mikan music reviews
single Kumi Koda - LAST ANGEL feat. Tohoshinki
Par Ananda, le 22-11-2007 à 00:20:00
L'annĂ©e 2007 aura Ă©tĂ© une annĂ©e grise pour la pauvre Kumi Koda. Après son triomphe de 2006 et le succès prĂ©visible, en dĂ©pit de sa faible qualitĂ©, de l'album Black Cherry, 2007 a Ă©tĂ© l'annĂ©e de la redescente. Outre la baisse tout à fait sensible de ses ventes, la star, pourtant toujours aussi engageante, a eu des difficultĂ©s à fĂ©dĂ©rer ses fans. DĂ©fraĂ®chie après un troisième "best" qui lui fit subir une certaine dĂ©convenue, coup quasi-dĂ©finitif à sa crĂ©dibilitĂ© d'artiste et Ă©chec commercial, elle enchaĂ®na une sĂ©rie de singles qui furent loin de faire l'unanimitĂ© (en particulier Ai no Uta, single "concept" à la mĂ©diocritĂ© effarante). Non seulement aucune de ses sorties cette annĂ©e ne crĂ©a vraiment l'Ă©vènement, mais elle dut en plus faire face à une concurrence fĂ©roce. Surgissant de sa caverne, l'ourse Utada arracha avec son Flavor of Life toutes les attentions, face à une Kumi un peu dĂ©confite et sous les hurlements haineux des fans frustrĂ©s, qui la voyaient se faire clairement voler la vedette. Cette situation n'Ă©tant pas tolĂ©rable pour avex trax, il Ă©tait temps de rĂ©agir, et cette rĂ©action allait s'appuyer sur un phĂ©nomène encore relativement rare mais nĂ©anmoins porteur au Japon : une collaboration. Encore restait à trouver qui allait servir de bĂ©quille à la petite Kuu-chan ...


Kumi Koda - LAST ANGEL feat. Tohoshinki
En réalité, le choix n'a pas dû être bien dur, puisque pour accompagner la star numéro un d'avex, on nous a servi le groupe que la compagnie a tâché de placer sur le devant de la scène durant toute cette année, afin de s'incruster sur le marché si convoité des boys band. En a résulté LAST ANGEL feat. Tohoshinki, thème japonais du troisième épisode de Resident Evil, en collaboration, donc, avec les Coréens de Tohoshinki. Il s'est alors agi de créer un buzz commun autour des deux parties : les groupies hystériques des Tohoshinki, et celles, plus sages, de Kumi Koda, mais pour ça, il allait falloir une sacrée bombe, un titre énorme qui allait enfin convaincre tous les sceptiques du potentiel de Kumi Koda...

■  Un pĂ©tard mouillĂ© qui n'Ă©tait pourtant pas loin de s'allumer

Kumi Koda - LAST ANGEL feat. Tohoshinki
En dĂ©pit d'une affiche sans doute un peu gâchĂ©e par des Tohoshinki dont la carrière japonaise ne reprĂ©sente rien d'autre qu'un monumental gâchis, LAST ANGEL, annoncĂ© comme un morceau up-tempo avec une chorĂ©graphie, laissait augurer de bons moments portĂ©s par une Ă©nergie de moins en moins prĂ©sente sur un marchĂ© japonais qui privilĂ©gie aujourd'hui largement les titres mid-tempo. Il faut dire que Kumi Koda, en voie d'ayumisation avancĂ©e dans ses mĂ©thodes, a des choses à se faire pardonner, et après l'abominable Ai no Uta et la chorĂ©graphie ratĂ©e de FREAKY, cela fait un moment que ce n'Ă©tait plus avec plaisir qu'on la voyait bouger ses fesses. Comme d'habitude avec Kumi la vidĂ©o est esthĂ©tiquement rĂ©ussie, dommage que la rĂ©alisation manque de pertinence puisqu'elle ne permet pas de profiter de la chorĂ©graphie. La chanteuse, avec son comportement un peu rustre et son visage de transsexuel (NDLR : avec tout le respect que l'auteur a pour les transexuels) est bien plus virile que les cinq polissons de Tohoshinki et leur vernis à ongle. Dans une ambiance un peu post-apocalyptique, Kumi porte le cheveux gras et le maquillage par kilos, mais brille toutefois par son charisme cute, parmi ces garçons interchangeables dont finalement on a pas grand chose à faire, exception faite du populaire Hero, leader non-officiel, sexbomb et hors-la-loi notoire (il avait Ă©tĂ© arrĂŞtĂ© pour conduite en Ă©tat d'Ă©briĂ©tĂ©).

Kumi Koda - LAST ANGEL feat. Tohoshinki
LAST ANGEL est une piste RnB uptempo à la japonaise, avec des occurrences pop, des basses un peu claquantes à l'image de celles de BUT, beaucoup de choeurs et les grands moyens : les violons, la guitare Ă©lectrique, beaucoup d'engrish dans la tradition des chansons de Koda... Cependant à la diffĂ©rence de Ai no Uta, oĂą tous les ingrĂ©dients classiques Ă©taient si prĂ©sents que cela en devenait nausĂ©eux, ceux-ci sont cette fois plutĂ´t discrets, s'effaçant au profit de la rythmique. Etrangement, malgrĂ© une production très honorable, loin des dernières horreurs des deux parties en prĂ©sence, LAST ANGEL ne dĂ©colle jamais vraiment. Le dosage entre pop et RnB est bien rĂ©alisĂ©, mais l'ensemble est encore trop timorĂ©, avec notamment un refrain peu porteur, malgrĂ© le pont très prometteur qui le prĂ©cède. Et si l'on est habituĂ© aux innombrables cĂ´tĂ©s too much de Mademoiselle Koda, et qu'on a mĂŞme fini par se persuader que c'est ce qui fait son charme, les poils se hĂ©rissent parfois à l'Ă©coute des interjections de certains Tohoshinki, à la voix particulièrement irritante. Bilan mitigĂ© sur ce LAST ANGEL : on ne se sent cette fois pas flouĂ© sur la qualitĂ© objective du produit, mais pourtant guère d'Ă©tincelle, le titre finit par ĂŞtre ennuyeux. Un comble !

Par compassion pour la personnalitĂ© de la chanteuse, Ă©minemment sympathique, on passera sur un Dear Family rĂ©solument grotesque qui fait la synthèse de toute la ringardise dĂ©suète de la ballade RnB japonaise et totalement indigne d'une star de premier plan. LAST ANGEL feat. Tohoshinki Ă©choue malheureusement là oĂą on aurait aimĂ© le voir rĂ©ussir : rassembler enfin le public autour d'un morceau que l'on n'aurait pas oubliĂ© de sitĂ´t dans un marchĂ© jpop si ennuyeux. Le rĂ©sultat commercial s'en est fait sentir : dans un contexte concurrentiel un peu rude, le single se classe à la troisième place de l'Oricon avec seulement moins de 60.000 unitĂ©s vendues. Le souvenir que laissera à la communautĂ© jpop Kumi Koda, dont la suprĂ©matie est très contestĂ©e, se jouera maintenant sans doute sur un prochain album dont on attend une annonce prochaine, et qui avec dĂ©jà 10 titres sortis en single depuis le prĂ©cĂ©dent, risque bien d'ĂŞtre à peu de choses près un Best ~4th Session~.

Visuels © avex trax
Acheter LAST ANGEL feat. Tohoshinki sur Yesasia : version CD - version CD+DVD
Note : 5.5/10
single Kumi Koda - LAST ANGEL feat. Tohoshinki
Kumi Koda - LAST ANGEL feat. Tohoshinki : Cover
Kumi Koda - LAST ANGEL feat. Tohoshinki : Cover 
Sortie le 07-11-2007
Infos : [CD+DVD] RZCD-45766 - 1.890 ¥
[CD] RZCD-45767 - 1.050 ¥
Tracklist : 01- LAST ANGEL feat.Tohoshinki
02- Dear Family
03- LAST ANGEL (Instrumental)
04- Dear Family (Instrumental)

DVD :

01- LAST ANGEL (PV)
02- Making of
 

Avis des lecteurs


Soulhead
  Etant une ''ancienne'' fan de kuu je me devais d'Ă©couter ce disque ...Et pas de surprise j'ai pas aimĂ©...tellement que je ne l'ai mĂŞme pas Ă©coutĂ© en entier... Mais avec le recul force est de dire que Last angel est assez sympathique mais c’est surtout le passage de la 2m10 Ă  la 3ème minute qui a retenu mon attention !!! J’aime beaucoup cet effet !! Ensuite Dear family je ne sais pas pourquoi mais elle me fait penser Ă  une vieille chanson datant de l’album secret : kiseki... peut-ĂŞtre les chĹ“urs... Dear family a dĂ©faut d’être une ballade Ă©galant Maze et une chanson qui se laisse Ă©couter grâce Ă  la voix de kuu… mais bon rien de trĂ©s percutant ! Dommage pour une chanteuse qui a un tel potentiel. A quand de la ''vraie'' jpop ?

Donner votre avis

Pour donner votre avis sur ce disque merci de vous connecter (login et mot de passe du forum).

Haut de page
Layout :
zone membre
Connectez-vous avec vos identifiants du forum :

login

password

Connexion permanente

Inscription - Mot de passe perdu
Actuellement 126 visiteurs sur le site
publicité
L'Arc~en~Ciel live in Paris DVD
partenaires
Nos partenaires :

Jpopdb CDJapan Yesasia Last.fm SOUNDLICIOUS Wasabi Records J-music Distribution J-music Live J-music Store Higashi Music Orient-Extreme Memorial Hamasaki Anna et Olivia Jmusic Collection AyuAngel French Capsule EMIKO SHIRATORI RURUTIA ARAI AKINO Not Your God


Voir tous les partenaires
recherche
publicité