mikan music articles
Interview Ayaka Ikio
Par Shimoa, le 08-04-2009 à 23:15:00
L'electro a longtemps été une exception sur le marché japonais, en cela que ses stars étaient pour la plupart des hommes, sur lesquels était effectivement fait tout le travail d'image. Les chanteuses auxquelles ces artistes faisaient appel pour leurs morceaux n'avaient qu'une fonction purement utilitaire. Aujourd'hui la donne a changé, et si les producteurs restent à très grande majorité des hommes, les interprètes féminines sont aujourd'hui de plus en plus en tête d'affiche. Nous avons rencontré l'une des représentantes de cette nouvelle génération electro, bien loin des clichés kawaii des idoles electro-pop telles que nous les connaissions jusqu'alors : Ayaka Ikio.
Ayaka Ikio 1
■  mimu : Pour commencer, pourriez-vous vous présenter à nos lecteurs qui ne vous connaissent pas encore ?
Ayaka Ikio : (rire communicatif) Eh bien... je m'appelle Ayaka Ikio (rire), je suis étudiante même si je dois régulièrement délaisser l'université pour les cours de danse ou les voice training, à quoi s'ajoutent mes activités de mannequin. A ce propos, j'avais l'autre jour l'honneur d'être au Shibuya Girls Collection (ndlr: un énorme fashion event), et j'ai également quelques séances photos de prévues. Voilà pour le "quotidien" (rire)... Et puis il y a également les concerts, et un nouvel enregistrement que l'on vient de commencer.

■  Votre premier album RE:ACID QUEEN est sorti mi-janvier. Parlez-nous en un peu.
Il s'agit de l'album de mes débuts, y a pas mal de sonorités tuning,... sans dire que je suis une dure, on cherche à donner l'image d'une femme forte et cool en même temps. Pour le son c'est donc de l'électro, on a composé pour moi et ensuite discuté tous ensemble du style de chant ou de la façon d'exprimer les choses. Quand je chante ces chansons dans des clubs par exemple, je le fais avec une touche hard (rire).

■  Qu'est-ce qui vous a amenée de l'univers de la mode à celui de la musique électronique, et comment en êtes-vous arrivée à travailler avec Masayuki Kumahara, notamment célèbre pour ses collaborations avec Fantastic Plastic Machine ?
Ayaka Ikio 2
Eh bien... avant de commencer à chanter, j'étais mannequin pour un magazine pour adolescentes. Aimant la musique à l'origine et allant régulièrement en boîtes de nuit, un jour où on m'a parlé de chanter j'ai répondu que j'étais très intéressée, et c'est comme ça que j'ai pu débuter dans la chanson. A côté de ça, j'aimais la danse depuis pas mal de temps, j'avais déjà fait du ballet, notamment classique. En entrant au lycée, j'ai arrêté pour rentrer dans un club de danse de l'école où là c'était un peu le désordre, et maintenant je fréquente à nouveau une vraie école de danse où je m'entraîne tous les jours, et je commence à être plutôt rodée (rire). Concernant Kumahara, on a été présenté une fois où il était en train de composer et...
Manager : Kumahara est célèbre dans le milieu de l'électro depuis quelque temps déjà, et on a requis ses services en pensant qu'il était en mesure de nous composer la musique idéale pour Ikio. Et on a en effet abouti à un très bon album. On a décidé de refaire appel à lui pour le prochain, où il travaillera plus main dans la main avec Ikio.

■  A ce propos justement, paroles et musique sont signés par divers collaborateurs mais intervenez-vous personnellement dans le processus de création? Si oui de quelle manière?
J'apporte mes remarques sur le contenu que je reçois, je dis quand je veux changer telle ou telle chose ou bien lorsque je veux exprimer telle ou telle autre.

Ayaka Ikio 3
■  J'ai lu vos textes qui sont très... explicites (rire d'Ikio) (ndlr: ex: "come on suck me", "fuck me", etc.), comment avez-vous réagi lorsque vous les avez reçus ? Choquée ?
En effet, ils sont explicites mais comment dire, je ne peux pas être la petite fille toute mignonne, ce n'est pas dans mon caractère, on m'a toujours dit que j'étais forte, "garçonne". J'ai dit que je voulais exprimer cela, et on m'a écrit ces paroles (rire). Moi aussi je les ai trouvé très directes, mais je me suis dit que ça pouvait être cool aussi une fille qui dit les choses si franchement.

■  En les lisant je me suis demandé quel genre de femme vous étiez (rire général). Vous donnez une image bien plus mature et glamour de la musique électro que la plupart de vos consœurs, par vos paroles qui parlent de sexe et de drogue, et sur le plan musical avec des sonorités plus hard, plus club. Quel public visez-vous avec cette orientation ?
Eh bien... hmm... j'ai eu 20 ans en janvier, je vise les gens de ma génération mais j'ai bien sûr aussi envie que les 10-19 ans m'écoutent. Ensuite, le regard porté étant celui d'une femme on pourrait peut-être dire que j'ai plus envie d'être écouté du sexe féminin... Et enfin bien sûr j'ai envie de toucher les gens qui adorent les clubs de nuit.

■  Sur votre album le morceau Spiral Storage fait un peu exception puisqu'il est le seul à ne pas être produit par Makihara. Doit-on considérer cela comme un one-shot dans une collaboration qui restera étroite avec Makihara, ou bien est-ce que vous songez à travailler avec des producteurs différents pour vos prochaines sorties ?
Ayaka Ikio 4
Si des occasions se présentent, ce sera avec plaisir. (rire) Pour le premier album on a obtenu les services de Kumahara parmi d'autres, et on a prévu de retravailler avec lui pour le prochain. Pour la suite, on verra au cas par cas, si telle personne a une idée ou nous compose un bon morceau, les portes sont grandes ouvertes. Ça pourrait être intéressant à l'avenir de travailler avec diverses personnes.

■  On trouve aussi sur votre album un remix de Spin Me Round par cargo, dont on connaît le récent succès notamment sur iTunes. Quels sont vos liens avec ce groupe ?
En fait, mon manager m'occupe de cargo. Il s'est demandé ce que ça donnerait si on insérait les touches piano de cargo à ma chanson, et on a abouti à un remix en fin de tracklist... appelons ça un bonus.

■  Il y a quelques années, le marché électro était dominé par des producteurs comme FPM, Towa Tei et d'autres qui faisaient appel à des voix féminines pas spécialement mises en avant. Aujourd'hui avec des Aira Mitsuki, Sweet Vacation ou immi, on a le sentiment que les filles prennent le pouvoir -au moins côté image- sur la scène électro nippone, et le succès critique de votre album semble confirmer cela. Quel est votre avis là dessus ?
Je trouve ça plutôt intéressant (rire). C'était pas courant auparavant, mais actuellement ce sont plus les filles qui se distinguent dans les milieux de la J-Pop ou de la mode, et j'ai le sentiment qu'elles se font une bonne place dans l'électro aussi. Au moins au Japon.

■  Vos projets ou objectifs pour cette année 2009 ?
Pour le moment l'objectif serait de me faire connaître de plus de monde. Bien sûr en tant qu'artiste, mais aussi en tant que mannequin. Que les gens sachent que voilà, ce sont ça les activités que je mène. Pour ce qui est de la musique, je suis bien décidée à continuer dans la club music, suivre mes goûts et chercher ce qui pourrait être amusant à faire. (rire)

■  Vous avez parlé d'un second album en préparation... possible d'en savoir plus ?
L'enregistrement vient juste de commencer alors... On souhaite que vous l'attendiez avec beaucoup d'intérêt. (rire)

Ayaka Ikio 6
■  Pour finir, j'aimerais vous demander de me faire... votre Jiko PR !! (rire général) (ndlr: Jiko PR: consiste à faire sa propre promotion en tant que "produit" ; systématiquement demandé dans les recherches d'emploi)
J'ai l'impression d'avoir déjà fait ça en cours ! (rire général) Jiko PR... Jiko PR ? On dirait un devoir d'école (rire). Hmm... Et bien je m'efforce de mener en parallèle mes activités de chanteuse et de mannequin... Faire les choses à moitié n'est pas dans mon caractère alors je veux faire chaque chose de toutes mes forces. Je me recommande à votre bienveillance. (rire)

■  Vous pouvez ! On vous remercie de tout cœur pour aujourd'hui, et on a hâte d'entendre vos prochains travaux !

Ayaka Ikio
Site officiel
MySpace
Re:ACID QUEEN sur CDJapan


Direction la galerie pour voir la mikan d'Ayaka Ikio.
Direction la critique de l'album RE:ACID QUEEN
Layout :
zone membre
Connectez-vous avec vos identifiants du forum :

login

password

Connexion permanente

Inscription - Mot de passe perdu
Actuellement 42 visiteurs sur le site
publicité
L'Arc~en~Ciel live in Paris DVD
partenaires
Nos partenaires :

Jpopdb CDJapan Yesasia Last.fm SOUNDLICIOUS Wasabi Records J-music Distribution J-music Live J-music Store Higashi Music Orient-Extreme Memorial Hamasaki Anna et Olivia Jmusic Collection AyuAngel French Capsule EMIKO SHIRATORI RURUTIA ARAI AKINO Not Your God


Voir tous les partenaires
recherche
publicité