mikan music reviews
album Chihiro Onitsuka - LAS VEGAS
Par Shito, le 19-11-2007 à 01:23:00
Aucun int√©r√™t d'√©piloquer pour la √©ni√®me fois sur la r√©surrection de Chihiro la d√©pressive pass√©e tout pr√™t d'une issue fatale apr√®s avoir √©t√© trait√©e comme un morceau de viande par Toshiba-EMI, encha√ģn√© les probl√®mes de sant√© et un temps perdu toute envie d'√©crire, jusqu'à sa rencontre providentielle avec le producteur Takeshi Kobayashi, lequel lui aurait tant bien que mal sorti la t√™te de l'eau. Tout sentimentalisme mis à part, le fait est que les deux singles sortis avant ce nouvel album sont loin d'avoir convaincu. Rien de bien grave certes : les fans sont indulgents car ils connaissent la situation de l'artiste, et les autres s'en fichent royalement. Mais il faut rajouter à cela que Chihiro elle-m√™me a avou√© ne pas √™tre satisfaite de son nouvel opus, et d√©jà annonc√© songer au prochain pour une sortie pr√©vue dans deux ans. Autant dire que l'affaire √©tait mal engag√©e, et c'est donc sans autre attente que celle d'une bonne surprise que la plupart des fans ont ins√©r√© le Cd dans leur lecteur, avec peut-√™tre une pointe de trac et de nostalgie apr√®s pr√®s de 5 ans d'attente...


Onze pistes et 51mn : service minimum pour un CD esp√©r√© pendant si longtemps, surtout si l'on consid√®re que certaines des chansons pr√©sentes sur cet album, dont l'intitul√© LAS VEGAS n'aurait d'autre ambition que d'√©voquer le voyage, ont √©t√© √©crites voici maintenant plus de 5 ans... Plongeons nous sans plus tarder dans la tracklist, avec en ouverture Sweet Rosemary, chanson acoustique mid-tempo sur fond de guitare s√®che et de clavier l√©ger, plut√īt jolie à la faveur d'une rengaine assez prenante en d√©pit de tremblements perceptibles sur toutes les notes un peu longues qui ne sont pas tenues comme il faudrait. On retrouve sur bad trip une bonne partie des poncifs de Chihiro Onitsuka : des paroles en anglais prononc√©es avec une patate chaude dans la bouche mais pas trop mal rendues, sur une th√®matique sombre, et pos√©es sur une m√©lodie dramaturgique au piano encore plomb√©e par une ligne de violoncelle. Comme souvent avec ce genre de chansons on est embarqu√© et pris aux tripes, bien que la frustration se fasse sentir de ne pas avoir droit à une de ces mont√©es en puissance d√©chirantes qui ont fait toute la r√©putation de Chihiro et auraient fait merveille sur ce morceau. Le m√™me constat est à signaler dans un registre similaire un peu plus tard sur MAGICAL WORLD. Autre poncif : la chanson pop/rock acoustique sans pr√©tention, l√©g√®re, solaire et empreinte d'un sentiment positif. Ro no Tsubasa se r√©v√®le plut√īt efficace dans le genre, et c'est avec plaisir que l'on red√©couvre le petit accent inimitable que prend Chihiro sur ce genre de pistes.

Le tableau se g√Ęte d√®s le 4√®me morceau avec Bokura Bara-iro no Hibi, le deuxi√®me single du retour de Chihiro, qui avait valu à bon nombre de fans des pulsions meurtri√®res à l'√©gard de Takeshi Kobayashi pour ses arrangements terroristes. La chanson s'ouvre pourtant sous les meilleurs auspices, en d√©chirante complainte low-tempo, piano-voix-violons, avec une certaine ampleur dans l'interpr√©tation sur les refrains. Mais au lieu de gagner en puissance et en hauteur comme on aurait pu s'y attendre, la voix de la chanteuse est au fil du morceau noy√©e dans une instrumentation de plus en plus riche et forte dont elle ne parvient pas à se distinguer. Et le g√Ęchis atteint son paroxysme avec l'arriv√©e d'une batterie live surexpos√©e en complet d√©calage avec la rythmique de l'interpr√©tation de la chanteuse. Quelle d√©ception ! Bien qu'elle ne soit pas toujours judicieuse, on ne peut en tout cas pas nier qu'il y a de la prise de risque du c√īt√© des arrangements. Autre exemple : amphibious, qui surprend sans r√©ellement enchanter ni rebuter par son interpr√©tation engag√©e et son instrumentation tr√®s charg√©e, faite d'une batterie tr√®s r√©p√©titive, de nombreux riffs de guitare √©lectrique et une ligne de basse tr√®s lourde.

■  C'est dans les vieux pots qu'on fait la meilleure soupe... pour peu qu'ils ne soient pas fissur√©s

Lorsque retentissent les premi√®res notes de guitare de A Horse and a Queen, c'est un sentiment familier de satisfaction qui commence à s'installer, et pour cause : √©crite et compos√©e au temps de This Armor, la chanson fleure bon les vieux succ√®s pop-rock de Chihiro, avec cette voix chaude pos√©e sur des refrains entra√ģnants à l'instrumentation l√©g√®re faite d'une ligne de piano dynamique et de guitares rythmiques. Et si le saxophone pos√© sur tout cela est un peu ridicule, c'est avec plaisir que l'on revient aux bonnes vieilles recettes, à d√©faut d'avoir trouv√© son bonheur dans les nouvelles. Autre vieilleries : Rainman, face B du regrett√© absent Sodatsu Zassou, dans une version album aux arrangements tr√®s "cheap" et à l'accent anglais assez disgr√Ęcieux ; et puis Angelina, la plus ancienne composition du disque, qui n'avait pas √©t√© incluse sur un opus pr√©c√©dent de l'artiste pour cause de d√©saccord avec son producteur de l'√©poque, lequel souhaitait modifier les refrains. Il est toutefois regrettable que cette piste, dans la plus pure tradition des d√©chirantes productions piano-voix-cordes de l'artiste, n'ait √©t√© enregistr√©e que r√©cemment : car ici plus qu'ailleurs, la faiblesse vocale actuelle de Chihiro se fait sentir. Nul doute qu'avec une m√©lodie chant√©e un peu plus haut, avec un peu plus d'assurance et de puissance sur la fin, c'e√Ľt √©t√© une franche r√©ussite.

Comme pour tenter de faire taire les critiques, Chihiro livre √©galement sur ce disque une chanson a capella, BRIGHTEN US, interpr√©t√©e à la mani√®re d'un hymne avec un l√©ger √©cho, toujours dans cet anglais à l'accent un peu patate chaude. Si la m√©lodie est mignonnette, la performance est n√©anmoins compl√®tement anecdotique, avec en sus deux notes assez hautes dont on sent qu'elles ont √©t√© accouch√©es dans la douleur... Autant dire que cet album n'aura rien fait pour all√©ger les doutes quant à la capacit√© de Chihiro à retrouver le plein usage de son incroyable potentiel vocal, et surtout pas le final sur everyhome, le single qui a marqu√© le retour de l'artiste et avait justement √©veill√© les premi√®res craintes. Manque d'assurance et incapacit√© à tenir ses notes sur une ligne m√©lodique pourtant plus basse qu'à l'accoutum√©e : deux gros b√©mols qui viennent s√©rieusement ternir une composition pourtant de plus en plus poignante au fil des √©coutes, et qui aurait sans doute pu trouver sa place, en d'autres circonstances, parmi les meilleurs morceaux de la discographie de l'artiste.

On n'en attendait rien d'autre qu'une √©ventuelle bonne surprise, et il n'y en a finalement pas vraiment. La bonne nouvelle c'est que les textes et les compositions de Chihiro n'ont rien perdu de leur superbe, m√™me si l'artiste triche un peu en nous ressortant plusieurs vieux travaux jusque là in√©dits. L'interpr√©tation a pour sa part un peu perdu en engagement, mais reste encourageante. C'est donc d√©finitivement du c√īt√© de la performance vocale que le b√Ęt blesse, et quoi qu'on en dise si cela perdure cela pourrait constituer à moyen terme un probl√®me majeur pour une artiste justement qualifi√©e de chanteuse "à voix". Parfois à la limite de la fausset√©, souvent peu confiante en particulier sur les notes longues, et limit√©e en termes de puissance et de hauteur, Chihiro n'a pas retrouv√© son niveau d'antan et en est clairement consciente. On avait beau s'y attendre, c'est tout de m√™me fort frustrant, car l'intention est là et certaines des pistes de ce LAS VEGAS auraient pu prendre une toute autre dimension dans des circonstances plus favorables. C'est d'ailleurs sur la base de ces √©l√©ments positifs que l'on va d√©sormais attendre la suite et esp√©rer. Un petit tour dans le top 10 de l'Oricon et puis s'en va, le retour de Chihiro Onitsuka est act√©, mais le rendez-vous n'est pris que pour dans deux ans. Pourvu que les choses s'arrangent d'ici là : la patience, m√™me pour un fan, a toujours ses limites...

Acheter LAS VEGAS sur Yesasia : version CD - version CD+DVD
Visuels © Universal Music Japan
Note : 6.5/10
album Chihiro Onitsuka - LAS VEGAS
Chihiro Onitsuka - LAS VEGAS : Cover
Chihiro Onitsuka - LAS VEGAS : Cover 
Sortie le 31-10-2007
Infos : [CD+DVD] UMCK-9188 - 3300 ¥
[CD] UMCK-1230 - 3000 ¥
Tracklist : 01- Sweet Rosemary
02- bad trip
03- Rou no Tsubasa
04- Bokura Bara-iro no Hibi
05- amphibious
06- MAGICAL WORLD
07- A Horse and A Queen
08- Rainman
09- Angelina
10- BRIGHTEN US
11- everyhome
 

Avis des lecteurs


Roy
  Bien loin d'√©galer ses pr√©c√©dents albums, ce LAS VEGAS est en somme plut√īt moyen, r√©serv√© avant tout aux fans de la chanteuse qui y trouveront sans doute une valeur ajout√©e non-n√©gligeable : nostalgie oblige.

Malgré quelques compos encourageantes, l'album pêche par certains arrangements à la limite de l'acceptable doublé d'une prestation vocale retenue et clairement en decà du niveau habituel de la chanteuse. Un comble pour une chanteuse à voix...

Alors espérons que Chihiro Onitsuka retrouvera très vite sa voix d'antan et qu'elle nous fera vibrer comme du temps de ses grands standards.

joss
  Je trouve l'album tr√®s bon, ne connaissant pas les autres albums de Chihiro, je ne peux evidemment pas comparer avec les anciens. Cela dit si ils sont meilleurs, je pense que leurs qualit√©s doit etre exceptionnelle. Petit coup de coeur pour quelques chansons : Magical world, Bad trip, ŤĚč„ĀģÁŅľ... Cependant j'ai trouv√© amphibious par exemple horrible. Elle a une tres jolie voix, je pense que je me pencherai un peu plus sur cette artistes.

Donner votre avis

Pour donner votre avis sur ce disque merci de vous connecter (login et mot de passe du forum).

Haut de page
Layout :
zone membre
Connectez-vous avec vos identifiants du forum :

login

password

Connexion permanente

Inscription - Mot de passe perdu
Actuellement 64 visiteurs sur le site
publicité
L'Arc~en~Ciel live in Paris DVD
partenaires
Nos partenaires :

Jpopdb CDJapan Yesasia Last.fm SOUNDLICIOUS Wasabi Records J-music Distribution J-music Live J-music Store Higashi Music Orient-Extreme Memorial Hamasaki Anna et Olivia Jmusic Collection AyuAngel French Capsule EMIKO SHIRATORI RURUTIA ARAI AKINO Not Your God


Voir tous les partenaires
recherche
publicité