mikan music reviews
album Shiina Ringo x Neko Saito - Heisei Fuzoku
Par Ananda, le 28-03-2007 à 17:15:00
Shiina Ringo revient enfin nous grincer dans les oreilles ! Alors qu'elle avait annoncĂ© il y a de ça plus de trois ans qu'il en Ă©tait fini de sa carrière solo, il lui aura fallu deux albums pour se lasser du nouveau jouet qu'elle s'Ă©tait construit, Tokyo Jihen, et se rendre compte que tout seul, c'est bien aussi ! C'est autour du film SAKURAN, dont elle a pris la direction musicale, qu'elle revient rĂ´der avec l'album Heisei Fuzoku, qui n'est cependant pas une bande originale, mais qui serait inspirĂ© du film de Mika Ninagawa. Elle en a toutefois signĂ© la chanson thème, Karisome Otome, disponible uniquement au tĂ©lĂ©chargement. Entre le single plutĂ´t controversĂ© Kono Yo no Kagiri, et la sortie, le mĂŞme jour que l'album, du DVD du concert rĂ©servĂ© à son fan-club, donnĂ© en 2005, Dai Ikkai Ringohan Taikai no Moyo, l'actualitĂ© de Mademoiselle Shiina est plutĂ´t rythmĂ©e (faisons tout de mĂŞme l'impasse sur les errements promotionnels de Toshiba-EMI). L'album est rĂ©alisĂ© en collaboration avec le talentueux violoniste Neko Saito, venu avec quelques amis : son orchestre personnel de 70 instruments, bois et cordes confondus.


Il convient de prĂ©ciser une chose avant tout : si l'album s'inspirerait du film SAKURAN, de fait, Shiina s'est principalement inspirĂ©e d'elle-mĂŞme. Ainsi, sur les 13 morceaux de l'album, 6 sont en fait de "nouvelles" versions d'anciens titres de la chanteuse, deux sont des reprises venues d'ailleurs, et seulement cinq sont vraiment inĂ©dites, encore que trois d'entre elles soient plus ou moins sorties dans le commerce, sous la forme de versions alternatives en faces B d'autres singles ou en tĂ©lĂ©chargement, ou tout simplement en single. On en arrive donc à un total de morceaux rĂ©ellement et intĂ©gralement inĂ©dits Ă©gal à deux, ce qui est assez lĂ©ger, mais ne boudons pas notre plaisir.

■  Shiina, c'Ă©tait mieux avant ...

Ou plutĂ´t, commençons par bouder notre plaisir avec ces deux morceaux totalement exclusifs à l'album, car ils sont tous deux très mauvais. Il s'agit en l'occurence de Hatsukoi Shojo et de Oiran (le second signifiant "prostituĂ©e", une grande partie des titres de l'album se construisant autout de ce champ sĂ©mantique puisque Heisei Fuzoku ne signifie rien de moins que "Services sexuels de l'ère Heisei"). Les deux se complaisent sans profondeur dans une assez vilaine pseudo expĂ©rimentation Ă©lectro de type "j'ai appuyĂ© sur tous les boutons" d'une mollesse assez formidable. En faisant semblant d'avoir une mĂ©lodie, Oiran s'en sort un peu mieux, avec une dizaine d'annĂ©es de retard toutefois, et rend bizarrement plutĂ´t bien en live. Shiina s'Ă©tait jusque là pas mal dĂ©brouillĂ©e pour agrĂ©menter ses titres de sonoritĂ©s Ă©lectroniques, mais pour le coup, c'est tout à fait ratĂ©. Dans le genre ratage Ă©lectro, celà rappelle Yokushitsu, un des moins bons morceaux de l'album Shouso Strip, qu'on retrouve ici. Le mauvais goĂ»t est Ă©galement de rigueur dans cette version qui est en fait un mĂ©lange indigeste de la version originale, sortie en 2000, et d'une version bien plus grandiloquente, La salle de bain, sortie en 2003 en face B du single Ringo no Uta. Les samples Ă©lectroniques du titre d'origine sont mixĂ©s avec l'orchestre "comĂ©die musicalesque" de sa version anglaise (celle au titre français, donc), pour un rĂ©sultat très hasardeux. Pour en finir avec les choses qui fâchent, mentionnons Kono Yo no Kagiri, en duo (en trio en fait puisque le sus-nommĂ© Neko Saito est Ă©galement de la fĂŞte) avec le frère de l'artiste : Shiina Junpei. Il faut bien dire que le titre n'a clairement pas fait l'unanimitĂ© chez les fans, malgrĂ© son ambiance fifties et optimiste et son clip amusant. Si Mademoiselle Shiina est comme toujours parfaite et braille Ă©videmment très bien, Monsieur Shiina est par contre particulièrement incompĂ©tent. Dans la mesure oĂą les deux interprètes, ou plutĂ´t l'interprète et son faire-valoir chantent en mĂŞme temps quasiment tout au long du titre, c'est lĂ©gèrement douloureux, d'oĂą sans doute la mine bien piteuse de la petite famille après leur numĂ©ro comique à Music Station. On les sent dĂ©solĂ©s, mais Ringo, c'est pas de ta faute si ton frère fait des mauvaises blagues sur le plateau, ne prend pas cet air gĂŞnĂ© !

■  Encore un coup des vieux pots !

Heureusement, le reste du disque est bien plus rĂ©ussi. TirĂ©s du dernier album, le monumental Karuki Samen Kuri no Hana, quatre titres rappellent lĂ©gèrement quelque chose : et pour cause, il s'agit de rĂ©enregistrements studios reprenant le concept d'accompagnement orchestral du concert Baishou Xcstasy. Les morceaux concernĂ©s sont dans l'ordre Kuki, Ishiki, Meisai et Poltergeist. Les trois titres sont plaisants, malgrĂ© une interprĂ©tation à la limite du caricatural (en particulier sur Kuki), mais restent à un niveau infĂ©rieur à celui que l'on retrouvait sur Karuki Samen Kuri no Hana. Par contre, la nouvelle version de Gamble, qui ouvre le disque, elle est tout simplement magique. Le titre fait le lien entre une Shiina Ringo rock, dont certains n'ont pas encore fait le deuil, et une Shiina Ringo plus jazzy; il gagne en profondeur au passage par l'orchestre, avec son magistral refrain, et son interprĂ©tation sur le fil du rasoir qui en fait le meilleur titre de l'album et un coup de maĂ®tre. Yume no Ato, autopillage de Tokyo Jihen, est presque aussi sublime et mĂ©ritant avec ses magistrales envolĂ©es sur les refrains et aurait parfaitement clĂ´t l'album si Kono Yo no Kagiri ne s'Ă©tait pas incrustĂ©e ensuite comme le mĂ©lanome malin sur la peau trop bronzĂ©e. Pour en finir avec les reprises, signalons Papaya Mango, reprise d'un titre datant des annĂ©es 50 et interprĂ©tĂ© à la base par la charmante Rosemary Clooney. Peu à dire sur ce morceau plutĂ´t stylĂ© plus sympathique en live que dans sa version studio, car il photocopie l'originale, par la tante de Georges, nĂ©cessairement plus indispensable. Restent les quelques phrases en "Français", amusant jeu de dĂ©codage.

Les deux titres les plus directement liĂ©s au film SAKURAN ne sont pas à proprement parler des inĂ©dits puisque l'un des deux est sorti au format numĂ©rique et le second Ă©tait disponible en face B de Kono Yo no Kagiri. Les versions disponibles ici sont cependant diffĂ©rentes de celles dĂ©jà connues. Karisome Otome (TAMEIKESANNOH ver.) n'a pas le charme de sa version originale, avec le groupe SOUL and PIMP SESSIONS, qui rappelait Mayonaka wa junketsu. Les violons tziganes et l'Anglais remplacent les hystĂ©riques montĂ©es japonaises de la chanteuse sur les cuivres festifs. La chanson reste très Ă©coutable, voire mĂŞme tout à fait agrĂ©able, tout comme SAKURAN (TERRA ver.), qui se distingue moins de la version dĂ©jà connue. Ces deux titres partagent un petit quelque chose dans leur esprit et leur rythme, bien que leur instrumentation se situent sur un versant opposĂ© l'un de l'autre : les cordes pour Karisome Otome et les cuivres pour SAKURAN.

Les dĂ©bats font rage sur ce nouvel album de Shiina Ringo. Certains ne semblent pas parvenir à accepter le visage que nous offre l'artiste sur cet album, un virage dĂ©jà amorcĂ© sur le prĂ©cĂ©dent. Celà fait Ă©videmment longtemps que non seulement Shiina a abandonnĂ© le style de ses dĂ©buts, mais a en plus fait ses preuves dans d'autres registres, et c'est bien parce qu'elle n'a plus rien à prouver maintenant qu'elle peut se permettre de faire la musique qui la passionne vraiment. Certes, cet album Ă©tait, par son faible taux de pistes originales, nĂ©cessairement infĂ©rieur au prĂ©cĂ©dent qui restera de toutes manières très difficile à surpasser. Il n'offre rien de vraiment très nouveau, mais entre une chanteuse vocalement au mieux de sa forme et une direction musicale de grande classe, le disque est, en dĂ©pit de son cĂ´tĂ© redondant, une grande rĂ©ussite.

Illustrations © Toshiba-EMI
Note : 8/10
album Shiina Ringo x Neko Saito - Heisei Fuzoku
Shiina Ringo - Heisei Fuzoku : Cover
Sortie le 21-02-2007
Infos : [Limited Edition] TOCT-26211 - 3360 ¥
[Regular Edition] TOCT-26210 - 3059 ¥
Tracklist : 01- Gamble
02- Kuki
03- Sakuran (TERRA ver.)
04- HATSUKOI Shoujo
05- PAPAYA MANGO
06- Ishiki
07- Yokushitsu
08- Meisai
09- Poltergeist
10- KARISOME Otome (TAMEIKESANNOH ver.)
11- Oiran
12- Yume no Ato
13- Kono Yo no Kagiri
Crédits : Paroles et Musique : Shiina Ringo, sauf
(M-11) Paroles : Shiina Ringo ; Musique : Ukigumo
 

Avis des lecteurs


Hanabi21
  Une merveille !
Que dire de plus ? Il est vrai que j'ai toujours trouvé qu'un bon coup de violon ou de piano dans une chanson c'était génial mais alors un album entier de reprises de LA grande Shiina Ringo en partenariat avec Saito Neko que demander de plus ?
A l'écoute de ce CD j'ai tout de meme deux ou trois petits points négatifs.

Mon avis :
La majorité du CD est une vrai réussite il serait mentir de dire que CD est baclé, c'est faux, au contraire je l'ai trouvé étonnament bien fait.
Cependant les seuls points négatifs et il fallait s'y attendre, c'est qu'au bout de 2 ou 3 chansons on a quand meme fait le tour, il ne faut pas oublier que ce ne sont que des reprises.
Les grands fans de Shiina Ringo comme moi apprécieront ce CD à un degré plus ou moins élevé, c'est un excellent album de " transition de carrière " mais les gens qui apprécient Shiina Ringo ferait mieux SELON MOI de ne pas commencer par cet album...

Pour conclure je pense tout simplement (selon mon avis de pur fan) que ce CD est une merveille, que le duo est admirable excepté pour " Kono Yo no Kagiri " qui pour moi est la vrai impasse de ce CD ...

Donner votre avis

Pour donner votre avis sur ce disque merci de vous connecter (login et mot de passe du forum).

Haut de page
Layout :
zone membre
Connectez-vous avec vos identifiants du forum :

login

password

Connexion permanente

Inscription - Mot de passe perdu
Actuellement 125 visiteurs sur le site
publicité
L'Arc~en~Ciel live in Paris DVD
partenaires
Nos partenaires :

Jpopdb CDJapan Yesasia Last.fm SOUNDLICIOUS Wasabi Records J-music Distribution J-music Live J-music Store Higashi Music Orient-Extreme Memorial Hamasaki Anna et Olivia Jmusic Collection AyuAngel French Capsule EMIKO SHIRATORI RURUTIA ARAI AKINO Not Your God


Voir tous les partenaires
recherche
publicité