mikan music articles
Live report DOUBLE, Miho Fukuhara, Miss Monday, MAY'S, Lil'B, twenty4-7,... @ Stellar Ball (17-05-2009)
Par Shimoa, le 07-06-2009 à 16:00:00
L'évènement du soir est à placer sous le fanion de LIVE MUSIC ism, un projet tout récent né sous l'impulsion de FMP (the Federation of Music Producers Japan). Cette initiative met l'accent sur le vécu live de la musique et cherche à soutenir les jeunes valeurs montantes pour bâtir les artistes phares de demain. En mai, LIVE MUSIC ism accouchait de trois évènements dits Kick Off Events : le premier était orienté electro, le deuxième rock, et le dernier, auquel nous avons assisté, RnB. Il mettait à l'honneur tout un pan de valeurs montantes du genre, sous le commandement d'une vétéran : DOUBLE. L'évènement avait lieu au Stellar Ball, un live hall atypique (rattaché au Prince Hotel de Shinagawa) au cadre luxe et dont les aménagements sont d'un grand comfort. Le hall peut accueillir 1884 personnes mais était loin d'être rempli ce soir-là.

■  twenty4-7 [Site officiel]

twenty4-7
Contrairement à ce qui est souvent le cas dans ce genre d'event, pas de Maître de cérémonie ce soir et c'est assez brusquement que débutent les festivités. Le DJ lance l'intro de Get A Life mais, de façon assez frustrante je dois dire, l'efface pour lancer finalement GOING MY WAY. twenty4-7 ouvre ainsi sa setlist par des titres purement RnB, qui ne sont pas leurs meilleurs morceaux selon moi. L'accueil du public est très froid mis à part un noyau de motivés. Et pourtant, quelques instants plus tard lorsque survient la première partie MC et que débute Fly Out, de nombreuses mains surgissent dans les airs.

L'image du duo est adulte, classe, limite bourge pour MIKA. De nombreux effets sont bien évidemment appliqués sur les voix des deux femmes mais sans que ce soit le bordel. Get A Life revient pour de bon dans la setlist avec un tempo démesurément fort qui couvre les raps de MIKA. Ces derniers sont qualitativement un cran en dessous de leurs homologues singles mais rien de bien dérangeant pour qui aime la voix grave de la miss. Et cette chanson, peut-être la meilleure de la setlist du soir, se trouve aussi être la dernière.

twenty4-7
Setlist
1) GOING MY WAY
2) AMAZING
3) NO COMMUNICATION
4) Fly Out
5) Baby
6) I CRY ~Extended~
7) Get A Life

■  Lil'B [Site officiel]

Lil\
Cette fois-ci, le (en l'occurrence "la") DJ du duo joue une intro qui aussi courte soit elle, a la classe. Les Lil'B débarquent pour JET★GIRL, un titre qui bouge bien et à la compo intéressante. Les parties d'AILA sont réussies tandis que celles de MIE manquent de peps. Suit BLUE SPACE, une des bonnes surprises de leur album (classé 2ème au Top Oricon rappelons-le) où là encore la compo mérite le détour. Une partie MC plus tard, Lil'B annonce son trio de message songs, trois chapitres qui sont dans l'ordre Kimi ni Utatta Love Song, Negaigoto Hitotsu Kimi he et Kimi ga Suki de.

Une trilogie que j'affectionne particulièrement et qui débute donc sur Kimi ni Utatta Love Song, le plus gros succès du duo. La dualité des voix me plaît beaucoup chez Lil'B et AILA est à nouveau très bonne sur ses couplets. La trilogie aurait peut-être gagnée à être jouée en medley mais le duo prend le temps d'une partie MC dans laquelle AILA explique que Negaigoto Hitotsu Kimi he est une chanson écrite pour ses parents, qui sont d'ailleurs présents ce soir. Sur scène, les Lil'B dansent, et la synchronisation occasionnelle de leurs mouvements laisse penser qu'il y avait des espoirs de chorégraphie. Enfin, Kimi ga Suki de est encore un beau moment d'émotion qui clôt le spectacle en beauté.

Lil\
Setlist
1) JET★GIRL
2) BLUE SPACE
3) Kimi ni Utatta Love Song
4) Negaigoto Hitotsu Kimi he
5) Kimi ga Suki de

■  MAY'S [Site officiel]

MAY S
MAY'S, dont j'aimerais profiter pour saluer un bon point de la soirée: les temps de battements entre les différents artistes ont été réduits au maximum (facilité par l'absence d'instruments), donnant ainsi une bonne dynamique à l'event. MAY'S ouvre sa setlist avec KISS~Koi ni Ochite... Fuyu, une ballade comme-ci comme-ça. Suit Daydream, une chanson qui comme l'explique Maiko rassemble un shamisen et un shakuhachi. La compo en elle-même ne casse pas des briques mais est intéressante justement par cette dualité entre les sonorités japonaises et l'armature RnB. Sur cette chanson débarque une troupe de danseurs qui m'a l'air douéé et pour cause, ce sont les d-RSP, faction danse de RSP depuis le schisme de ce dernier.

MAY'S, rappelons-le, c'est un duo, mais guère une seule fois la mise en scène n'a donné la vedette à NAUGHTY BO-Z. Il n'y en avait que pour Maiko, qui m'a agréablement surpris en matière de performance vocale. MAY'S interprète ensuite MaMa, une chanson de circonstances, une semaine après la Fête des Mères (au Japon). Lui succède I WISH, wedding song et dernier single en date du duo. Et moi qui ne suit pas fan des compositions de MAY'S, je trouve que la première minute d'I WISH est très réussie.

MAY S
Setlist
1) KISS~Koi ni Ochite... Fuyu
2) Daydream
3) JOYFUL JOYFUL
4) Diggin' Diggin' Diggin'
5) MaMa
6) I WISH

■  Miss Monday [Site officiel ¤ MySpace]

Le DJ ouvre la séquence par l'intro de The Light, chaleureusement accueillie par le public. Mais cette intro laisse place à la musique qui accompagne le logo 20th Century Fox au début des films... et oui, pas de miracle, Miss Monday n'interprètera pas The Light ce soir (logique pour une telle collaboration). Par bonheur, la chanteuse a par contre tassé sa goffa (voir photo). Miss Monday interprète Ohana, qui comme son titre le suggère est en lien avec Hawaii. Un peu plus tard, ce sera au tour d'Ame Niji -no rain, no rainbow-, qui tient son titre d'un proverbe... hawaïen.

Miss Monday
Miss Monday est très à l'aise sur scène et semble être une femme sans prise de tête. Un titre plus calme arrive avec Shiawase no Tane et ça tombe bien, c'est sur ce genre que je préfère la chanteuse. Sa voix quelque peu masculine et chargée d'exotisme transmet des émotions à elle seule. Miss Monday a même gardé le meilleur pour la fin avec Jun'ai Hyakkei : cette chanson qui était la face B de The Light est ici moins douce que sur CD et remue (enfin!) le public. Et pour cause, c'est une petite pelote d'émotions avec de magnifiques "Sorezore no Ai wo..." en bout de refrain. Sur la fin, Miss Monday essaie d'ailleurs de faire chanter le public mais se récupère un silence de cathédrale ! Elle demandait pourtant pas la Lune, juste des "Aaahaa".

Miss Monday
Setlist
1) PON DE PARADE
2) Ohana
3) TELEPHONE ROCK
4) Shiawase no Tane
5) CICADA
6) Ame Niji -no rain, no rainbow-
7) Jun'ai Hyakkei

■  YOUNGSHIM [Site officiel ¤ MySpace]

A peine Miss Monday partie que débarque YOUNGSHIM... sur une petite scène annexe, située sur le côté du hall. YOUNGSHIM est avec deux danseuses lorsqu'elle entame sa première chanson, Girls in Da House, où les basses sont outrageusement fortes, pire qu'un réacteur d'avion et la voix de Roseline
YOUNGSHIM
Bachelot ensemble. La performance de YOUNGSHIM peut être qualifiée de transitoire : sur une scène annexe, l'affaire fut bouclée en 20 minutes, sans partie MC. Et en bonne performance de transition qu'elle est, elle donne envie de passer à la suite...

Setlist
1) Girls in Da House
2) Distance
3) Go With The Flow
4) Is This Love?

■  Miho Fukuhara [Site officiel]

Miho Fukuhara
Miho Fukuhara est la première a être accompagnée d'un groupe, soit guitariste, bassiste, batteur, claviériste, et une choriste. Et cette troupe donne sacrément d'aura à la première chanson, CHANGE. Ça transpire la soul sur scène et Miho, que je ne savais pas aussi grande, a une puissance vocale remarquable. Les choses se présentaient donc très bien lorsqu'au bout de trois minutes, c'est le drame : on entend des parasites dans le canal du micro principal, qui finit par être coupé. Miho continue à chanter "à nu" quelques instants, puis voilà qu'un membre du staff débarque et fait signe à tout le monde d'arrêter. Sauf que Miho ne le voit pas, et il faut carrément qu'il lui tape sur l'épaule pour que la chanteuse réalise.

Après 5 minutes d'interruption, la troupe revient (et Miho s'exclame "Oh My God, what happened?!") et interprète No Warning (When You're Hit By Love). Après quoi c'est reparti pour CHANGE, acte II, sans incident cette fois. Sur scène, Miho Fukuhara est très vivante, riante, elle raconte même qu'elle est bien titiller le public. Et celui-ci le lui rend bien, il y a une bonne communication avec l'artiste. Le public lui demande d'ailleurs de chanter Amazing Grace, ce qu'elle finit par accepter pour une minute a capella.

Mais c'est décidément soirée poisse pour l'artiste : après l'incident technique de tout à l'heure, c'est son collier (qu'elle a fabriqué elle-même) qui se défait à moitié et qu'elle finit par enlever carrément.
Miho Fukuhara
A quoi il faut ajouter sa jupe qui semble trop longue et qu'elle remonte régulièrement pour éviter de marcher dessus. Bref, il était temps que tout ça se termine et amusante coïncidence, la dernière chanson s'appelle... ANYMORE.

Setlist
1) No Warning (When You're Hit By Love)
2) CHANGE
3) HANABI SKY
4) Yasashii Aka
5) ANYMORE

■  May J. [Site officiel]

C'est le moment d'une seconde performance de transition. Là encore, seulement 20 minutes "d'antenne" sur la scène annexe, mais avec des MCs entre chaque chanson. Mais je suis au regret de dire que c'est encore une transition qui donne envie de vite passer à la suite.
May J
Après niveau charme je dis pas, May J. a plus d'atouts que la moyenne. Sur sa dernière chanson, Garden, elle est rejoint par ces chers Clench & Blistah. DJ KAORI et Diggy-MO' étaient aussi en featuring de la version CD mais eux n'ont pas fait le déplacement ce soir.

Setlist
1) Story of Love
2) Give my Heart
3) Tabidatsu Kimi ni
4) Garden feat. Clench & Blistah

■  DOUBLE [Site officiel]

DOUBLE
Pas 10 secondes de répit que DOUBLE se ramène et nous chante BLACK DIAMOND, version Namie Amuro-free. L'artiste est vêtue d'un costume noir en latex, le même que dans la PV du titre. Elle est accompagnée de quatre danseuses félines qui sont dans le même ton (voir photo). DOUBLE étant la tête d'affiche de la soirée, je pensais que le public serait enfin dedans, et ben même pas. Cela dit ça m'aurait heurté que BLACK DIAMOND soit plébiscitée. Sur Emotions, DOUBLE se fait carrément porter à bout de bras par ses danseuses, qui quitteront ensuite la scène, la suite étant des ballades peu en phase avec l'aura qu'elles dégagent.

Sauf que des ballades dans du latex noir, ça le fait moyen, et DOUBLE revient vêtue d'un long manteau blanc à "fourrure". Elle interprète dans un premier temps SPRING LOVE, ma chanson préférée de l'artiste. Si l'interprétation est satisfaisante, ça fait bizarre de voir DOUBLE seule sur scène (pas même un DJ), sur une chanson aussi riche en back vocal.
DOUBLE
Mais je trouve la chanson vraiment belle, et le texte passe. Et bien que tête d'affiche, DOUBLE ne jouera que 4 chansons, et la dernière arrive déjà un medley entre BED et sa "suite" sortie 10 ans plus tard : Nokoribi -eternal BED-.

Setlist
1) BLACK DIAMOND
2) Emotions
3) Spring Love
4) BED ~ Nokoribi -eternal BED-


Le public fut d'une passivité telle que je me demande ce qu'ils ont tous venu faire ce soir-là. La seule à être sorti du lot niveau ambiance, c'est en fait Miho Fukuhara. Satisfaction personnelle pour moi qui attendait Lil'B au tournant, elles ne m'ont pas déçu et leur performance fut ma préférée de la soirée. A part ça, je retiendrai les qualités vocales de Maiko (MAY'S), que je ne soupçonnais pas.
Layout :
zone membre
Connectez-vous avec vos identifiants du forum :

login

password

Connexion permanente

Inscription - Mot de passe perdu
Actuellement 49 visiteurs sur le site
publicité
L'Arc~en~Ciel live in Paris DVD
partenaires
Nos partenaires :

Jpopdb CDJapan Yesasia Last.fm SOUNDLICIOUS Wasabi Records J-music Distribution J-music Live J-music Store Higashi Music Orient-Extreme Memorial Hamasaki Anna et Olivia Jmusic Collection AyuAngel French Capsule EMIKO SHIRATORI RURUTIA ARAI AKINO Not Your God


Voir tous les partenaires
recherche
publicité