...le jour J

J - Live2
Dès l'extinction des lumières, c'est la folie au sein du public. Puis plusieurs projecteurs de lumière rouge plongent la scène dans une ambiance sanguine. Et pour cause, la première chanson est Resist bullet, issue de l'album BLOOD MUZIK. D'entrée, J chante près du public : il donne l'impression d'être à 100% dès les premières secondes, et ses fans sont à son image. En ce qui me concerne, c'était la première fois que je voyais une ambiance aussi révoltée dans un concert au Japon. Puis après BURN OUT vient la première partie MC, dans laquelle je découvre que J est nettement moins agressif que ses mélodies : tout sourire et avec une voix très sympa, il est friendly au possible. Et catalyse son public avec une facilité d'autant plus déconcertante.

J - Live1
Certains spectateurs ont une bougeotte infernale, créant ainsi un véritable cirque au sein de l'audience, sans parler de ceux qui se font allègrement porter par la foule jusqu'au devant de la scène où ils sont réceptionnés par les agents de sécurité. Même les spectateurs possédant une place assise, à l'étage, se mettent debout et sautent (sur scène en revanche, la tendance est plus à l'immobilisme). L'arrivée de ray of light est le moment parfait pour souligner le son impeccable des guitares, à la lourdeur agréablement dosée. D'une manière générale, le son est propre et ne sature pas. De plus, J propose un vrai contenu live, ne se contentant pas d'une succession de copies conforme des versions studios.

■  Tout en puissance

Quelques chansons plus tard, J et ses guitaristes quittent la scène pour laisser le batteur, seul occidental de la formation, exécuter un solo. La puissance avec laquelle il frappe son instrument est impressionnante, faut dire, ses biceps doivent faire la taille des cuisses de misono, c'est dire l'ampleur du phénomène. Sur ce solo de 6 bonnes minutes, le batteur se met même debout par moments tellement il a le feu aux miches... ou plutôt parce que le staff change son siège...

J - Live4
A son retour sur scène, J balance sa bouteille d'eau au milieu de la foule. Mieux, il regarde où elle atterrit au cas où il aurait blessé quelqu'un. Sur les refrains de BUT YOU SAID I'M USELESS, sa voix est drôlement modifiée mais n'enlève rien au bon bilan vocal que l'on pourra tirer de la soirée. La setlist se poursuit avec PYROMANIA, encore plus metal que les précédentes, et où la scène est habillée d'un énorme tag disant "Wake up! Mother Fucker", en quelque sorte la devise de J. Vers la moitié de cette chanson, un seul mot de l'artiste et tout le monde dégaine son briquet, pour un petit moment mélanco. Impressionnant comme le public est réceptif sur ce coup-là, à croire que c'était répété ou que les briquets étaient distribués à l'entrée ! Après cet instant de tendresse, la liesse générale repart de plus belle, tel un estomac pris de convulsions terribles (on trouve les métaphores qu'on peut...).

addiction est une chanson qui ne m'a pas rendu accro, trop répétitive à mon goût même si ça doit être voulu. Puis enfin, sur cette scène affublée de deux enceintes à l'effigie de la Vierge Marie, arrive mon messie à moi : RECKLESS. Sa mélodie est toujours aussi entraînante mais le refrain hélas beaucoup plus brouillon que dans la version single. Quoiqu'il en soit j'adore la compo de cette chanson et son final en apothéose. C'est après ce titre que la formation s'en va, et les rappels du public manquent de conviction. Mais J revient quand même et lance un petit jeu avec le public, instaurant une compétition entre les parties gauche et droite de la salle, gratifiant ceux qui font le moins de bruit d'un doigt d'honneur.

J - Live3
De cette soirée je retiendrai l'aura de J, la qualité des guitares, et le travail réalisé sur l'éclairage qui en mettait littéralement plein les yeux (et plein le dos au bout d'un moment). Le principal regret que je pourrais formuler sur ce concert, au niveau sonore sponsorisé par une certaine marque de boules, concerne la setlist. Seulement 4 faces A, et beaucoup de mes chansons préférées manquaient à l'appel, mais après ce ne sont que mes goûts personnels.

J - Live5
■  Setlist :
1) Resist bullet
2) BURN OUT
3) ray of light
4) never ever
5) NEW SONG
6) OVER DRIVE
7) Snake Beat
-Drum Solo-
8) BUT YOU SAID I'M USELESS
9) PYROMANIA
10) So High
11) addiction
12) RECKLESS
EN1) Feel your blaze
EN2) Gabriel

Remerciements à J et son staff.
Layout :
zone membre
Connectez-vous avec vos identifiants du forum :

login

password

Connexion permanente

Inscription - Mot de passe perdu
Actuellement 85 visiteurs sur le site
publicité
L'Arc~en~Ciel live in Paris DVD
partenaires
Nos partenaires :

Jpopdb CDJapan Yesasia Last.fm SOUNDLICIOUS Wasabi Records J-music Distribution J-music Live J-music Store Higashi Music Orient-Extreme Memorial Hamasaki Anna et Olivia Jmusic Collection AyuAngel French Capsule EMIKO SHIRATORI RURUTIA ARAI AKINO Not Your God


Voir tous les partenaires
recherche
publicité