mikan music reviews
single Ikimono-gakari - Akaneiro no Yakusoku
Par Ananda, le 29-11-2007 à 22:45:00
ikimono-gakari est un groupe sans prétention, au sens le plus strict du terme. Plus habités par la musique que par la création, les trois membres du groupe semblent avoir pour unique ambition de produire la musique qu'ils aiment. Ils n'ont même pas particulièrement l'air de courir après le succès, bien qu'ils se satisfassent de le voir finalement arriver. Tout en jouant la musique la plus "commerciale" qui soit, ils renvoient une image tout ce qu'il y a de plus saine, fraîche, et -aussi horrible que cela puisse paraître- authentique. L'avantage de ce genre de démarche artistique, c'est que pour peu que la musique développée à la base soit d'un niveau au moins moyen, on peut rarement être déçu, puisque les titres seront au pire et la plupart du temps sympathiques mais répétitifs. Et, comme cette fois-là, on n'est même pas à l'abri d'une bonne surprise.


Akaneiro no Yakusoku est le huitième single d'ikimono-gakari, et dans la tradition déjà établie du groupe, se conforme à un des deux types de morceaux dont ils sont habituellement à l'origine : le titre pop-rock uptempo avec parfois une pointe de folk, et la ballade. Ici il s'agit en l'occurence d'une ballade, accompagnée comme d'habitude de deux faces B. Toujours comme d'habitude, c'est Yoshiki Mizuno, guitariste et choriste du groupe qui compose la face A, les faces B sont laissées à la charge d'Hotaka Yamashita, l'autre garçon du trio, lui aussi guitariste.

■  ikimono-gakari ne promet rien mais tient quand même

A l'image de SAKURA en 2006, ballade-phare d'ikimono-gakari et joli succès populaire (rien que le titre était une valeur sûre), les ballades du trio sont d'un classicisme éhonté, avec des déferlements de violons dégoulinants sur une mélodie larmoyante. Du parfait thème de drama, avec tout ce qu'il faut pour toucher le coeur des Japonais derrière leur carapace de civisme protocolaire. Les violons sont encore là dans Akaneiro no Yakusoku, mais l'esprit général est bien différent. Le titre est une ballade mid-tempo positive s'inscrivant dans la plus pure tradition jpop, et sans le moindre gramme d'originalité. Et pourtant, Akaneiro no Yakusoku est touchante. Pas créative, pas virtuose, pas musicalement passionnante, mais profondément touchante. Kiyoe Yoshioka, la chanteuse du trio, possède une voix aigue qu'elle n'a pas peur de pousser, la chanteuse s'inscrit dans la tradition des "braillardes", avec toujours une grande justesse, et beaucoup de douceur. Du coup, elle envole littéralement le refrain, donnant au titre un véritable point d'orgue, et tant pis si les guitares de ses compères paraissent bien loin en arrière-plan. Un petit moment de grâce, littéralement.

Après la ravissante attractivité d'Akaneiro no Yakusoku, on pourrait craindre que les faces B du single passent complètement inaperçues. Etrangement, ce n'est pas le cas. Même si le charme ne s'opère pas de la même façon, celles-ci demeurent d'un niveau très satisfaisant. Issue de la (longue) période indies du groupe, Kokoro Hitotsu Arugamama est un titre uptempo pop-folk d'une composition de bonne facture mené à la guitare sèche agrémentée d'une basse et d'une batterie. L'excellent phrasé de Kiyoe n'est pas pour rien dans le rendu positif de la chanson, lui permettant d'enchaîner les mots à un débit rapide avec une fluidité remarquable. Tsukiyo Koi Kaze quant à elle est une petite contine tropicale, avec des effets aquatiques et une ambiance reposante comme une soirée sur la plage (ou du moins la représentation d'une soirée sur la plage, une vraie soirée sur la plage n'ayant rien de reposant...). Un morceau plutôt mignon, et, pourquoi pas, envoûtant.

Sans doute par le plus grand des hasards, ikimono-gakari vient de produire un miracle : transformer la chanson la plus conventionnelle qui soit en merveille de poésie. Sur le plan objectif, Akaneiro no Yakusoku est d'une banalité affligeante, et pourtant quelque chose bascule quelque part et en fait un masterpiece du genre. Si on ajoute des faces B d'un niveau tout à fait honnête, on ne s'étonnera pas que ce single soit un véritable coup de coeur. On ne leur demandait que d'écrire de jolies chansons que les Japonais pouvaient chanter au karaoké, ils viennent de dépasser toutes les espérances avec brio. En attendant un autre coup d'éclat, ce sera donc avec plus d'attention que l'on guettera les prochaines sorties du groupe.

Acheter Akaneiro no Yakusoku sur Yesasia.
Note : 8.5/10
single Ikimono-gakari - Akaneiro no Yakusoku
Ikimonogakari - Akaneiro no Yakusoku  : Cover
Sortie le 24-10-2007
Infos : ESCL-3012 - 1223 ¥
Tracklist : 01- Akaneiro no Yakusoku
02- Kokoro Hitotsu Arugamama
03- Tsukiyo Koi Kaze
04- Akaneiro no Yakusoku -instrumental-
 

Avis des lecteurs


eva01-xct
  Un groupe assez ancien mais qu'on découvre avec beaucoup de plaisir.

C'est frais et ça met la "patate" en l'écoutant malgré l'aspect très ballade de la chanson.

Un must a avoir en single :)

Donner votre avis

Pour donner votre avis sur ce disque merci de vous connecter (login et mot de passe du forum).

Haut de page
Layout :
zone membre
Connectez-vous avec vos identifiants du forum :

login

password

Connexion permanente

Inscription - Mot de passe perdu
Actuellement 38 visiteurs sur le site
publicité
L'Arc~en~Ciel live in Paris DVD
partenaires
Nos partenaires :

Jpopdb CDJapan Yesasia Last.fm SOUNDLICIOUS Wasabi Records J-music Distribution J-music Live J-music Store Higashi Music Orient-Extreme Memorial Hamasaki Anna et Olivia Jmusic Collection AyuAngel French Capsule EMIKO SHIRATORI RURUTIA ARAI AKINO Not Your God


Voir tous les partenaires
recherche
publicité