mikan music articles
Article ORANGE RANGE au coeur de la polémique
Par Shito, le 01-11-2005 à 11:00:00
Le succès d'ORANGE RANGE a focalisé l'attention des media et du public sur le groupe, dont les chansons s'entendent partout. Les six membres d'ORANGE RANGE ont été elevés dans un milieu pluri-culturel, baignant dans des univers musicaux multiples. Et il n'a pas fallu longtemps pour que naissent les premiers mouvements critiquant les créations du groupe. A la question de savoir si pour la plupart de ses titres, ORANGE RANGE s'inspire, sinon copie carrément bon nombre de références dans divers styles musicaux, la réponse ne peut être autre que OUI, et la démonstration qui suit vous en convaincra sans nul doute. Reste ensute à répondre à la question fatidique : plagiat, ou hommage?
Le phénomène de popularité que génère ORANGE RANGE est impressionnant, mais avec un tel succès le retour du bâton est forcément tout aussi puissant. Devant le nombre éloquent de chansons du groupe que l'on peut clairement rapprocher d'autres créations existantes, se sont déclenchés des levers de boucliers nombreux et virulents. De très nombreux sites web japonais se font l'écho de cette indignation, parmi lesquels figurent KILL RANGE et surtout ANTI-ORANGE RANGE, qui recense sur de nombreuses pages interviews commentées du groupe et extraits audio visant à prouver l'absence totale de création artistique dans le travail d'ORANGE RANGE. La suite de cet article repose en grande partie sur le contenu de ce dernier site.


■  Etude comparative sur 22 chansons

Pour commencer, vous pouvez télécharger ici un fichier audio de 11'52 (source : ANTI-ORANGE RANGE) regroupant l'ensemble des extraits dont il sera question ci-dessous. Les titres cités dans les lignes qui suivent figurent dans l'ordre dans lequel ils apparaissent dans ce fichier audio, afin de vous aider à en suivre la succession.

Etant donné qu'à l'écoute de ces extraits les accusations ne peuvent que fleurir, j'attire d'ores et déjà votre attention sur le fait qu'un certain pourcentage (estimable à environ 50%) de ces inspirations ont été explicitement reconnues par le groupe, et notamment les plus évidentes d'entre elles. Par ailleurs ce qui n'a pas été explicitement reconnu n'a toutefois pas été pour autant démenti. Nous reviendrons sur ce point par la suite !

□  LOCOLOTION
- Intro fortement inspirée de celle de Trouble du groupe Shamploo
- Fin du refrain rendant explicitement hommage à The Locomotion de GRAND FUNK, repris plus tard par Kylie Minogue.
- Fin du couplet et intro du refrain identiques à ceux de Bad Medicine de Bon Jovi.

□  Shanghai Honey
- Rap des couplets inspiré de celui de WANNABE de ZEBRAHEAD, repris plus tard par les SPICE GIRLS
- Mélodie du refrain identique à celle de Lay Your Hands On Me de Bon Jovi
- Fin du refrain rappelant beaucoup Back Shot de Queen

□  Ishin Denshin
- Intro clairement inspirée de Wandervogel de Quruli
- Mélodie des couplets ressemblant à celle de Itsumademo kawaranu ai wo de Tetsuro Oda
- Mélodie du refrain calquée sur la musique du jeu Dr. Mario de Nintendo

□  Hana
- Mélodie de l'intro et des refrains identique à celle de YELL par KOBUKURO
- Milieu du refrain ressemblant à Yakeno ga hara de Cocco
- Fin du refrain calquée sur celle de Kurumi par Mr.Children
- Pont musical rappelant fortement Yume de aru you ni de DEEN

□  Rakuyou
- Le refrain est un hommage évidentà Lifetime Respect de Mikidozan

□  VIVA*ROCK
- Le chorus du refrain est calqué sur celui de Famicom Wars de Nintendo
- Le refrain ressemble à celui de C-chou kotoba ni goyou kokoro de SOUTHERN ALL STARS
- Le pont musical rappelle celui de Love Gun de Kiss
- Le rap des couplets ressemblerait à celui de Hello Tomorrow de ZEBRAHEAD

□  Michishirube
- L'intro est clairement inspirées de celle de Legacy de Mansun
- La mélodie des refrains rappelle vaguement Itoshi no erii de SOUTHERN ALL STARS


□  KIRIKIRI MAI
- Hommage explicite à Kirikirimaimu de cali=gari

□  CHEST
- Intro rappelant celle de Brandnew my lover de Mr.Children
- Rap rappelant Deep impact de Dragon Ash
- Refrain calqué sur celui de Hadess par Dir en Grey

□  SP Thanks
- Intro évoquant vaguement celle de I'm in love de GLAY

□  Matsuri danshaku
- Intro très proche de celle de Beyond the moutain par BRAHMAN
- Refrain faisant explicitement référence à Matsuri de Jitterin'Jinn

□  City Boy
- Mélodie du refrain rappelant Do or Die de Papa Roach

□  Sha Sha
- Refrain calqué sur celui de Wild Flower ~hana no shirabe~ de Panic Crew

□  HUB STAR
- Fin de l'intro rappelant peut-être MUGEN de Porno Graffitti
- Intro calquée sur Jankenpyon des Minimoni

□  Oh!Yeah
- Intro rappelant Happy Summer Wedding des Morning Musume

□  Fever!
- Rap ressemblant vaguement à Daigenkai de DES-ROW

□  Danshing session
- Sans doute inspiré de Sex Machine de James Brown

□  Yamauchi Chuukouka
- Couplets rappelant peut-être PIKANCHI DOUBLE d'Arashi

□  ZUNG ZUNG FUNKY MUSIC
- Références multiples à Play That Funky Music de Wild Cherry (2 extraits)
- Refrain faisant référence à Drif no Zundoku Setsu de The drifters

□  ORANGE BOAT
- Référence explicite à Banana Boat de Harry Belafonte

□  * ~ASTERISK~
- Refrain ressemblant à Jishou no yurikago de Kuroyume
- Rap rappelant Sentimental Bus de NobodyKnows+

□  Zipang 2 Zipang
- Rappelerait Jupiter Jazz de l'album World 2 World.


■  Elements de discussion

Voilà donc de quoi juger sur pièce. Bien sûr après écoute il ne fait plus aucun doute qu'ORANGE RANGE a fait plus que piocher dans la discographie de ses artistes préférés pour composer ses propres titres. Et encore, il ne s'agit là que d'une partie des différentes références que l'on peut trouver sur le net. La question est: que faut-il en penser ?

Tout d'abord, comme cela a été dit plus haut, il faut signaler que bon nombre de ces références sont bien volontiers reconnues par le groupe lorsqu'il est interrogé sur le sujet. Se pose par contre la question des crédits aux ayants-droit des morceaux utilisés. La très grande majorité des titres d'ORANGE RANGE ne comporte en effet que le nom du groupe en guise de paroliers et compositeurs. Ce fut notamment le cas de LOCOLOTION avant que la JASRAC, la société qui gère les droits d'auteurs sur le territoire japonais, ne rappelle à l'ordre Sony Music Entertainment. Après quoi Carole King et Gerry Gofin, les auteurs originaux de The Locomotion, furent mentionnés dans les crédits de LOCOLOTION.

Dans les faits, on ne peut guère reprocher au groupe d'avoir une culture musicale étendue, et de vouloir s'inspirer de ce qu'aiment ses membres pour ses propres créations. Si ce n'est que ceci ne va pas arranger l'image qu'a le Japon d'un pays dans lequel tout est de plus en plus copié sur la culture occidentale, qui serait pillée à tout va sans rien recevoir en retour. L'option la plus sage est sans doute de voir ici un hommage appuyé, sans doute maladroit (car pas reconnu de manière suffisamment explicite) mais on ne peut plus sincère, de la part de jeunes musiciens envers leurs idoles et leurs morceaux préférés. Dont on ne peut d'ailleurs que louer la variété. L'ouverture culturelle d'ORANGE RANGE est un modèle représentatif de l'idéal de la jeunesse japonaise d'aujourd'hui, et c'est peut-être bien ce qui explique le succès exceptionnel que connaît le groupe depuis maintenant près de deux ans. Avec un gigantesque background culturel derrière eux, les membres d'ORANGE RANGE ont réussi à forger une personnalité à leur musique, à se constituer une touche bien à eux qui rend leurs morceaux immédiatement identifiables. N'est-ce pas là ce qui caractérise le mieux un artiste ?
Layout :
zone membre
Connectez-vous avec vos identifiants du forum :

login

password

Connexion permanente

Inscription - Mot de passe perdu
Actuellement 60 visiteurs sur le site
publicité
L'Arc~en~Ciel live in Paris DVD
partenaires
Nos partenaires :

Jpopdb CDJapan Yesasia Last.fm SOUNDLICIOUS Wasabi Records J-music Distribution J-music Live J-music Store Higashi Music Orient-Extreme Memorial Hamasaki Anna et Olivia Jmusic Collection AyuAngel French Capsule EMIKO SHIRATORI RURUTIA ARAI AKINO Not Your God


Voir tous les partenaires
recherche
publicité