mikan music reviews
single Chihiro Onitsuka - everyhome
Par Shito, le 01-06-2007 à 23:47:00
Chihiro est de retour, alleluuuuuuia, Chihiro est de retour, et on l'aime toujours ! (Si cette ritournelle vous dit quelque chose mais que vous n'arrivez pas à retrouver quoi, c'est Rika Zaraï. Oui, je sais. Désolé...) Le moins que l'on puisse dire en tous cas, c'est qu'elle nous aura manqué... Il se sera finalement écoulé deux ans et demi d'absence complète avant que l'auteur/compositeur/interprète de l'inoubliable Gekkou et autres SHINE ou Infection fasse enfin son retour avec un nouveau single et un album en préparation. Et avec pas mal de doutes aussi...


Elle en aura causé du souci à ses fans, Chihiro Onitsuka... Album annulé, fin d'activité de sa compagnie de management, sérieuse opération des cordes vocales : le premier semestre 2004 prend une tournure sinistre, et les choses empirent encore lorsque Toshiba-EMI met fin à son contrat pour des motifs qui restent encore peu clairs. Pendant que son ancien label profite de sa popularité intacte pour remplir ses caisses à coups de best-of sortis contre son gré, Chihiro tente de rebondir, malgré une réputation auprès des professionnels ternie par ses désaccords avec Toshiba. Elle signe finalement chez Universal et amorce un complet changement de cap avec Sodatsu Zassou, un excellent single plus rock et sombre, mais le public ne suit pas, ne comprenant pas ce changement d'image. Harcelée par des fans déséquilibrés, Chihiro tombe dans la paranoïa et la dépression, et perd toute envie de faire de la musique pendant plus de deux ans. C'est sa rencontre avec le producteur Takeshi Kobayashi, qui signe les arrangements des trois titres de ce single, qui convaincra Chihiro de se remettre au travail, et c'est ainsi qu'avec ce everyhome on assiste au retour d'une Onitsuka plus conforme à ses succès passés.

■  Quand le talent se voile de doute

Pour le coup everyhome semble vraiment être le fruit d'un intense brainstorming sur la meilleure stratégie à adopter pour retrouver le devant de la scène et reconquérir son public. C'est sur l'exercice qui a fait son succès, la chanson piano-voix tout en nuance et en émotion, qu'elle fait à nouveau entendre sa voix, a priori intacte en dépit des soucis passés. La compo est matûre et jolie, les arrangements piano de Kobayashi d'une grande classe, et l'interprétation à la mesure du talent de Chihiro, feutrée sur les couplets, plus en puissance sur les refrains, sans toutefois atteindre les sommets des morceaux phares de sa discographie. Et pourtant, quelque chose ne va pas. Peut-être est-ce justement cette impression frustrante qu'elle pourrait pousser un peu plus sur le final ? Ou alors peut-être sont-ce ces fins de phrases où la voix hésitante fleurte dangereusement avec la fausseté ?

Le constat est similaire sur MAGICAL WORLD, où la mélodie peut-être moins difficile semble poser moins de souci côté justesse, mais où la encore, sur un accompagnement piano et violon à l'authenticité bienvenue, Chihiro semble se contenir, ne pas oser lâcher les chevaux. A nouveau, la chanson est fort jolie (quoi que la patate dans la bouche sur les mots anglais n'est pas du meilleur effet), mais il lui manque ce soupçon d'engagement qui aurait pu en faire autre chose qu'un énième titre du genre dans la discographie de l'artiste... Tous nos espoirs se reportent donc sur Himitsu, le troisième inédit, qui commence plutôt bien en lorgnant du côté des compositions plus folk-rock de Chihiro Onitsuka, avec une guitare discrète, une basse, une ligne de piano, le tout formant un morceau plutôt entraînant sans chercher à en faire trop. Comme toujours la voix de l'artiste se marie parfaitement bien avec ce style musical et l'ensemble est plutôt plaisant; mais là encore ce fatadique léger manque d'assurance et de relief vient jeter un voile terne sur la chanson qui, comme ses consoeurs, se contente alors d'un honnête service minimum...

Qu'arrive-t-il à Chihiro Onitsuka ? Ce premier single en deux ans et demi présente trois compositions réussies, on ne peut plus fidèles aux fondamentaux de l'artiste, dotées d'arrangements de qualité, et riches d'une interprétation qui tend à démontrer qu'elle n'a rien perdu de son sens de la musicalité et de l'émotion peu commun. Et pourtant ces trois morceaux font montre d'une retenue inhabituelle assez déconcertante, qui laisse craindre que l'artiste ait peur de faire subir de nouvelles épreuves à ses cordes vocales. Il semble en tout cas que le retour de Chihiro se fasse dans la douleur, celle-ci n'ayant manifestement pas non plus retrouvé sa confiance en elle. Une théorie confirmée par sa prestation catastrophique au Music Station du 1er Juin sur everyhome, où elle est apparue tétanisée, la voix mal assurée et comme sous le coup d'un puissant cocktail d'anxiolitiques. Ce premier faux pas en live de toute sa carrière n'ira sans doute pas arranger les choses, et si Chihiro a d'ores et déjà affirmé ne pas vouloir précipiter son retour pour ne pas se laisser à nouveau engloutir par la pression, il est clair qu'elle a encore du travail à faire sur elle-même pour revenir à son meilleur niveau. D'autant qu'il est à craindre que ce n'est qu'à ce prix là qu'elle pourra espérer renouer avec son succès passé...

Illustrations © Universal Music
Note : 7/10
single Chihiro Onitsuka - everyhome
Chihiro Onitsuka - everyhome : Cover
Sortie le 30-05-2007
Infos : UMCK-5171 - 1260 ¥
Tracklist : 01- everyhome
02- MAGICAL WORLD
03- Himitsu
Crédits : (M-01), (M-02), (M-03) Paroles et Musique : Chihiro Onitsuka - Arrangements : Takeshi Kobayashi
 

Donner votre avis

Pour donner votre avis sur ce disque merci de vous connecter (login et mot de passe du forum).

Haut de page
Layout :
zone membre
Connectez-vous avec vos identifiants du forum :

login

password

Connexion permanente

Inscription - Mot de passe perdu
Actuellement 71 visiteurs sur le site
publicité
L'Arc~en~Ciel live in Paris DVD
partenaires
Nos partenaires :

Jpopdb CDJapan Yesasia Last.fm SOUNDLICIOUS Wasabi Records J-music Distribution J-music Live J-music Store Higashi Music Orient-Extreme Memorial Hamasaki Anna et Olivia Jmusic Collection AyuAngel French Capsule EMIKO SHIRATORI RURUTIA ARAI AKINO Not Your God


Voir tous les partenaires
recherche
publicité