mikan music reviews
single Ayumi Hamasaki - glitter / fated
Par Shito, le 24-07-2007 à 00:34:45
Ayumi Hamasaki est de retour, du moins dans les bacs de singles où on ne l'avait pas vue depuis maintenant plus d'un an, au temps de l'estival BLUE BIRD. Depuis, l'album Secret n'a fait que confirmer ce que nombre d'observateurs affirment depuis deux ans au sujet d'Ayu : si le potentiel et le charisme naturel sont intacts, force est de constater qu'ils sont employés de manière bien peu convaincante, la faute à une stagnation technique dommageable du côté des arrangements, à des compositions essoufflées pas plus efficaces qu'originales et à un manque d'engagement évident de la part de la diva. Le résultat c'est que les chansons d'Ayu se contentent désormais de se laisser écouter, et le temps où les productions de la chanteuse sortaient suffisamment du lot pour redynamiser le marché et la communauté des fans est clairement révolu. La meilleure preuve en est que même avec un an d'attente, ce glitter/fated n'a pas franchement fait sortir les médias de leur hibernation, en dépit d'une rotation importante et fortement anticipée sur les radios...


Toujours est-il que pour le coup, le staff d'Ayu a décidé de miser sur son public asiatique. Après le grand buzz médiatique de sa tournée en Asie, avex s'est semble-t-il rendu compte qu'il y avait un bon coup à jouer, et comme d'habitude chez avex on ne fait pas les choses à moitié. Les jaquettes de glitter/fated nous dévoilent une Ayu plus poupée mannequin photoshoppée que jamais (les chinois adorent), sur fond de poster de la baie de Hong-Kong avec un traitement des couleurs très kitsch et un titre à police de caractères arc-en-ciel gay friendly. Quant au contenu, il est moins promu pour ses deux faces A inédites que pour la video qui les illustre, un court métrage intitulé Distance Love tourné à Hong Kong et dans lequel Ayu fait un smack au jeune éphèbe chinois Shawn Yue. On retrouve aussi sur le CD la chanson Secret tirée de l'album éponyme en piste 3, à l'occasion de son utilisation comme thème du film Confession of Pain, un film... hong-kongais. Et les japonais dans l'histoire ? Oubliés ou presque, la promo étant comme d'habitude constituée d'un p'tit tour à la TV et puis s'en va, encore que la star a cette fois-ci montré un peu plus d'enthousiasme qu'à l'habitude sur ses prestations.

Ayu - Distance Love
Ayu - Distance Love


■  Wowowooohh.... yeayeayeah !

Parlons musique maintenant avec pour commencer glitter, piste estivale s'il en est clônée sur BLUE BIRD, elle-même clône de fairyland sortie il y a deux ans. La mélodie porteuse à la guitare électrique, les violons synthétiques planants typiques des spots de pub Ushuaïa, les chorus enjoués et l'interprétation souriante : tous les ingrédients habituels y sont, avec comme pour toute bonne suite deux fois plus d'action pour compenser la maigreur du scénario. Si bien que finalement, on ne peut pas dire que ce soit mauvais, puisque suffisamment efficace pour se laisser écouter... En fait les pistes estivales d'Ayu c'est comme un village sympa sur la route des vacances : la première fois on s'arrête et on visite, la seconde on s'arrête pour faire pipi, et la troisième on traverse en regardant par la fenêtre pour s'arrêter plutôt dans le village d'à côté... Reste tout de même qu'une fois de plus on résiste difficilement à l'envie d'étrangler H/\L et ses arrangements criminels à base de synthés qui n'ont pas changé depuis 6 ans...

On enchaîne avec fated, le pendant ballade rock de glitter, qui là encore se contente de nous servir une nouvelle version à la production glacialement impeccable de moult titres du même genre d'Ayu. Cette fois cependant l'interprétation se fait à la fois plus lourde et plus mesurée : pas d'envolée dans le pathos, pas de larmoiements, la peine est pesante mais contenue et c'est plutôt agréable, bien que cela empêche du coup le morceau de complètement décoller. A noter un arrière goût plaisant de l'excellent RAINBOW dans les arrangements du pont qui précède le dernier refrain, probablement dû à la signature commune de CMJK. Passons enfin sur Secret en troisième piste, une autre ballade toujours jolie sans plus que tous les fans connaissent par coeur depuis six mois...

Ayu - Distance Love
Ayu - Distance Love


■  Ayu est maudite : ses projets de mariage tombent tous à l'eau

Du côté du DVD, on a donc droit à un court métrage de presque 20mn (dont 5 de crédits, histoire de bien faire comprendre qu'on a mis le budget et qu'il y a des chinois partout à la production), qui sert de clip aux deux faces A du single. Le scénario est évidemment plat au possible, nous contant le coup de foudre d'Ayu pour un de ses gardes du corps lors d'un voyage promotionnel à HK, avec la barrière de la langue et de la fonction finalement brisée, et le bonheur éphémère brutalement interrompu par un terriiiiiiible accident qui surprendrait sans doute si l'effet n'avait pas déjà été utilisé dans 10.000 autres clips (comme celui, réussi, de Asunaro Ginga de Sonim). Plutôt bien filmée la video souffre toutefois d'un pathétique excès de dramatisation dans la réalisation, avec ses arrêts sur image à ne plus savoir qu'en faire et ses bruitages chocs de films d'action complètement inopportuns. Le tout se laisserait toutefois plutôt bien regarder s'il n'y avait ce décalage déconcertant entre le thème de la video et la bande son sur la chanson glitter : imaginez qu'on ait invité Sébasto à chanter Fais la poule à l'enterrement de Jean Claude Brialy, le résultat aurait été le même...

Le constat est simple et ne surprendra personne : une année d'attente n'aura rien changé, et glitter/fated est comme ses prédecesseurs, ni plus ni moins. Oh non le single n'est pas mauvais : relativement efficace bien que totalement convenu, il est plutôt... rageant peut-être pour certains, désespérant sans aucun doute pour ceux qui, du moins, conservent un semblant d'espoir en le renouveau d'Ayu. Tous les clichés s'y retrouvent, jusqu'au son de synthé aussi fantastique hier qu'abrutissant aujourd'hui d'H/\L, et bien que l'on comprenne qu'avex veuille miser sur ses valeurs sûres pour "conquérir l'Asie" (banzaiiii !), il est clair que tant que cela durera ainsi on va autant s'ennuyer devant sa discographie qu'un mercredi soir de Juillet devant la TV (le lundi y a Intervilles et le mardi l'Ile de la Tentation, sauvés !). Espérons donc que, si les rumeurs se confirment et qu'Ayu se réfugie dans le travail pour retrouver son rang après sa rupture avec Tomoya, elle ne mise pas tout sur cette folie de domination asiatique au détriment du marché japonais, le seul sur lequel l'artiste a encore une chance de nous sortir quelque chose d'intéressant moyennant un peu de turn over chez ses compositeurs et arrangeurs habituels...
Note : 6/10
single Ayumi Hamasaki - glitter / fated
Ayumi Hamasaki - glitter / fated : Cover
Ayumi Hamasaki - glitter / fated : Cover 
Sortie le 18-07-2007
Infos : [CD+DVD] AVCD-31274 - 1890 ¥
[CD] AVCD-31275 - 1260 ¥
Tracklist : 01- glitter
02- fated
03- Secret
04- glitter (Instrumental)
05- fated (Instrumental)

DVD :
Kyo Ai ~Distance Love~
Crédits : CD :

(M-01) Paroles : Ayumi Hamasaki ; Musique : Kazuhiro Hara ; Arrangements : H/\L
(M-02) Paroles : Ayumi Hamasaki ; Musique : Shintaro Hagiwara, Akihisa Matsuura ; Arrangements : CMJK
(M-03) Paroles : Ayumi Hamasaki ; Musique : Tetsuya Yukumi ; Arrangements : H/\L

DVD :

Réalisé par : Wong Hoi
Utilisations : (M-01) zespri CM Song
(M-02) Movie "Ghost Story" Theme Song
(M-03) Movie "Confessions of Pain" Theme Song
 

Avis des lecteurs

CeReS   Ce devait être Le single marquant un certain retour. Malheureusement ce dernier a encore subi le coup de marketing d’avex....en ayant deux pistes pour le moins assez commerciales.

Glitter (Piste 1)
A la première écoute Glitter semble enfin se démarquer de ses consoeurs précédentes fairyland et BLUE BIRD. Pourtant dès qu'on l'analyse un peu, on sent que Glitter n'innove pas vraiment. Outre la fraicheur qu'elle dégage, cette piste est avant tout une piste d'été très commerciale. C'est bien dommage car on en attendait plus! Les arrangements sont sympathiques mais pas assez profonds. Les couplets saccadés feront penser à des chansons plus vieilles d'Ayumi pour certains, d'autres diront que c'est un plus.
Pour ma part je trouve que Glitter est une piste agréable qui remplit très bien sa tâche de l'été et on en attendait pas moins.
Le pont musical est long, bizarre.
Bref, ce n'est pas la piste que l'on retiendra dans la discographie d'Ayumi et elle sera surement vite oubliée.

fated (piste 2)
fated joue dans un registre bien plus tragique et sombre que sa consoeur. Appelée ballade rock, elle remplit bien son rôle. Moins intense qu'un Because of You qui se trouve à mille lieues mais plus profond qu'un (miss)understood, fated est une belle piste remplie d'émotions.
Les arrangements sont plus recherchés et moins synthétisés que sur Glitter, ce qui lui donne un meilleur point.

Note: 7/10
pokerface   Il est vrai que ce single était très attendu et que avex semble y avoir mis les fonds nécessaires pour le rendre attractif mais ce n'était pas suffisant

GLITTER
dans la meme veine que fairyland et blue bird ne se démarque que par un pont musical original et des couplets entrecoupés de choeurs mais le reste avouons le est assez commercial.

FATED
un peu plus intéressante que la piste précédente, elle joue sur des tons plus rock et plus tristes... l'idée de la ballade rock fait un peu penser à It Was mais en plus réussi. L'émotion y est; mais malgré tout cela on reste un peu sur sa fin, comme s'il lui manquait un petit plus... fated reste néammoins une bonne piste, mais pas assez bonne pour faire pencher la balance. Encore une chanson qui passe sans marquer la discographie d'ayu

Les clips et le mini film semblent être ce qui attire le plus sur le single et c'est bien dommage. Même si ces derniers sont de qualité irréprochable (sur le point de vue du jeu d'ayu et de la maniere de filmer) ils ne sont pas suffisants pour compenser le manque d'ambition des deux pistes...et c'est bien triste car si il n'y avait pas eu blue bird et fairyland auparavant, ce single aurait sans doute été mieux acceuilli.

6/10

Donner votre avis

Pour donner votre avis sur ce disque merci de vous connecter (login et mot de passe du forum).

Haut de page
Layout :
zone membre
Connectez-vous avec vos identifiants du forum :

login

password

Connexion permanente

Inscription - Mot de passe perdu
Actuellement 29 visiteurs sur le site
publicité
L'Arc~en~Ciel live in Paris DVD
partenaires
Nos partenaires :

Jpopdb CDJapan Yesasia Last.fm SOUNDLICIOUS Wasabi Records J-music Distribution J-music Live J-music Store Higashi Music Orient-Extreme Memorial Hamasaki Anna et Olivia Jmusic Collection AyuAngel French Capsule EMIKO SHIRATORI RURUTIA ARAI AKINO Not Your God


Voir tous les partenaires
recherche
publicité