mikan music articles
Live report Yuuko Andou @ Ôsanbashi Hall (31-01-2009)
Par Shimoa, le 26-02-2009 à 15:52:00
Le live de ce 31 janvier s'inscrit au cœur de la tournée 2009 ACOUSTIC LIVE de Yuuko Andou. Salle atypique s'il en est, le Ôsanbashi Hall se situe à l'extrémité du quai éponyme, connu comme le Yokohama International Passenger Terminal. Comme vous le voyez ci-contre, le lieu ne ressemble à aucun autre.
Ôsanbashi Hall
L'entrée plongeante nous amène dans un vaste hall en forme d'hexagone aplati, et boisé de toute part si bien qu'on se croirait dans un bateau. L'endroit n'a pas pour vocation première d'accueillir des concerts, aussi ce soir toutes les places sont assises. Il y en avait 1270 au total, et presque toutes étaient occupées. Yuuko Andou soulignera à plusieurs reprises l'impression étrange qu'elle a à jouer dans l'environnement du soir, l'impression d'être une prof' lors d'une cérémonie de fin d'études. Mais assez bavardé, le concert commence...

■  Bienvenue dans un lieu pas comme les autres

Yuuko Andou - Live 02
Yuuko Andou est accompagnée de deux musiciens : le guitariste Takashi Yamamoto (qui travaille également avec Motohiro Hata), et le pianiste Ryuuji Yamamoto, qui a déjà offert ses services à Shione Yukawa et Touko Furuuchi. D'entrée, Nirakai Nariirihi prouve qu'elle peut être encore plus douce que sa version studio : il suffisait pour cela de la passer en acoustique. Puis sur Hoshi no Waltz, un éclairage oblique aux couleurs de couchant plonge la salle dans une ambiance crépusculaire. Sur la première partie MC, l'artiste ne parle pas : elle murmure. Les froideurs de l'hiver seraient-elles mal passées ? Cela expliquerait peut-être alors pourquoi je trouve son chant en live légèrement moins pur, plus feutré, que sur ses CDs.

Yuuko Andou - Live 01
Yuuko Andou a un jeu de scène souple, constamment en mouvement, en balancements. Sur Anata to Watashi ni Dekiru Koto, on goûte à l'une de ses principales caractéristiques : son jonglage entre une voix profonde et puissante, qui résonne aux quatre coins de la salle, et une voix retenue, plus aigüe et légèrement chuchotée. Puis sur Ponki, la chanteuse se saisit d'un kazoo et nous joue... la mélodie de Gake no Ue no Ponkyo, suscitant surprise et amusement dans l'audience ! Parallel a un rendu étonnamment bon en acoustique, notamment grâce à l'intro du guitariste tapant sur le cadre de son instrument. Puis sur les refrains, Yuuko Andou nous balance des ondes de choc sonores invraisemblables de puissance, au point que j'en ai presque mal aux tympans.


■  Sons et lumières

Avec Ugetsuki, l'éclairage se montre original en projetant un énorme halo de lumière bleue parcouru d'ombres aux motifs incertains : de l'écume ? Des branches ? Sur la fin de la chanson, l'éclairage se transforme en un grand rond rouge, puis continue son numéro sur Wasuremono no Mori en dessinant maintenant des nuages orangés. Avant d'entamer une chanson inédite intitulée Aoi Sora, l'artiste nous explique un peu ses motivations à faire des lives acoustiques : elle dit vouloir chercher ce qu'il est possible de transmettre en n'étant que trois sur scène.

Sur Team Andy no Uta, une chanson réservée aux concerts, Yuuko joue elle aussi d'une guitare acoustique, tandis que le pianiste s'équipe d'un pianica. Un changement de configuration pour une chanson bien différente des autres : courte, rétro, intégralement en Anglais, et très légère au point que la chanteuse pouffe de rire à plusieurs reprises.

Yuuko Andou - Live 04
Rinjin ni Hikari ga Sasu Toki fut mon moment préféré du concert. Ce n'est pas quelque chose qui s'explique, c'est quelque chose qui se ressent. Et ce que j'ai ressenti pendant cette chanson, c'est une abondance d'émotions et une harmonie parfaite entre le chant, le piano et la guitare. Après cet instant d'apesanteur vient le tour de la dernière chanson, The Still Steel Down, au terme de laquelle Yuuko quitte la scène en se contentant d'un "Bye-bye" bien expéditif.

Elle revient bien évidemment quelques instants plus tard, nous gratifiant d'un amusant "Je vais chanter un peu, puis rentrer chez moi". La première chanson du rappel est la sublime ballade piano-voix qu'est Nouzen Katsura (Reprise). Yuuko explique ensuite qu'elle souhaite terminer ce live sur une note gaie, et s'exécute en interprétant la seconde nouvelle chanson de la soirée, dont le titre n'a pas été dévoilé à ce jour.

Pas tellement de regrets à avoir sur ce concert. La setlist fut cohérente et l'interprétation sans bavures. L'artiste a mené ce concert de bout en bout avec calme et sérénité. Et il ne pouvait qu'en être ainsi compte tenu de la personnalité artistique de Yuuko Andou et du caractère acoustique de l'évènement. Maintenant ce qu'il pourrait être intéressant de voir, c'est ce que donne l'artiste en full band live.


Setlist :
Yuuko Andou - Live 03
1) Nirakai Nariirihi
2) Hoshi to Waltz
3) Anata to Watashi ni Dekiru Koto
4) Ponki
5) Parallel
6) Ugetsuki
7) Wasuremono no Mori
8) Nouvelle chanson 1 : Aoi Sora
9) Team Andy no Uta
10) Little Babe
11) Utai Zen'ya
12) Rinjin ni Hikari ga Sasu Toki
13) The Still Steel Down
Ra-1) Nouzen Katsura (Reprise)
Ra-2) Nouvelle chanson 2

Photos : banri
Remerciements les plus sincères à l'artiste et son staff.


N'oubliez pas un détour par le site officiel de Yuuko Andou et/ou son rayon chez CDJapan avec entre autres le premier best of de l'artiste à paraître prochainement (cf. cette news) !
Layout :
zone membre
Connectez-vous avec vos identifiants du forum :

login

password

Connexion permanente

Inscription - Mot de passe perdu
Actuellement 88 visiteurs sur le site
publicité
L'Arc~en~Ciel live in Paris DVD
partenaires
Nos partenaires :

Jpopdb CDJapan Yesasia Last.fm SOUNDLICIOUS Wasabi Records J-music Distribution J-music Live J-music Store Higashi Music Orient-Extreme Memorial Hamasaki Anna et Olivia Jmusic Collection AyuAngel French Capsule EMIKO SHIRATORI RURUTIA ARAI AKINO Not Your God


Voir tous les partenaires
recherche
publicité