mikan music articles
Live report ONE OK ROCK @ Zepp Tôkyô (23-01-2009)
Par Shimoa, le 20-02-2009 à 19:00:00
ONE OK ROCK, ce jeune quintette qui faisait ses débuts majors il y a même pas deux ans, s'est rapidement imposé comme une valeur forte de la nouvelle scène rock japonaise. En 2008, le groupe a opté pour une stratégie de sorties albums sans sorties singles préalables, donnant naissance à deux opus en moins de 6 mois. Et non sans succès, aussi bien auprès du public japonais que français. Le concert de ce soir au Zepp Tôkyô se place au début d'une longue tournée baptisée Emotion Effect, et qui ne s'achèvera que début juillet !

■  La scène, leur jardin

ONE OK ROCK Live 05
L'entrée du groupe sur scène est chaotique, mais dans le bon sens du terme : flashs dans tous les sens, bruit d'alarme, guitares bien lourdes. Puis dès les premières secondes de CONVINCING, la foule est en délire, et le groupe aussi, à l'image de Taka (chant) et Ryôta (basse) défiant les lois de la gravité. Le groupe, tout de noir vêtu, bouge très bien et occupe la scène de façon remarquable. Hélas, le son est clairement saturé, et quand les trois guitares jouent ensemble, ça donne quand même un beau bordel. A ce titre, l'intro de Doppelgänger devient une petite cata', méconnaissable. Sur les parties MC en revanche, ONE OK ROCK fait preuve de métier : ils sont de bons chauffeurs de salle, même si reconnaissons-le, ils ont un public facile. En parlant de partie MC, dans l'une d'elle le guitariste et leader du groupe, Toru, demande successivement aux hommes et aux femmes de se manifester. Le résultat nous montre que les individus XX sont deux fois plus présentes que les XY.

ONE OK ROCK Live 06
Sur Reflection, l'ingé lumière s'est un peu trop excité avec les flashs, à tel point que mes yeux s'en souviennent encore. Heureusement lui succède Break My Strings, mon nouveau coup de cœur ONE OK ROCK dont l'intro prend quelque chose de majestueux en live. Au terme des couplets, je m'attends à retrouver un des atouts majeurs de la chanson : les chœurs des refrains. Mais grosse désillusion, ceux-ci sont littéralement inaudibles, noyés dans un tsunami de décibels. Par la suite, l'intro de Et cetera est très bien accueillie à juste titre, et ses couplets peu chargés instrumentalement permettent de mieux apprécier la performance. Sur celle-ci, le groupe bouge nettement moins, probablement parce que cette chanson est plus empreinte de tristesse que ses consœurs, mais c'est néanmoins un grand moment que ONE OK ROCK envoie aux quatre coins du Zepp.

ONE OK ROCK Live 01
Tandis qu'arrive Hitsuzen Maker, Taka dévoile un skill intéressant : il fait tournoyer son micro en le tenant par son fil, puis le rattrape en plein vol pour commencer à chanter ! Yume Yume, plus groovy que les autres chansons, est la première occasion pour Toru de rapper, et pour Taka de faire chanter le public. Après ça, Taka prononce ce qui s'apparente à un véritable discours, exprimant par exemple son point de vue sur les tie-ups souvent essentiels dans l'histoire d'une chanson mais qui pour lui ne sont qu'un détail. Au terme de ce speech de 15 bonnes minutes, deux personnes sont évacuées (peut-être sonnées par tant de réflexion), et le groupe se montre gentiment inquiet à leur sujet. Dommage pour les deux lascars, ils manqueront la nouvelle chanson (au titre non déterminé) qui est la prochaine sur la liste.


■  Jeunes, mais pas gamins

ONE OK ROCK Live 07
Le groupe fait preuve de maturité nonobstant son jeune âge. Aussi leur énergie est palpable : ils ont vraiment l'air de s'éclater dans ce qu'ils font, pas une seconde dépassés par tout ce qui leur arrive. Il n'y a d'ailleurs pas que le groupe qui a fait preuve de maturité : le public aussi. Âgé en majorité entre 14 et 22 ans, celui-ci s'est montré déchaîné mais discipliné, sans débordements stupides. Mais revenons-en au live. Sur Koi no Aibou Kokoro no Cupid, Taka varie son jeu de scène, se montrant "possédé" comme dans le clip de cette chanson. Ce titre qu'il m'a fallu du temps pour apprécier a un rendu capricieux en live : trop bruyant, on ne cerne même plus la structure de la compo'.

ONE OK ROCK Live 02
Enfin, sur Naihi Shinsho, ONE OK ROCK clôt le show comme il l'avait ouvert, à savoir de façon très dynamique et bondissante. Sur cette chanson, quelques aventuriers s'essaient au jeu du "Je-me-fais-porter-par-les-mains-de-la-foule". C'était oublier que le public est aux deux-tiers féminin, et que la force physique de ces demoiselles est limitée... nan et puis faudrait pas qu'elles se cassent un ongle, arrêtez de déconner les mecs. Au terme de Naihi Shinsho donc, il est temps de demander, que dis-je, d'exiger, un rappel. Et j'ai rarement vu un public le faire avec autant de conviction, sincèrement. Le rappel s'exécute donc avec Koubou, puis Keep it real, tout simplement surpuissante. Cette chanson apparaît comme une des préférées du public et Toru tient le rythme sur ses raps supersoniques.


ONE OK ROCK Live 03
ONE OK ROCK Live 04
Déjà relativement partisan de ONE OK ROCK avant ce live, j'en ressors avec une image grandie du groupe. Mieux : tandis que je n'avais pas le sentiment de prendre mon pied à 100% pendant le concert, mes souvenirs de ce live se bonifient avec le temps, malgré tout ce que j'ai pu penser de l'aspect sonore. Le groupe a offert un show agréable de 20 chansons, et je n'ai pas vu un seul spectateur l'air insatisfait à la sortie. Et je ne vais pas
vous mentir, moi aussi maintenant, j'ai sacrément envie d'y retourner !


Remerciements les plus sincères au staff et au groupe.
Layout :
zone membre
Connectez-vous avec vos identifiants du forum :

login

password

Connexion permanente

Inscription - Mot de passe perdu
Actuellement 63 visiteurs sur le site
publicité
L'Arc~en~Ciel live in Paris DVD
partenaires
Nos partenaires :

Jpopdb CDJapan Yesasia Last.fm SOUNDLICIOUS Wasabi Records J-music Distribution J-music Live J-music Store Higashi Music Orient-Extreme Memorial Hamasaki Anna et Olivia Jmusic Collection AyuAngel French Capsule EMIKO SHIRATORI RURUTIA ARAI AKINO Not Your God


Voir tous les partenaires
recherche
publicité