mikan music articles
Live report Flower Companyz @ Ebisu LIQUIDROOM (29-04-2009)
Par Shimoa, le 25-05-2009 à 19:00:00
Flower Companyz est un quatuor vétéran de la scène rock nippone, qui fête justement cette année le 20ème anniversaire de sa formation. Si le groupe n'a jamais été très pote avec les hauts des charts, l'affluence au LIQUIDROOM laissait penser que leurs lives jouissent d'une certaine réputation. Et ce 29 avril 2009, j'ai compris pourquoi.

■  Produit du terroir

Flower Companyz
Keisuke Suzuki (chant) ouvre à l'harmonica la première chanson du concert : Kokou no Eiyuu. La scène comme le public sont chaud d'entrée, et Suzuki embarque le pied de son micro partout où il va. Ce qui se révèle moins réjouissant au bout de quelques chansons, c'est le niveau sonore quelque peu excessif. Nounai Hyakkei reste néanmoins une chanson qui vaut le détour, avec des refrains plein d'entrain rythmés par les chœurs de Maekawa (basse) et Takeyasu (guitare).

La prestation scénique de Suzuki est originale, de par une gestuelle caricaturale qu'il est dur de décrire. La première partie MC, où Suzuki et Maekawa nous font presque un mini-sketch, est décevante en cela qu'elle ne fait pas spontanée, donne l'impression d'avoir été répétée. Après quoi le groupe interprète Haguremono Sanka (trad: L'Hymne des égarés), une de mes préférées, qui devient hélas assez brouillonne en live.

Flower Companyz Live
A mesure que l'on progresse dans la setlist, je perçois deux traits essentiels du groupe en live. D'abord, leurs chansons sont remuantes et donnent envie au public de participer; elles ont ce côté qui rassemble les gens. Ensuite, Flower Companyz a ce quelque chose de "du terroir", et Maekawa en est la parfaite illustration avec son béret, sa salopette et ses pas de danses qui sentent bon le Bâton de berger.

■  Around 40

Un autre aspect que j'apprécie chez Flower Companyz est leurs textes. Plutôt que de raconter des histoires ou crier au désespoir, les paroles de Flower Companyz pensent, posent des questions. Un thème récurrent est celui de l'être humain, ou plutôt de la vie : qu'est-ce qui change lorsque l'on grandit, vieillit ? Qu'est-ce qui ne change pas ? Qu'est-ce que "devenir adulte" ? Le parcours de la vie est un sujet qui semble tenir à cœur à Suzuki et auquel on arrive quelques instants plus tard, avec 29 suivie de 40. Deux chansons qui mettent en lumière le fait symbolique du live de ce soir : il s'agit du dernier de Suzuki en tant que trentenaire, puisque son 40ème anniversaire a lieu le lendemain. 40 est donc une chanson fraîchement écrite à propos de cette étape, que franchiront d'ailleurs les autres membres du groupe d'ici la fin de l'année.

Flower Companyz Live
La chanson suivante, Kono Mune no Naka dake, est un autre moment fort. Composée l'année dernière, elle raconte la rencontre imaginaire entre Suzuki et le petit garçon qu'il était il y a 30 ans. Pendant deux minutes, la chanson s'efface même pour laisser place à un dialogue entre ces deux "personnages". Avec cette phrase marquante : "[Ce qui a changé depuis le passage à l'âge adulte], c'est peut-être qu'avant je ne pleurais pas quand j'étais heureux". On poursuit sur cette mouvance de ballades avec Kawaranai Mono et Tamashii ni Yoroshiku, deux chansons issues de leur dernier album en date. L'occasion pour le public de reposer les bras...

Flower Companyz Live
Suzuki et Maekawa sont de vrais moulins à parole, et les parties MCs sont non seulement nombreuses mais elles deviennent presque aussi longues que les parties musicales ! Mais le point noir du concert fut celui qui était le plus blanc, à savoir l'éclairage. D'une puissance scandaleuse, il anéantissait la vue de quiconque se trouvait excentré par rapport à la scène.

Flower Companyz Live
Plus tard, la setlist redevient plus agressive avant que ce ne soit carrément la folie sur les dernières chansons. Où là on perd tout : vue, ouïe, bref. C'est un boucan énorme et le public aime puisque ça remue dans tous les sens et avance de 3 mètres vers la scène. Arrivé le rappel, Maekawa revient en T-shirt rose et Suzuki... avec un énorme bandage sur la jambe (?!). Les minutes qui suivent relèvent de l'euphorie. Après quoi le public demande un second rappel qu'il obtient rapidement avec la tout à fait excellente Shin'ya Kousoku.


Si l'éclairage a réellement entravé mon appréciation du live, j'en sors avec une image grandie de Flower Companyz. Leur performance scénique n'a rien à envier aux groupes plus jeunes, j'apprécie la qualité des mélodies et plus particulièrement des ballades, et last but not least, les paroles sont d'excellente facture. En tournant autour de thèmes comme la nostalgie de l'enfance, on peut certes dire que Flower Companyz s'adresse à sa propre génération, mais je suis convaincu que ces textes-là peuvent toucher les cœurs par-delà les frontières fragiles d'une tranche d'âge.


Flower Companyz Live
■  Setlist :
1) Kokou no Eiyuu
2) Oretachi Hatachizoku
3) Nounai Hyakkei
4) SHAKE MY LIFE
5) Ano Hi Mita Aoi Sora
6) Eien no Inakamono
7) Haguremono Sanka
8) Hakitaku Naru hodo Aisaretai
9) Namida Yori Hayaku Hashire
10) 29
11) 40
12) Kono Mune no Naka dake
13) Kawaranai Mono
14) Tamashii ni Yoroshiku
15) Rock'n'Roll Stardust
16) Shuushinkei
17) NUDE CORE R&R
18) YES, FUTURE
-Encore-
-WEncore- : Shin'ya Kousoku

Site officiel de Flower Companyz
Le site des 20 ans

Photos © shiva-eri
Layout :
zone membre
Connectez-vous avec vos identifiants du forum :

login

password

Connexion permanente

Inscription - Mot de passe perdu
Actuellement 35 visiteurs sur le site
publicité
L'Arc~en~Ciel live in Paris DVD
partenaires
Nos partenaires :

Jpopdb CDJapan Yesasia Last.fm SOUNDLICIOUS Wasabi Records J-music Distribution J-music Live J-music Store Higashi Music Orient-Extreme Memorial Hamasaki Anna et Olivia Jmusic Collection AyuAngel French Capsule EMIKO SHIRATORI RURUTIA ARAI AKINO Not Your God


Voir tous les partenaires
recherche
publicité