mikan music reviews
album JYONGRI - Close To Fantasy
Par Shito, le 06-05-2007 à 20:00:00
On parle souvent de la recette "idĂ©ale" du tube Jpop, ou encore de celle de la ballade parfaite, qui permettent à un artiste de surgir de nulle part et d'exploser les charts, le temps d'un single. Imaginez un monde oĂą les standards seraient inversĂ©s, oĂą la performance se situerait dans l'Ă©chec, oĂą l'art trouverait son expression la plus valorisante dans la laideur, oĂą ce serait le plus mauvais chanteur qui gagnerait la Nouvelle Star, oĂą l'on ferait de la pub pour le yaourt le plus immonde, oĂą l'on Ă©lèverait en hĂ©ros les architectes des maisons qui s'Ă©croulent et les escrocs qui disparaissent avec le magot après avoir promis monts et merveilles. Dans un monde comme celui-là, il faudrait rĂ©inventer les recettes du succès, ce qui demanderait sans doute un travail faramineux. Pas idiots, chez Toshiba-EMI, ils ont dĂ©cidĂ© de prendre de l'avance ! Et après avoir conquis la critique avec le single Possession de JYONGRI, ils la laissent se saborder magistralement sur un premier album exceptionnellement... mauvais.


Sincèrement, la stratĂ©gie commerciale mise en place autour de JYONGRI a de quoi laisser dubitatif. A moins que ce ne soit seulement l'artiste qui ait, dĂ©jà, atteint ses limites ? Sans doute que l'on en attendait trop. Mais il faut dire que malgrĂ© des ventes tout à fait anecdotiques, le single Possession de JYONGRI avait particulièrement marquĂ© par sa composition efficace et ses arrangements novateurs; tout juste pouvait-on lui reprocher le manque de charisme encore trop flagrant de l'artiste et une certaine difficultĂ© à se trouver une image. La presse s'Ă©tait en tout cas rapidement emparĂ©e de cette jeune prodige, et bien sĂ»r Toshiba-EMI a cherchĂ© à surfer sur ce buzz en sortant Hop, Step, Jump!, le second single de JYONGRI. Sauf que le Hop, Step, Jump! en question s'est avĂ©rĂ© ĂŞtre une infâme et pathĂ©tique tentative de revival des pistes pop/funky pour ados amĂ©ricains des annĂ©es 80, laissant dĂ©jà planer le doute sur la couleur de l'album à venir. RĂ©sultat : le titre fut boudĂ© par bon nombre de radios et une bonne part de la promo s'est faite à retardement sur la chanson Posession...

■  Funky Brewster is back !

Malheureusement pour nous il semble que la mode du moment, sur la scène nippone, soit au "funky". Et le moins que l'on puisse dire c'est que les productions du genre prĂ©sentent de fortes disparitĂ©s qualitatives. Getting Funky! en ouverture du disque ira rejoindre directement Hop, Step, Jump! à la benne, tant elle s'avère hideuse dans un registre qui rappelera les pires heures des dĂ©buts de BoA, l'efficacitĂ© en moins. D'autant plus rageant que l'add-on en fin de piste, lui, Ă©tait plutĂ´t bien trouvĂ© tant dans sa construction que ses arrangements rĂ©solument modernes. MĂŞme sentence expĂ©ditive pour Romeo & Juliet, ses paroles stupides, son beat RnB vieillot tout droit repompĂ© du premier album d'Hikki, ses chorus vomitifs et toujours cette petite guitare funky qu'on irait bien Ă©clater contre un mur tant elle est insupportable. Et idem encore pour Lost Girl sur une base plus RnB, qui lorgne elle aussi du cĂ´tĂ© des pistes de remplissage des premières productions de BoA et Utada, mais toujours avec un net dĂ©ficit en charisme et une base mĂ©lodique complètement dĂ©passĂ©e.

En tant qu'auteur-compositeur-interprète, JYONGRI a par ailleurs bien compris que pour remplir un album il existe une mĂ©thode simple : le goinfrer de ballades, sans doute les morceaux les plus faciles à pondre lorsque l'on se contente de viser le strict minimum commercialisable. L'artiste nous en livre donc une bonne fournĂ©e sur ce disque, toutes plus bateaux les unes que les autres... Ca commence avec Ichizu et son accompagnement synthĂ©tique digne d'une BO de film pornographique amateur, pour enchaĂ®ner avec Stay dans un registre de ballade RnB beat/piano/choeurs chiant au possible. Plus loin encore on subira les affres du petit manuel du compositeur offert avec le synthĂ© inclinĂ© tout neuf que Toshiba a payĂ© à son artiste, avec en p(l)age 9 la soporifique ~Yakosuku~, et en clĂ´ture de l'album Wherever, une chanson qui ne pourrait mieux porter son nom tant elle donne l'impression d'avoir Ă©tĂ© dĂ©jà entendue sur 30.000 albums diffĂ©rents. Point commun à toutes ces ballades : une interprĂ©tation scolaire complètement dĂ©nuĂ©e d'âme, chose d'autant plus dommageable que la nuance soul qui se dĂ©gage de la voix grave de JYONGRI est loin d'ĂŞtre dĂ©sagrĂ©able.

Bilan des courses, si l'on excepte le fameux Possession sur lequel tout a dĂ©jà Ă©tĂ© dit, et My All For You qui figurait en face B du mĂŞme single, il n'y a guère qu'une seule piste qui Ă©vite à la fois le ridicule et l'ennui : Let Me In, un morceau pop/RnB punchy formatĂ© pour la radio et sauvĂ© par l'efficacitĂ© de ses arrangements moins vieillots que les autres : on est passĂ© des annĂ©es 80 aux annĂ©es 90, il y a du progrès non ?

Doit-on conclure de l'Ă©coute de ce disque que Possession Ă©tait une exception, un coup de gĂ©nie jailli un jour dans la tĂŞte d'une gamine programmĂ©e dès son plus jeune âge pour faire de la musique, et qui n'a du coup jamais osĂ© envisager de faire autre chose, bien qu'elle aurait mieux fait ? A priori c'est encore un peu tĂ´t pour prononcer un jugement aussi dĂ©finitif, mais force est de constater qu'il reste encore bien du travail à la demoiselle pour se montrer à la hauteur de son potentiel indĂ©niable. Première Ă©tape indispensable : se fixer un peu en ce qui concerne ses choix artistiques. On avait dès le premier single perçu que JYONGRI ne savait sur quel pied danser et cela se confirme ici, puisqu'elle mange un peu à tous les rateliers, puisant dans tous les genres et toutes les Ă©poques des influences dont le mĂ©lange s'avère sacrĂ©ment indigeste. Restera ensuite à trouver quelque chose de plus percutant que des mains croisĂ©es sur un synthĂ© inclinĂ© pour booster l'image du personnage, et l'on pourrait tirer quelque chose de pas trop mal d'elle. Comme on pouvait le prĂ©voir l'album s'est littĂ©ralement ramassĂ© sur un plan commercial, mais puisque Toshiba-EMI a d'ores et dĂ©jà prĂ©vu un nouveau single pour cet Ă©tĂ© il faut voir le bon cĂ´tĂ© des choses : l'immense majoritĂ© des Japonais n'a sans doute pas encore entendu parler de JYONGRI, ce qui lui laisse une chance de repartir de zĂ©ro. Pourvu qu'elle ne la gâche pas...

Illustrations © Toshiba-EMI
Note : 3.5/10
album JYONGRI - Close To Fantasy
JYONGRI - Close To Fantasy : Cover
Sortie le 21-03-2007
Infos : [CD+DVD] TOCT-26215 - 3500 ¥
[CD] TOCT-26214 - 3000 ¥
Tracklist : CD :

01- Getting Funky!
02- Possession
03- Hop, Step, Jump!
04- ICHIZU
05- Stay
06- Let Me In
07- My All For You
08- Romeo & Juliet
09- ~Yakusoku~
10- Lost Girl
11. Wherever

DVD :

01- Possession
02- My All For You
03- Hop, Step, Jump!
04- Wherever
05- Getting Funky!
06- Making Movie Collection
 

Donner votre avis

Pour donner votre avis sur ce disque merci de vous connecter (login et mot de passe du forum).

Haut de page
Layout :
zone membre
Connectez-vous avec vos identifiants du forum :

login

password

Connexion permanente

Inscription - Mot de passe perdu
Actuellement 54 visiteurs sur le site
publicité
L'Arc~en~Ciel live in Paris DVD
partenaires
Nos partenaires :

Jpopdb CDJapan Yesasia Last.fm SOUNDLICIOUS Wasabi Records J-music Distribution J-music Live J-music Store Higashi Music Orient-Extreme Memorial Hamasaki Anna et Olivia Jmusic Collection AyuAngel French Capsule EMIKO SHIRATORI RURUTIA ARAI AKINO Not Your God


Voir tous les partenaires
recherche
publicité