mikan music reviews
single Kumi Koda - FREAKY
Par Shito, le 28-06-2007 à 22:50:00
Après pas moins de 14 sorties singles et albums en 2006, il fallait bien que le robinet à soupe s'arrĂŞte de couler. Kumi Koda n'a ainsi guère poursuivi en 2007 sur le rythme effreinĂ© de l'an passĂ©, puisqu'en cette fin de semestre FREAKY n'est que son second single cette annĂ©e derrière BUT/Aishou, lequel fut boudĂ© par le public sans toutefois tomber aussi bas que le bide royal de BEST ~BOUNCE & LOVERS~. Si bien que seulement trois mois après sa dernière galette en date, on aurait presque l'impression de ne pas l'avoir vue depuis longtemps, la petite Ku-chan.


FREAKY
A la rĂ©flexion quand mĂŞme, on n'ira pas jusqu'à s'en plaindre. Black Cherry Ă©tait inintĂ©ressant au possible exception faite des pistes tirĂ©es de 4 hot wave, BUT/Aishou n'Ă©tait pas plus convaincant, quant au dernier best album il tenait de l'arnaque la plus outrageuse qui soit : autant dire que le staff de Koda avait besoin de repos, histoire de recharger un peu les batteries et de permettre à la star de renouveler un peu son rĂ©pertoire. Finalement on nous a donc annoncĂ© un nouveau single estival pour cette fin Juin. 4 pistes, 4 remixes, deux clips : un concept simple et chargĂ© donc a priori efficace, qui rappelait agrĂ©ablement le fameux 4 hot wave citĂ© plus haut. L'enthousiasme semblait de rigueur : grave erreur ! Car non seulement il est rare qu'un concept rĂ©ussisse à convaincre une deuxième fois passĂ© l'effet de surprise, mais en plus celui-ci est passĂ© à la lessiveuse entre temps et en est ressorti complètement dĂ©lavĂ©. En guise de quatre pistes inĂ©dites on nous sert en effet une unique face A et trois faces B, dont l'une a droit à un clip quand mĂŞme, allez comprendre. Mais enfin, face A ou pas, pour peu que les chansons soient bonnes, on s'en tartinera la croupe. Pour peu que les chansons soient bonnes...

■  A quoi sert un grand Ă©cart si ce n'est pas pour dĂ©chirer sa jupe ?

FREAKY
Ca commence plutĂ´t bien avec FREAKY, dont l'intro a des faux airs de l'excellent Selfish et qui joue dans la mĂŞme cour que les dernières pistes RnB de Koda avec basses appuyĂ©es, couplets bourrĂ©s d'effets sur la voix, refrains tranchants volontairement perturbĂ©s par une respiration haletante et interjections shootĂ©es au reeverb. Le morceau n'innove toutefois pas d'un poil et souffre d'un manque d'engagement dans les arrangements des refrains qui font tomber un peu à plat les "Get Freaky!" scandĂ©s par l'artiste qui Ă©taient pourtant bien pensĂ©s sur le papier. Le constat est exactement le mĂŞme sur le clip, avec une ambiance moite et une nouvelle chorĂ©graphie bĂ©tonnĂ©e reprenant le concept du combat dĂ©jà Ă©prouvĂ© dans Trust you, Hot Stuff ou JUICY. Koda a encore fait des progrès remarquables et serait presque crĂ©dible, toutes proportions gardĂ©es, dans ses mouvements de capoeira, et pourtant là encore la sauce ne prend pas complètement, rien ne permettant de faire sortir ce FREAKY du lot des nombreux PV du genre de l'artiste (et surtout pas la robe violette et les cheveux blonds ramenĂ©s vers l'arrière, beurk).

Run For Your Life
Ca se gâte en tout cas par la suite, avec tout d'abord Sora, vĂ©ritable synthèse de tout ce qu'il peut y avoir de nausĂ©abond dans la discographie de Kumi Koda. Et voilà donc que l'on nous sert une Ă©nième piste pop mid-tempo à accompagnement synthĂ© et cordes pathĂ©tique, sur laquelle la chanteuse pose sa voix suave bardĂ©e de chorus avec le mĂŞme sens de la pertinence que celle de ces Ă©cervelĂ©s qui achètent un pitbull pour tenir compagnie à leurs gamins dans les 40m² familiaux au 6ème Ă©tage d'une tour en plein centre-ville... Passons pour tenter de nous intĂ©resser à Run For Your Life, morceau electro-pop au refrain vaguement classieux (merci la batterie) mais entendu trop souvent, qui plus est gâchĂ© encore une fois par des couplets aux arrangements navrants. Le PV tombe pour sa part dans la niaiserie la plus totale avec une mise en scène mi roman-photo mi comic-strip originale qui aurait pu ĂŞtre intĂ©ressante si le "scĂ©nario" de la vidĂ©o n'avait pas Ă©tĂ© aussi indigne du plus insipide roman de la collection Harlequin (pur prĂ©jugĂ© ici, n'ayant jamais lu le moindre roman de la dite-collection, si ça se trouve c'est bien meilleur que ce clip...). Le pire est toutefois atteint avec Girls, une "nouvelle" chanson pop estivale girly et uptempo (jusque là pourquoi pas), bruyante au possible avec ses notes de synthĂ© imitation trompette à faire dĂ©gobiller ses boyaux au plus bourru des Ă©leveurs de cochons.

Un petit mot pour finir sur les remixes complètement anecdotiques de la version CD, avec une version ragga de FREAKY à l'instrumentation discount, un remix electro-house très soft de Run For Your Life pour bonne partie soporifique, et une bouillie informe pondue avec la version 0.9 alpha de Fruity Loops en guise de remix de Girls. Le seul à s'en sortir avec un semblant de dignitĂ© sera Yukihiro Fukutomi (il faut dire qu'il a une rĂ©putation à prĂ©server lui...), grâce au minimum syndical assurĂ© sur le remix ambient house de Sora au piano disco ultra-classique. On l'a quand mĂŞme connu plus inspirĂ©, mais vu la chanson originale le challenge Ă©tait de taille.

Tout est dit, pour un "retour" le moins que l'on puisse dire c'est que ce n'est pas brillant. Le concept hybride ne convainct pas, la chanson-titre se contente de tenir la route en rĂ©utilisant avec une efficacitĂ© très moyenne des recettes bien connues, et les trois faces B rivalisent de mauvais goĂ»t du cĂ´tĂ© de la composition ou des arrangements quand ce n'est pas les deux. MĂŞme les fans ne sont plus unanimes, c'est dire ! On est en tout cas loin des nombreuses petites bombes de l'album secret ou du single de l'Ă©tĂ© dernier, qui restent à ce jour les rĂ©fĂ©rences qualitatives dans la discographie de Kumi Koda. Reste à savoir si le prochain concept de l'artiste, qui a profitĂ© du rĂ©cent congrès des actionnaires d'avex pour annoncer une "grande surprise" en prĂ©paration, sera à la hauteur de son potentiel heureusement intact. Les grand pontes d'avex semblant partis pour privilĂ©gier encore les coups marketing au dĂ©triment du contenu des disques de leur protĂ©gĂ©e, on est en droit d'en douter...

Illustrations © rhythm zone / avex trax
Note : 4/10
single Kumi Koda - FREAKY
Kumi Koda - FREAKY : Cover
Kumi Koda - FREAKY : Cover 
Sortie le 27-06-2007
Infos : [CD+DVD] RZCD-45616 - 1.890 ¥
[CD] RZCD-45617 - 1.260 ¥
Tracklist : CD First Press
01- FREAKY
02- Sora
03- Run For Your Life
04- girls
05- FREAKY -remix-
06- Sora -Yukihiro Fukutomi remix-
07- Run For Your Life -remix-
08- girls-Cubismo Graphico remix-

CD Ă©dition standard
01- FREAKY
02- Sora
03- Run For Your Life
04- girls
05- FREAKY -Instrumental-
06- Sora -Instrumental-
07- Run For Your Life -Instrumental-
08- girls -Instrumental-

DVD
01- FREAKY MUSIC VIDEO
02- Run For Your Life MUSIC VIDEO
03- FREAKY Making
04- Run For Your Life Making
Crédits : (M-01) Paroles : Kumi Koda ; Musique : Tommy Henriksen
(M-02) Paroles : Kumi Koda ; Musique : Jin Nakamura
(M-03) Paroles : Kumi Koda ; Musique : Philippe-Marc Anquetil, Christopher Lee-Joe, Hiten Bharadia
(M-04) Paroles : Kumi Koda ; Musique : Kosuke Morimo
Utilisations : (M-01) Honda ZEST SPORTS CM Song
(M-02) SoftBank 815T TVCM Song
(M-03) KOSE Visee CM Song
(M-04) SANKYO "KODA KUMI FEVER LIVE IN HALL" CM Song
 

Donner votre avis

Pour donner votre avis sur ce disque merci de vous connecter (login et mot de passe du forum).

Haut de page
Layout :
zone membre
Connectez-vous avec vos identifiants du forum :

login

password

Connexion permanente

Inscription - Mot de passe perdu
Actuellement 40 visiteurs sur le site
publicité
L'Arc~en~Ciel live in Paris DVD
partenaires
Nos partenaires :

Jpopdb CDJapan Yesasia Last.fm SOUNDLICIOUS Wasabi Records J-music Distribution J-music Live J-music Store Higashi Music Orient-Extreme Memorial Hamasaki Anna et Olivia Jmusic Collection AyuAngel French Capsule EMIKO SHIRATORI RURUTIA ARAI AKINO Not Your God


Voir tous les partenaires
recherche
publicité