mikan music reviews
single REIRA starring YUNA ITO - Truth
Par Shito, le 12-12-2006 à 21:41:00
Yuna Ito doit beaucoup à la licence NANA, qui l'a révélée l'an dernier avec le single ENDLESS STORY de REIRA starring YUNA ITO, vendu à plus de 467.000 exemplaires à ce jour. Après avoir semble-t-il longuement hésité à reprendre son rôle dans le second film, l'artiste a finalement accepté de se remettre une dernière fois dans la peau de la chanteuse de TRAPNEST avec en prime ce nouveau single. Rapidement annoncée comme étant une ballade encore plus émouvante qu'ENDLESS STORY, Truth a pour difficile mission de faire oublier l'horrible erreur Hitoiro de sa collègue Mika Nakashima, tout en devant combler les attentes des fans de NANA bien décidés à épuiser jusqu'au dernier souffle ce phénomène médiatique qui vit ses dernières heures.


ENDLESS STORY était ce qu'on pourrait appeler un modèle du genre, une ballade totalement prévisible, mais conduite avec un tel brio, une telle maîtrise dans le dosage de ses différentes composantes, que le résultat ne pouvait qu'être un carton. Jugez plutôt : une chanteuse mignonne et inconnue, toute timide, qui fait ses premiers pas devant la camera; une voix claire et maîtrisée au potentiel émotionnel gigantesque; une instrumentation orchestrale qui joue à fond la carte de la montée en puissance; et bien sûr une promotion massive pour bien ancrer tout cela dans le paysage médiatique de la rentrée d'automne... c'était gagné d'avance ! La grande question qui se posait donc avant la sortie de Truth était simple : comment allaient-ils réussir à créer une nouvelle fois l'évènement, à faire du neuf avec du vieux ? La voie choisie par Sony pour répondre à cette problématique s'avéra finalement conforme à toutes nos craintes : à défaut de trouver comment faire mieux, ils décidèrent d'en faire plus, et même beaucoup plus...

■  Yuna Ito et Michel Sardou, même combat

Truth est effectivement placée de bout en bout sous le signe de la surenchère. Dès ses premières notes on comprend qu'on a affaire à un clone upgradé d'ENDLESS STORY, une ballade-bulldozer dont les 30 premières secondes suffiront à n'importe quel habitué des morceaux du genre pour en écrire la partition intégrale. Pensez-donc : ils ont même fait appel à H/\L pour les arrangements ! Truth est en fait un gros gâteau d'anniversaire fait à la dernière minute : manquant d'inspiration, le cuisinier de fortune a décidé de reprendre une recette de base, et pour que le gateau soit meilleur d'y mettre trois fois plus de sucre, trois fois plus de crème pâtissière, trois fois plus de chantilly, trois fois plus de chocolat, et pour faire tenir tout ça trois fois plus d'étages de biscuit... Le résultat laisse une première impression terriblement écoeurante, et il va sans dire qu'une telle déferlante de piano, de ponts à la guitare électrique, d'arrangements orchestraux, de tempo ralenti, de montées dans les aigus et de trémolos dans la voix ne laisse aucune chance à la piste côté émotionnel.

Et puis finalement... Au fil des écoutes, toute la science du marketing musical mise au service de cette chanson commence à faire son oeuvre. On finit rapidement par s'habituer à la consistance ultra-lourde de la chose (c'est pas comme si on n'avait pas l'habitude non plus...). Puis on se laisse doucement mais sûrement lobotomiser par ce refrain fédérateur au possible, que l'on se met à fredonner avec Yuna. Une ou deux heures plus tard, on finit par se lâcher, un briquet à la main (ou un verre de vodka, comme vous préférez), se balançant de gauche à droite pour accompagner la boîte à rythme en braillant à tue-tête, massacrant la chanson comme on massacre les Lacs du Connemara ou je-ne-sais-quelle ballade de Johnny un soir de cuite (comment ça vous n'avez jamais fait ça ?!). Le lendemain on aura bien sûr tout oublié : vous imaginez la honte, de s'être laissé entraîner sur une chanson qui fait "Give me your looooonelineeeeeessss, and I'll give you my teeeeenderneeeesssss" ? Et dire qu'elles se sont mises à deux pour écrire ça...

■  Tout et son contraire n'est pas tout ou rien

Take Me Away est en fait tout le contraire de Truth : là où la seconde était hyper-efficace mais complètement dépourvue d'originalité, il manque un petit quelque chose à la première pour en faire une vraie réussite malgré une composition très intéressante. La musique est signée Masato Kitano, ex-membre du groupe day after tomorrow dont on sent d'ailleurs la patte dans la façon dont la mélodie des paroles est plaquée sur l'accompagnement. Il s'agit d'une piste pop/rock servie par d'excellents arrangements mêlant guitares (électrique et basse) et touches electro du meilleur effet. Sans arriver à égaler JOURNEY, la superbe face B du single de l'an dernier, Take Me Away ne fait en tout cas pas tache dans la discographie de Yuna, tout en collant plutôt bien à l'univers musical de TRAPNEST.

A noter pour finir la présence sur ce disque d'un remix d'ENDLESS STORY, histoire là aussi de poursuivre dans l'optique "faisons du neuf avec de vieilles valeurs sûres". Complètement anecdotique, cette nouvelle version officie dans un registre chill-house épuré aux petits airs disco qui se laisse écouter. C'est sans doute déjà pas mal pour un remake de ballade langoureuse...

Ce nouvel opus de REIRA starring YUNA ITO s'avère doublement énervant. D'une part parce qu'il n'amène absolument rien de neuf, se contentant de pousser à l'extrême le concept d'ENDLESS STORY à coup de surenchère instrumentale et vocale. Et d'autre part, justement parce qu'il réussit malgré ça à nous embarquer dans son sillage, défonçant toute résistance sur son passage avec le char d'assaut Truth, et plus volontiers sur sa surprenante face B. Il n'empêche que pour les larmes on repassera (ou pas d'ailleurs : par pitié, pas de troisième film, et encore moins de troisième single dans le même genre...!)... et c'est tout de même un sacré handicap pour une ballade qui se veut larmoyante. Il semble en tout cas que le public nippon se soit lassé, si l'on en juge par les ventes franchement médiocres du single en première semaine. Reste à espérer que cet échec ne se révèle pas fatal pour la talentueuse Yuna Ito, dont la carrière est déjà bien malmenée après la déconvenue subie par ses deux opus précédents...

Illustrations © Sony Music Japan
Note : 6.5/10
single REIRA starring YUNA ITO - Truth
REIRA starring YUNA ITO - Truth : Cover
Sortie le 06-12-2006
Infos : SRCL-6451 - 1223 ¥
Tracklist : 01- Truth
02- Take Me Away
03- ENDLESS STORY -Little Big Bee Lovespell Remix-
04- Truth -Instrumental-
 

Donner votre avis

Pour donner votre avis sur ce disque merci de vous connecter (login et mot de passe du forum).

Haut de page
Layout :
zone membre
Connectez-vous avec vos identifiants du forum :

login

password

Connexion permanente

Inscription - Mot de passe perdu
Actuellement 117 visiteurs sur le site
publicité
L'Arc~en~Ciel live in Paris DVD
partenaires
Nos partenaires :

Jpopdb CDJapan Yesasia Last.fm SOUNDLICIOUS Wasabi Records J-music Distribution J-music Live J-music Store Higashi Music Orient-Extreme Memorial Hamasaki Anna et Olivia Jmusic Collection AyuAngel French Capsule EMIKO SHIRATORI RURUTIA ARAI AKINO Not Your God


Voir tous les partenaires
recherche
publicité