mikan music reviews
DVD L'Arc~en~Ciel - 15th L'Anniversary Live
Par Shito, le 13-10-2007 à 15:38:00
BientĂ´t quadragĂ©naires, hyde, tetsu, ken et yukihiro affichent une santĂ© de fer marquĂ©e par un succès à la stabilitĂ© insolente. L'annĂ©e 2006 marquait le 15ème anniversaire de L'Arc~en~Ciel, avec à la clĂ© son lot de commĂ©morations. L'apothĂ©ose des festivitĂ©s s'est tenue les 25 et 26 novembre avec une sĂ©rie de deux concerts Ă©vènementiels au TĂ´kyĂ´ Dome, dont la setlist est composĂ©e de titres plĂ©biscitĂ©s par les fans à l'occasion d'un grand sondage organisĂ© sur le site officiel du groupe. Autant dire que tous les ingrĂ©dients Ă©taient rĂ©unis pour assurer un spectacle inoubliable, dont la sortie en DVD Ă©tait bien Ă©videmment attendue comme le messie. La prĂ©cieuse galette -en rĂ©alitĂ© double-, est dĂ©sormais disponible; elle arrive un peu après la fĂŞte mais qu'importe : c'est parti pour 3 heures de spectacle avec un groupe de lĂ©gende !


Deux DVDs, 2h40 de concert, 20mn de bonus, 32 pistes au total pour 7980 Yens. Certes c'est un peu cher mais au moins quantitativement on en a pour son argent ! Toute ces cĂ©lĂ©brations d'anniversaire Ă©taient d'ailleurs entièrement placĂ©es sous le signe du fan service quantitatif, avec notamment la rĂ©Ă©dition d'une quinzaine de singles parmi lesquels le fameux "inĂ©dit" The Fourth Avenue CafĂ©, dont la sortie initiale avait Ă©tĂ© annulĂ©e suite à l'arrestation du batteur Sakura, et qui s'Ă©tait donc vue remisĂ© sur un album du groupe. C'est donc en toute logique par The Fourth Avenue CafĂ©, piste la plus demandĂ©e par les fans sondĂ©s, que Laruku ouvre son concert dans un TokyĂ´ Dome Ă©videmment plein à craquer. Pour l'occasion le groupe a investi une petie scène circulaire au centre du stade. EntourĂ© par les spectateurs sur 360°. L'Arc donne le ton : l'ambiance sera festive et informelle. hyde, ken et tetsu, l'air jovial, multiplient les clins d'oeil à la foule enthousiaste, tout en dĂ©roulant proprement la chanson. Après un premier tour d'honneur à bord de petites voitures Ă©lectriques, les quatre musiciens rejoignent ensuite, à l'autre bout de l'enceinte, la scène principale.

L\
L\
L\


■  Quand tous les ingrĂ©dients sont rĂ©unis et que le soufflĂ© retombe...

Le concert est globalement organisĂ© en 4 parties, avec tout d'abord un tir groupĂ© de pistes datĂ©es d'avant 1997. On retrouve ainsi successivement l'excellent Caress of Venus, Vivid Colors, Lies and Truth ou encore Natsu no Yuutsu, autant de chansons emblĂ©matiques que tous les fans connaissent par coeur et retrouvent ainsi avec plaisir. Mais pourtant au visionnage un petit quelque chose dĂ©range : tout au long de ce dĂ©but de concert, on sent en effet L'Arc~en~Ciel, et hyde en particulier, dans des conditions pas complètement favorables. La parti-pris festif et informel a donnĂ© lieu à une mise en scène minimaliste, et bien que la scène soit bien occupĂ©e par les diffĂ©rents instruments et Ă©lĂ©ments de dĂ©cor, elle reste très grande, profonde et surtout très Ă©loignĂ©e du public. Difficile dès lors pour hyde et son mètre 32 sur la pointe des pieds d'Ă©tablir une communication pĂ©renne avec le public. Très vite l'artiste va alors se confondre dans une certaine distance, engageant son Ă©nergie dans une prestation centrĂ©e sur lui-mĂŞme, parcourant la scène de gauche à droite en chantant sa chanson avec entrain, mais avec de moins en moins de regard pour le public. La rĂ©alisation et notamment les choix de plans de camĂ©ra pas forcĂ©ment très adroits renforcent cette impression d'Ă©loignement, sinon de mur, entre la foule en contrebas et les stars sur la scène surĂ©levĂ©e. On pourrait alors espĂ©rer se rabattre sur le rendu live des diffĂ©rentes chansons, que l'on attendait diffĂ©rent de d'habitude dans cette nouvelle optique festive. Mais malheureusement là aussi la dĂ©ception est de rigueur, car si la performance technique des quatre artistes tient vĂ©ritablement du gĂ©nie virtuose, le mixage du DVD a fait subir à aux pistes son une Ă©galisation qui tend à lisser l'ensemble pour fondre la guitare, la basse, la batterie et la voix de hyde dans le reste de la bande instrumentale, donnant parfois une telle impression de propretĂ© qu'on croirait entendre un live enregistrĂ© en studio avec un pauvre effet surround rajoutĂ© en post-prod.

L\
L\
L\


Il faudra attendre le premier speech de ken et surtout le sublime White Feathers qui suit pour commencer à sortir de cette ambiance voulue chaleureuse et paradoxalement rendue très froide par le gigantisme de l'Ă©vènement. White Feathers est sans doute la plus magistrale et Ă©mouvante des compositions de L'Arc~en~Ciel et le groupe ne l'avait pas interprĂ©tĂ©e sur la scène d'un grand concert depuis de longues annĂ©es. La prestation vocale de hyde, soutenue par les choeurs superbes de tetsu et ken, prend ici des airs d'envolĂ©e lyrique, l'artiste se promenant, avec une incroyable maestria, sur des notes aux amplitudes pourtant très difficiles. Dommage que la mise en scène pas assez intimiste et le traitement sonore en post-production fassent perdre un peu en Ă©motion et en authenticitĂ© à cette interprĂ©tation dont on a connu, il y a longtemps, des versions encore plus dĂ©chirantes....

L\
L\
L\


■  De l'ambiance, mais pas d'atmosphère

La deuxième partie du concert regroupe les morceaux phares de la pĂ©riode 1997-2001, la plus riche en succès pour Laruku, avec notamment un NEO UNIVERSE au chorus très rĂ©ussi, et surtout un HONEY enfin plus explosif grâce au renfort de hyde à la guitare et à l'Ă©norme performance de tetsu, ken et surtout yukkie à leurs instruments respectifs. A noter Ă©galement le sympathique clin d'oeil au clip de STAY AWAY avec lors du live de cette chanson la prĂ©sence de danseurs qui reprennent la chorĂ©graphie de la video. Le retour de flamme sera toutefois de courte durĂ©e, et avec Metropolis et winter fall on revient à quelque chose de plus propre et distant. MĂŞme constat, rĂ©ellement dĂ©cevant, pour la ballade Anata, souvent majestueuse en live, et qui perd ici tout intĂ©rĂŞt jusqu'au moment oĂą hyde fait chanter le public en choeur avant de reprendre les refrains finaux, superbes. Le premier DVD s'achève enfin sur un numĂ©ro qu'affectionnent beaucoup les fans : celui du tour de chant, cette fois sur la chanson Trick oĂą chacun des musiciens prend à son tour le micro pour interprĂ©ter un bout du morceau : mention spĂ©ciale à yukihiro au charisme surprenant quand il prend la pose pour chanter, la guitare Ă©lectrique en bandoulière !

L\
L\
L\


Le constat de froideur, de distance et d'impuissance de hyde à intĂ©ragir avec un public pourtant lui-mĂŞme très chaleureux prend toute sa dimension à l'ouverture du 2ème DVD, lequel commence par un grand medley oĂą nombre de chansons populaires sont passĂ©es en revue à la vitesse grand V avec une prĂ©cision artificielle qui tient du gâchis. Là encore, les musiciens comme hyde au chant rĂ©alisent une prestation exceptionnelle, mais le rendu tombe complètement à plat, à l'image notamment de la performance sur Driver's High. Après trois titres anecdotiques issus de la pĂ©riode Indies du groupe, les musiciens quittent à nouveau la scène principale pour revenir au centre du stade montĂ©s sur une calèche tirĂ©e par des hommes affublĂ©s de masques de chevaux. Accueillis par une hola, ils abordent la dernière partie du concert avec leurs morceaux les plus rĂ©cents, à commencer par le phĂ©nomĂ©nal New World, dont le rendu plus mou qu'un discours de Doc GynĂ©co à la Pension des Mimosas est une vĂ©ritable insulte à ce qui est sĂ»rement le meilleur single de la discographie de L'Arc. On est loin du dĂ©mentiel AWAKE TOUR, dont la rĂ©alisation efficace sublimait la prestation charismatique du groupe sur les tubes en puissance que sont Killing Me, READY STEADY GO ou encore Jojoushi. Cette dernière manque là encore d'envergure, pas assez solenelle et trop noyĂ©e dans l'accompagnement en dĂ©pit d'un hyde à la voix toujours aussi envoĂ»tante... Après une prĂ©sentation plutĂ´t sympa (hyde qui s'essaie au breakdance, surprenant !) et un long speech des membres du groupe, le concert se conclut sans rĂ©ellement convaincre sur Niji, piste la plus symbolique de l'incarnation actuelle du groupe, avec yukihiro à la batterie.

L\
L\
L\


Du cĂ´tĂ© des bonus, on retrouvera des extraits de l'autre concert, pas plus Ă©bouriffants que le reste. La faute là encore à la rĂ©alisation vraiment peu pertinente : les va-et-vient de camĂ©ra latĂ©raux et l'absence de micro-pied sur une ballade grandiloquente comme Hitomi no Jyuunin, c'est tout de mĂŞme navrant. Pour le fan service, on a droit à la scène plutĂ´t amusante de l'anniversaire de yukihiro (nĂ© le 24 novembre soit la veille du premier concert; lors du second concert ce sera au tour de ken, nĂ© le 28 novembre, d'avoir droit à son gateau). Et puis le DVD se conclut de manière dĂ©finitivement dĂ©sappointante avec la version live d'une chanson inĂ©dite, Bye Bye, insĂ©rĂ©e avec une qualitĂ© d'image et de son rĂ©duite dans une simili-page web façon MySpace, histoire de faire croire aux heureux acquĂ©reurs du DVD qu'ils ont le privilège d'une avant-première là oĂą en rĂ©alitĂ© on les prive d'un morceau effectivement prĂ©sent dans la setlist du concert...

L\
L\
L\


Que de frustration ! Les derniers DVD en date de L'Arc~en~Ciel frisaient la perfection, avec des concerts oĂą la mise en scène, mĂŞme dans de grandes salles, permettait au groupe d'ĂŞtre en rĂ©elle communion avec le public, et oĂą la rĂ©alisation et le traitement sonore parvenaient à retranscrire l'ensemble de façon très fidèle. Ici le gigantisme et la technique Ă©crasent complètement les prestations pourtant exceptionnelles de chacun des quatre musiciens, et transforment en une sorte de medley insipide gĂ©ant ce qui aurait pu, selon l'optique choisie, ĂŞtre une grande fĂŞte et/ou un intense moment d'Ă©motion. A la place on nous livre donc une collection froide de tubes pour la plupart lissĂ©s en prĂ©- ou post-prod, au sein d'un show oĂą l'on a l'impression que les artistes et le public sont contraints de profiter de l'Ă©vènement chacun de leur cĂ´tĂ© dans un nombrilisme total, dans l'attente impatiente d'une petite occasion de se tĂ©lĂ©scoper. Reste que derrière la dĂ©ception cet Ă©vènement anniversaire est d'une portĂ©e symbolique considĂ©rable, que le groupe reste Ă©poustouflant de charisme, que toutes ces chansons sont pour la plupart des monuments du pop-rock japonais et que l'on ne pourrait pas conclure sur une note nĂ©gative la chronique d'un produit retraçant une carrière aussi rĂ©ussie que celle de L'Arc~en~Ciel. Souhaitons-leur, souhaitons-nous, qu'ils soient encore là pour quinze nouvelles belles et longues annĂ©es au moins !

Acheter 15th Anniversary Live sur Yesasia : version JP (50€) - version HK officielle (19€)
Précommandes : single Hurry Xmas (CD+DVD) - Hurry Xmas (CD) - album Kiss
Visuels © Maverick Inc. / Sony Music Japan
Note : 6.5/10
DVD L'Arc~en~Ciel - 15th L'Anniversary Live
L'Arc-en-Ciel - 15th L'Anniversary Live : Cover
Sortie le 12-09-2007
Infos : KSBL-5847 - 7.980 ¥
Tracklist : DVD 1 :

01- the Fourth Avenue Cafe
02- Caress of Venus
03- Vivid Colors
04- Lies and Truth
05- Natsu no Yuuutsu [time to say good-bye]
06- All Dead
07- White Feathers
08- NEO UNIVERSE
09- HONEY
10- STAY AWAY
11- Metropolis
12- winter fall
13- Anata
14- Trick

DVD 2 :

01- L’Arc~en~Ciel PARADE 2006
02- Medley : HEAVEN'S DRIVE ~ DIVE TO BLUE ~ LOVE FLIES ~ Hana ~ finale ~ Shinshoku -lose control ~ Anemone ~ flower ~ snow drop ~ HEAVEN'S DRIVE
03- Driver's High
04- Ibara no namida
05- Dune
06- Voice
07- New World
08- Jiyuu he no shoutai
09- Jojoushi
10- Killing Me
11- READY STEADY GO
12- Link
13- Niji

Bonus :
01- Pieces
02- Shout at the Devil
03- I’m in pain
04- Hitomi no Jyuunin
05- Bye Bye
 

Donner votre avis

Pour donner votre avis sur ce disque merci de vous connecter (login et mot de passe du forum).

Haut de page
Layout :
zone membre
Connectez-vous avec vos identifiants du forum :

login

password

Connexion permanente

Inscription - Mot de passe perdu
Actuellement 415 visiteurs sur le site
publicité
L'Arc~en~Ciel live in Paris DVD
partenaires
Nos partenaires :

Jpopdb CDJapan Yesasia Last.fm SOUNDLICIOUS Wasabi Records J-music Distribution J-music Live J-music Store Higashi Music Orient-Extreme Memorial Hamasaki Anna et Olivia Jmusic Collection AyuAngel French Capsule EMIKO SHIRATORI RURUTIA ARAI AKINO Not Your God


Voir tous les partenaires
recherche
publicité