mikan music reviews
single Tokyo Jihen - KILLER TUNE
Par Ananda, le 28-08-2007 à 00:09:00
Après deux albums de Tokyo Jihen menĂ©s de main de maĂ®tresse, Shiina Ringo annonça qu'elle n'avait plus l'ambition de rĂ©inventer elle-mĂŞme sa musique et qu'elle laissait ce soin aux membres de son groupe. Manque d'inspiration, lassitude de les voir trĂ©pigner d'envie et d'impatience, paresse ... nul ne sait vraiment ce qui peut pousser un auteur-compositeur au talent reconnu à se transformer en interprète. De là, les doutes se succĂ©dèrent et atteignirent leur apogĂ©e à la sortie d'OSCA, il y a un peu plus d'un mois. Entre une face A brouillonne et deux faces B ennuyeuses à souhait, certains fans eurent l'impression d'avoir perdu ce "je ne sais quoi" que possĂ©daient les compositions de Shiina Ringo et commencèrent à se sentir inquiets pour l'album à venir, s'en remettant à Killer Tune. Parallèlement, les interviews se succĂ©dèrent, dans lesquelles on pouvait voir Tokyo Jihen rĂ©pĂ©ter qu'aucun des deux singles qui l'ont prĂ©cĂ©dĂ© ne pouvaient prĂ©sager du contenu de l'album.


Sur ce single, on retrouve comme d'habitude -en plus de la chanson titre- deux faces B, dont on attend beaucoup, tant la qualitĂ© constante de celles-ci est rĂ©jouissante. On retrouve le pianiste du groupe, Izawa Ichiyou à la composition de Killer Tune , tandis que l'impopulaire guitariste Ukigumo se retrouve en charge de BB.QUEEN dont il Ă©crit Ă©galement les paroles, et de Karada.

■  Alors, ça tue ou non ?

A la première Ă©coute de Killer Tune ressort un premier fait indubitable : cette chanson est bien meilleure qu'OSCA. Puis un second : Killer Tune ne ressemble à rien de ce qu'a pu faire Tokyo Jihen. Izawa Ichiyou a construit une chanson très pop, oĂą sans doute pour la première fois, il parvient à faire oublier HZM, le prĂ©cĂ©dent pianiste du groupe, parti en 2005. Non pas qu'Izawa soit un mauvais musicien, très loin de là, cependant il souffre de la comparaison avec le charisme insensĂ© de son prĂ©dĂ©cesseur, vĂ©nĂ©rĂ© par les fans pour son talent et son grain de folie. En conduisant le morceau non seulement lors des longues phases instrumentales, les vraies stars du titre, mais aussi lors des parties chantĂ©es, le piano lui injecte toute sa bonne humeur un peu rĂ©tro et son swing. Mais ce n'est pas tout, tous les instruments sont à leur place dans Killer Tune, rendant le morceau lumineux. L'alchimie fonctionne parfaitement, et si la composition est finalement simple, elle n'en est pas moins jouissive. Certains considĂ©reront toutefois que les Ă©gosillades de Shiina Ringo ne sont pas à leur place, et que pour le coup, elle a surestimĂ© ses capacitĂ©s. En effet, le morceau se serait sans doute mieux adaptĂ© à une voix plus grave, moins nasale. Il serait plus juste de dire qu'elle l'a en rĂ©alitĂ© estimĂ©e un peu à cĂ´tĂ© de la plaque puisque la voix de l'interprète, avec toutes ses particularitĂ©s, reste malgrĂ© tout puissante. Mais finalement, ce que l'on pourra considĂ©rer comme des petits dĂ©sagrĂ©ments vocaux ne suffit pas à gâcher le titre, pour peu que l'on ne soit pas au dĂ©part allergique à la voix de la chanteuse, et Killer Tune se pose très loin au-dessus de PINOCCHIO et Kaban no Nakami, compositions d'Izawa pour le single OSCA.

On retrouve le goĂ»t immodĂ©rĂ© d'Ukigumo pour le dĂ©sordre sur BB.QUEEN. Dans son esprit dĂ©bridĂ© et mĂŞme bruyant, BB.QUEEN rappelle beaucoup CRAWL, sur l'album Kyouiku. Le morceau est dĂ©stabilisant par son absence de mĂ©lodie clairement identifiable. Les instruments en particulier semblent ne jamais cesser d'expĂ©rimenter des sonoritĂ©s diffĂ©rentes au fil de la chanson. Le mixage renforce encore l'impression de chaos de l'ensemble, plaçant le chant très brut de Shiina Ringo à un niveau oĂą il surnage au milieu des autres instruments, en particulier la guitare et le piano, en plein dĂ©lire. BB.QUEEN aura sans aucun doute des admirateurs, sĂ©duit par sa dĂ©sinhibition totale et son non-respect des pratiques musicales instituĂ©es, mais aussi certainement de farouches dĂ©tracteurs, qui ne supporteront pas l'aspect extrĂŞmement chaotique de l'ensemble, en particulier à la première Ă©coute. Autre changement total d'univers avec Karada, morceau en anglais (les singles de Tokyo Jihen contiennent toujours un titre en anglais) très smooth dans la plus pure veine soul/RnB old school, sur lequel la voix de l'interprète se fait bien plus grave et posĂ©e. L'ambiance sensuelle s'installe au rythme de la guitare et des choeurs masculins, qui après avoir habillĂ© ponctuellement le morceau, en prennent le contrĂ´le sur la fin. Certainement pas le meilleur titre de Tokyo Jihen, mais une manière reposante et assez "cool" de clore ce single.

1 partout ! Après un OSCA franchement mĂ©diocre, voilà que Killer Tune, tout en Ă©tant en termes de qualitĂ© de la composition et de richesse des arrangements un cran en dessous des prĂ©cĂ©dents travaux du groupe, rĂ©injecte un peu d'espoir aux fans déçus. On est tout de mĂŞme en droit d'ĂŞtre un peu inquiets de la tournure que prendront les Ă©vènements, puisque l'on sait d'ores et dĂ©jà que sur l'album à venir, Variety, 7 pistes ont Ă©tĂ© placĂ©es entre les mains d'Ukigumo, alors que seulement 5 sont à la charge d'Izawa Ichiyou. La prochaine Ă©tape sera donc pour Ukigumo de faire dĂ©finitivement ses preuves, auquel cas, Variety pourrait s'avĂ©rer ĂŞtre un bon album. Dans le cas contraire, le pire est à redouter.
Note : 7.5/10
single Tokyo Jihen - KILLER TUNE
Tokyo Jihen - KILLER TUNE : Cover
Sortie le 22-08-2007
Infos : TOCT-40137 - 1.200 ¥
Tracklist : 01- KILLER TUNE
02- BB.QUEEN
03- Karada
Crédits : (M-01) Paroles : Shiina Ringo ; Musique : Izawa Ichiyou
(M-02) Paroles et Musique : Ukigumo
(M-03) Paroles : Shiina Ringo ; Musique : Ukigumo
 

Donner votre avis

Pour donner votre avis sur ce disque merci de vous connecter (login et mot de passe du forum).

Haut de page
Layout :
zone membre
Connectez-vous avec vos identifiants du forum :

login

password

Connexion permanente

Inscription - Mot de passe perdu
Actuellement 34 visiteurs sur le site
publicité
L'Arc~en~Ciel live in Paris DVD
partenaires
Nos partenaires :

Jpopdb CDJapan Yesasia Last.fm SOUNDLICIOUS Wasabi Records J-music Distribution J-music Live J-music Store Higashi Music Orient-Extreme Memorial Hamasaki Anna et Olivia Jmusic Collection AyuAngel French Capsule EMIKO SHIRATORI RURUTIA ARAI AKINO Not Your God


Voir tous les partenaires
recherche
publicité