mikan music reviews
single KREVA - Kureba ii no ni feat. Kusano Masamune from SPITZ
Par Ananda, le 21-06-2007 à 22:57:00
Si quelqu'un avait l'idée tordue de dresser une typologie des rappeurs japonais, il pourrait élaborer les trois catégories suivantes : les gentlemen cosmiques plus pop que hip hop, commercialement viables mais au ras du plancher niveau crédibilité, catégorie qui se résume essentiellement (sinon exclusivement) à VERBAL; les figurants des featurings, qui se produisent sur les disques de leurs consœurs RnB encore moins connues et talentueuses qu'eux, mais beaucoup moins laides; et enfin les authentiques, urbains et doués, parfois affichés mais souvent peu représentés, qui ont d'autres ambitions que de placer "mozafoka" dans leurs morceaux. Cette typologie tripolaire présente l'avantage de situer, sans avoir besoin d'une laborieuse introduction théorique, la personne dont nous parlons aujourd'hui, à savoir KREVA. Celui-ci se classe naturellement dans la troisième catégorie, sans trop avoir à jouer des coudes.


Kureba ii no ni remporte actuellement un joli succès, sans doute même le plus joli succès remporté par un disque d'un artiste issu de K-Label. Il faut dire qu'une voix connue s'y invite, puisqu'on retrouve sur le titre éponyme de Kureba ii no ni Masamune Kusano, chanteur-guitariste de SPITZ, qu'on ne s'attendait pas forcément à retrouver sur une production hip hop, et pourtant ...

Certains ont pu douter, ricaner, se braquer, les plus extrémistes ont peut être même été jusqu'à se révolter, auquel cas ils resteront dans leur hermétisme et les autres pourront alors se pencher sur cette alliance, qui fonctionne à merveille. Aucun doute sur le fait que KREVA est doué, son phrasé clair et expressif, parfois agressif, fait apprécier une voix agréable, loin des aboiements de ZEEBRA ou des interjections de KM-MARKIT qui compense sa petite taille par une présence vocale envahissante. Les fins de phrases tranchantes de KREVA ponctuent aussi clairement que la boîte à rythme le morceau, mélancolique à l'image de son excellent clip, dont on peut souligner la réalisation. Le grand absent de la vidéo est Masamune Kusano, qui est pourtant la clé de voûte du titre. En effet, en plus de poser sa voix sur les refrains, allant à revers des habitudes instituées qui voudraient que ce soit une anorexique au talent optionnel qui s'en charge, il habille toute la chanson de sa guitare. Au passage, la piste y gagne son identité et son enrobage, distillant avec son chant plaintif et doux une solitude pas du tout bling bling, mais plutôt très sincère. Devant ce résultat, on peut se demander ce que serait devenu cette voix dans les mains d'un prolifique VERBAL pour un m-flo loves Kusano Masamune, et alors certains frissonneront devant l'idée de ce mélange qui aurait certainement eu moins d'effet que 1000 colombes à un congrès de jeunes UMP.

Changement radical d'ambiance sur la face B, JUMP ON IT, où l'on assiste à un retour fracassant des basses, des parkings nocturnes, des casquettes et des "toutes des femmes de petite vertu sauf ma mère"-attitudes, le tout bien malaxé pour donner une pâte "hip hop-dancefloor" moite, rythmée et rapide, minimaliste mais oppressante par sa présence underground. Malgré une prononciation anglaise en congé maladie pendant l'enregistrement, le sample "jump on it" est répété en boucle, jusqu'à plus envie de sauter, si tant est que cela est possible. Commercialement 1000 fois moins porteur mais au moins aussi réussi que Kureba ii no ni, JUMP ON IT séduira tous ceux qui savent très bien que danser est une pratique sexuelle, ou au moins un préliminaire.

Mis à part une nouvelle casquette, que demande le peuple urbain ? Probablement ce genre de réussites : une face A dans la tradition de ce que le rap a donné de meilleur en terme de ballades, une face B particulièrement rythmée, et beaucoup de classe pour lier le tout. La production est excellente, les deux titres sont accrocheurs, et même ceux qui ne sont pas clients de ce type de musique devraient s'y risquer, ils pourraient être surpris. Enfin, il n'est jamais trop tard pour faire amende honorable et réaliser que, non, m-flo n'est pas ce qui se fait de mieux en terme de hip hop japonais.

Illustrations © Knife Edge / BURGER INN RECORDS
Note : 8.5/10
single KREVA - Kureba ii no ni feat. Kusano Masamune from SPITZ
KREVA - Kureba ii no ni feat. Kusano Masamune from SPITZ : Cover
Sortie le 20-06-2007
Infos : PCCA-70191 - 1050 ¥
Tracklist : 01- Kureba ii no ni feat. Kusano Masamune from SPITZ (Single Edit)
02- Kureba ii no ni feat. Kusano Masamune from SPITZ (Single Edit Instr.)
03- JUMP ON IT
Crédits : (M-01) Paroles et Musique : KREVA, Masamune Kusano
(M-03) Paroles et Musique : KREVA
 

Donner votre avis

Pour donner votre avis sur ce disque merci de vous connecter (login et mot de passe du forum).

Haut de page
Layout :
zone membre
Connectez-vous avec vos identifiants du forum :

login

password

Connexion permanente

Inscription - Mot de passe perdu
Actuellement 59 visiteurs sur le site
publicité
L'Arc~en~Ciel live in Paris DVD
partenaires
Nos partenaires :

Jpopdb CDJapan Yesasia Last.fm SOUNDLICIOUS Wasabi Records J-music Distribution J-music Live J-music Store Higashi Music Orient-Extreme Memorial Hamasaki Anna et Olivia Jmusic Collection AyuAngel French Capsule EMIKO SHIRATORI RURUTIA ARAI AKINO Not Your God


Voir tous les partenaires
recherche
publicité