mikan music reviews
single Rip Slyme - Nettaiya
Par Ananda, le 26-07-2007 à 00:45:00
Par nature, le hip hop n'est pas voué à se mélanger à la pop. Est-ce parce qu'une fois le Pacfique traversé il s'est retrouvé dépossédé de toute signification sociale que l'assimilation a pu se faire de manière si prolifique au Japon ? Après un vol New-York Tôkyô, les problèmes des habitants du Bronx perdent beaucoup de leur sens, et l'on n'en retient que la musique. Bien sûr, on peut basculer du côté des esprits chagrins et ne retenir que la théorie de loin la plus plausible : l'incorporation de la pop dans le hip hop au Japon s'explique par le fait qu'il faut bien vendre des CD. Cependant, cet accouplement contre-nature a donné, en plus des quelques bambins débiles et autres foetus à espérance de vie réduite, quelques moments de fun voire même de bonne musique. C'est là que l'on en arrive à Rip Slyme (dont on a, actualité oblige, beaucoup plus parlé des petites soeurs HALCALI ces derniers temps, mais ne partez pas en courant tout de suite, merci !).


■  Le cul, c'est dans la tête

On peut dire que malgré plus de 10 ans de carrière, dont la consécration fut sans doute d'être le premier groupe hip hop à remplir le Budokan, Rip Slyme a bien veilli. A ce titre, EPOCH, leur dernier album sorti en novembre dernier, était un très bon moment, entraînant et optimiste. Nettaiya est le seizième single major du groupe et se distingue d'emblée par le fessier féminin qui illustre sa jaquette. Visuellement, la thématique postérieure est également très présente dans la vidéo de Nettaiya. Celle-ci est un concentré de chaos, d'amateurisme, de gagneuses dénudées, de déhanchés alternés avec des palpations mammaires, de costumes blancs de mac, de regards pervers, le tout en plan séquence. A voir au moins une fois tant il s'éloigne de la production clipographique standardisée, ne serait-ce que pour faire le tri entre le génial et le ridicule. Les clichés périmés du rap sont là dans le fond, mais mis en scène de manière détachée, sans tomber pour autant dans le classique mollard dans le potage.

Musicalement, Rip Slyme est une sorte d'image miroir de m-flo. La même base souvent légère et dansante aux influences similaires mélangeant pop et hip hop, mais les premiers privilégiant le côté rappé, avec relativement peu de passages chantés, tandis que les seconds ont construit leur succès sur un versant totalement pop, avec des séquences rappées se réduisant de plus en plus au fil des ans. Nettaiya est une piste up tempo qui mélange piano jazzy et sons électroniques hérités des consoles 8 bits et que l'on avait déjà entendus notamment dans leur DIG DUG. L'ambiance est adulte, chaude et nocturne, légère mais pleine de sous-entendus, et le morceau est ambitieux en cela qu'il se constitue d'une alternance de séquences musicales différenciées dans leur esprit et leurs arrangements, mais parfaitement intégrées les unes dans les autres. Il perd alors en linéarité sans pour autant renoncer à une efficacité particulièrement soutenue par son refrain scandé par les cinq rappeurs, d'autant plus que comme toujours l'identité vocale de ces cinq garçons est toujours aussi marquée. Une grande réussite !

UNPLUGGED, en face B, fait office de suite à Nettaiya. Elle en garde le piano jazzy, mais l'histoire racontée est très différente. Après la chaude soirée arrosée de cet été tropical, qui s'est achevée dans le champagne et une ambiance "Ile de la Tentation", on se réveille, et en procédant à l'extraction nécessaire de la chassie de la commissure de nos paupières soudées, on réalise que les tentatrices de la veille sont en fait des travestis héroïnomanes et qu'en plus la vidéo de la soirée est déjà disponible sur youtube. C'est ce qu'on appelle "un moment de solitude", et c'est globalement ce dont cette chanson traite. D'où la guitare mélancolique qui donne au morceau cette teinte sombre, et un rythme plus lent. Placé derrière Nettaiya, le charisme de UNPLUGGED fait un peu défaut, mais le morceau compense pas sa classe, au moins le temps de faire le point sur cette jeune femme qui n'en était pas une. Quant à la nouvelle version de One, elle est en réalité très proche de l'originale, datant de 2001, qui n'est qu'un autre de ces titres rap positifs qu'apprécient tant les Japonais. Ca s'écoute comme du Ketsumeishi, c'est-à-dire avec l'aire du cerveau toute dédiée à l'ennui, l'interprétation apathique en moins.

Et hop, Nettaiya se rajoute à l'enfilade de singles sympathiques de Rip Slyme, sans trop de difficultés, confirmant l'excellente créativité du quintette. Sans jamais révolutionner leur musique, ils parviennent à en renouveler la forme, et à garantir une fraîcheur constante à leurs travaux, sans prétention ni prise de tête. A tout ceci s'ajoute le talent d'interprètes rôdés, pour, au final, du tout bon.

Visuel © Warner Music Japan
Acheter Nettaiya sur Yesasia
Note : 8.5/10
single Rip Slyme - Nettaiya
RIP SLYME - Nettaiya : Cover
Sortie le 25-07-2007
Infos : WPCL-10418 - 1.200 ¥
Tracklist : 01- Nettaiya
02- UNPLUGGED
03- One~CHRISTMAS CLASSIC version
 

Donner votre avis

Pour donner votre avis sur ce disque merci de vous connecter (login et mot de passe du forum).

Haut de page
Layout :
zone membre
Connectez-vous avec vos identifiants du forum :

login

password

Connexion permanente

Inscription - Mot de passe perdu
Actuellement 54 visiteurs sur le site
publicité
L'Arc~en~Ciel live in Paris DVD
partenaires
Nos partenaires :

Jpopdb CDJapan Yesasia Last.fm SOUNDLICIOUS Wasabi Records J-music Distribution J-music Live J-music Store Higashi Music Orient-Extreme Memorial Hamasaki Anna et Olivia Jmusic Collection AyuAngel French Capsule EMIKO SHIRATORI RURUTIA ARAI AKINO Not Your God


Voir tous les partenaires
recherche
publicité