mikan music reviews
album Hitomi Yaida - IT'S A NEW DAY
Par Linza, le 31-03-2007 à 14:29:00
Avec un Titre comme It’s a new day et une cover plus sensuelle que jamais, on aurait pu s’attendre à Ă©couter là une nouvelle Hitomi Yaida. Que nenni, toujours accrochĂ©e à sa guitare la demoiselle nous livre comme à son habitude un album entre rock et folk. Du Yaiko c’est un peu comme du bon vin. C’est imbuvable la première fois, ça pique et vous vous demandez ce que les autres lui trouvent. Et puis avec le temps, vous commencez à en boire de temps en temps, puis peu à peu apprĂ©ciez ce petit goĂ»t acide et fruitĂ© à la fois et irez peut ĂŞtre mĂŞme jusqu'à aller acheter votre première bouteille...heuu votre premier CD. Si pour aborder le chant d’Hitomi mieux vaut s’y prendre à deux fois, pour Ă©couter un nouvel album c’est un peu la mĂŞme histoire. Une dĂ©rangeante impression de dĂ©jà vu se dĂ©gage lors de la première Ă©coute. Mais c’est comme ça avec mademoiselle Yaida, se pencher sur les mĂ©lodies, faire attention à chaque instrument, gratter un peu plus et ouvrir bien grand les oreilles. Et cette fois encore « l’énorme » effort que vous aurez peut ĂŞtre produit en restant attentif sera amplement rĂ©compensĂ©.


■  FruitĂ© et Ă©picĂ©...

Midousuji PLANET, malgrĂ© son intro plus Ă©lectro qu’à l’accoutumĂ©e, nous emmène en terrain connu avec un rock enjouĂ©, soutenu par une instrumentation assez fournie mais ne sombrant pour autant pas dans la surenchère et l’étouffement. Ne se contentant pas de reposer son intĂ©rĂŞt sur sa mĂ©lodie certes convenue mais efficace, des cuivres viennent se greffer au chant si particulier d’Hitomi, jouant habilement avec ces aigus qu’elle torture avec plaisir. Ce mĂ©lange de valeur sure intelligemment relevĂ©e par une originalitĂ© d’orchestration se retrouve sans peine dans Yasashii Te malgrĂ© un rythme lĂ©gèrement plus lent avec l’apparition de flĂ»tes à la place de nos bons vieux cuivres, ou encore dans Tea-Time et son banjo...un classique, mais on ne s’en lasse pas. Comment transformer une mĂ©lodie agrĂ©able mais passe partout en une chanson de caractère? Depuis quelques albums Hitomi a compris le truc et parsème ses productions d’instruments divers et variĂ©s, apportant un supplĂ©ment d’originalitĂ© et un vent de fraĂ®cheur qui n’est pas nĂ©gligeable tant il est aisĂ© pour la demoiselle de tomber dans la banalitĂ©.

MĂŞme si chaque piste possède son instrument de prĂ©dilection, il n’en reste pas moins qu’exceptĂ© sa guitare, c’est de sa voix qu’Hitomi tire sa grande singularitĂ©, ce qui nous offre, pour notre plus grand plaisir, quelques Ă©trangetĂ©s. MIDNIGHT SNACK en est la parfaite illustration. Encore une fois le choix des instruments colle parfaitement à l’ambiance voulue : guitares Ă©lectriques parfois folk, harmonica, claquements de mains pour un titre qui sent bon le fast food, le driving movie et autres joies des nuits amĂ©ricaines et qui pourtant ne serait rien sans les jeux vocaux sur les « Sunday NiIiIiIiiiIIight » ou encore ce « swinging swinging » qui vous rentre dans la tĂŞte. Pour couronner le tout de ce concentrĂ© de fun, de punch et de bonne musique, Hitomi rĂ©cite les jours de la semaine en français...qu’est ce que ça vient faire là ? Aucune idĂ©e mais effet garanti.

Dans la famille « les dĂ©lires de miss Yaida » je demande Nanimo Yaritakunai La piste dĂ©bute sur les chapeaux de roue avec une rĂ©pĂ©tition du titre à faire fuir les âmes sensibles tant la demoiselle ne s’applique nullement à rendre tout ça mĂ©lodieux, et ce n’est pas la suite de la chanson qui me fera mentir. Jouant à 100% sur la carte du brouhaha, la voix se robotise, le piano part littĂ©ralement en cacahuète, de toute Ă©vidence Hitomi et ses choeurs ne se lassent pas de nous rĂ©pĂ©ter que dĂ©cidĂ©ment ils ne voulaient pas le faire (nanimo yaritakunai dans le texte) et les guitares essayant tant bien que mal de nous couvrir tout ça, Bref ! Cette fin de piste rĂ©sonne comme l’apothĂ©ose du dĂ©lire d’Hitomi sur cet album. Et pourtant à moins que vous soyez allergiques à ce genre de petite fantaisie vous devriez apprĂ©cier ce grain de folie qui fait le charme et l’efficacitĂ© de cette piste.

■  ...doux ou enivrant....

Parce que Yaiko sait parfois lâcher sa guitare, ou juste le temps de nous pondre en toute simplicitĂ© des ballades, IT'S A NEW DAY possède son joli lot de douce mĂ©lodie qui vous rĂ©concilieront peut ĂŞtre avec cette jeune femme à la sensibilitĂ© inattendue. Si Oyasumi ne brille pas par son originalitĂ© en devenant presque soporifique et ce par la faute d'une orchestration molle et dĂ©sorganisĂ©e, ainsi que d'une chanteuse à deux doigts d’aller se coucher, Hatsukoi arrive sans peine à mĂ©langer harmonieusement piano, voix et lĂ©ger roulement de tambour pour nous proposer là, une piste qui a le grand avantage de donner un peu de douceur dans un album essentiellement rock.

L’un de mes coups de cĹ“ur de l’album revient à 37.0°C, qui, plus aboutie qu'Hatsukoi ne se contente pas de nous livrer une chanson calme et agrĂ©able. Après une introduction tout ce qu’il y a de plus touchante au piano, Hitomi dĂ©cuple le pathĂ©tique de la chose en partant sur une envolĂ©e instrumentale et vocale, entrecoupĂ©e de pauses, permettant à cette montĂ©e en puissance du lyrisme de prendre toute son importance. Nous voici en prĂ©sence d’une des meilleures pistes de l’album alliant fragilitĂ© et force comme avait pu l’être Ame to Uso sur Here today-gone tomorrow.

Restent les classiques et les bonnes vieilles recettes chez Yaiko, que ce soit STARLiNE ~it's a new version ou Go My Way, toutes deux construites autour d’un refrain rapide, Ă©levĂ© par une dominante de guitares Ă©lectriques. Hitomi s’y Ă©poumonne et donne ainsi à ces morceaux la vie et l'entrain indispensables à ce genre de pistes, sans pour autant nous proposer quelque chose d’original par rapport au reste de ses anciennes productions (ce qui entre nous soit dit n’est pas forcement un tort). Chizaku enfin arrive à s’en tirer très honorablement avec un refrain rĂ©vĂ©lant une profondeur inattendue et heureusement majoritaire car malheureusement en total dĂ©calage avec un couplet plutĂ´t banal; mais qu’importe le rĂ©sultat est bon.

...2006 fut un très bon Cru chez Hitomi Yaida qui rĂ©ussit ici le pari de nous livrer un album variĂ© et de bonne qualitĂ©, les quelques pistes se contentant d’être « bien » vite Ă©touffĂ©es par le reste de l’album à la hauteur de ses prĂ©cĂ©dentes productions, ce qui est le plus beau compliment qui soit. Il est vrai que Yaiko déçoit rarement pour peu que l’on soit amateur de rock au fĂ©minin, mĂŞme si les singles sortis cette annĂ©e ne prĂ©sageaient certes rien de mauvais, mais loin de l’enchantement que nous procure ce it’s a new day. L’alcool est à consommer avec modĂ©ration, cet album jusqu'à plus soif.

Illustrations © AOZORA RECORDS
Note : 8.5/10
album Hitomi Yaida - IT'S A NEW DAY
Hitomi Yaida - It's a new day : Cover
Hitomi Yaida - It's a new day : Cover 
Sortie le 22-11-2006
Infos : [CD+DVD] ZZCD-80022 - 3600 ¥
[CD] - ZZCD-80023 - 3000 ¥
Tracklist : 01- Midousuji PLANET
02- Yasashii Te
03- STARTLiNE ~it's a new version~
04- Chikashitsu no uzu
05- KITCHEN
06- Hatsukoi
07- Go my way
08- MIDNIGHT SNACK
09- Nanimo yaritakunai
10- Tea-time
11- 37.0°C
12- Oyasumi
 

Donner votre avis

Pour donner votre avis sur ce disque merci de vous connecter (login et mot de passe du forum).

Haut de page
Layout :
zone membre
Connectez-vous avec vos identifiants du forum :

login

password

Connexion permanente

Inscription - Mot de passe perdu
Actuellement 114 visiteurs sur le site
publicité
L'Arc~en~Ciel live in Paris DVD
partenaires
Nos partenaires :

Jpopdb CDJapan Yesasia Last.fm SOUNDLICIOUS Wasabi Records J-music Distribution J-music Live J-music Store Higashi Music Orient-Extreme Memorial Hamasaki Anna et Olivia Jmusic Collection AyuAngel French Capsule EMIKO SHIRATORI RURUTIA ARAI AKINO Not Your God


Voir tous les partenaires
recherche
publicité