mikan music reviews
album YUI - I LOVED YESTERDAY
Par Shito, le 14-05-2008 à 22:43:00
En l'espace de trois ans YUI est devenue l'une des principales valeurs s√Ľres du march√©, et l'une des artistes les plus populaires aupr√®s des fans occidentaux. Son fonds de commerce : pop-rock standardis√©, promotion massive orchestr√©e par Sony √† coups de gros partenariats, et cette sempiternelle moue boudeuse dont le c√īt√© "naturel" est aujourd'hui plus cultiv√© comme un argument marketing qu'une r√©elle manifestation d'authenticit√©. Avec la r√©gularit√© d'un m√©tronome, Sony nous livre le troisi√®me album original de sa petite prot√©g√©e en trois ans : I LOVED YESTERDAY. Portant de gros espoirs de succ√®s commercial, ce disque doit aussi composer avec une certaine crainte de la part d'une partie des fans, qui souhaiteraient voir YUI se renouveler un peu plus que ce que ses derniers singles ont laiss√© pr√©sager.


Après un premier album encensé par la critique pour l'efficacité de ses mélodies pop-rock sur lesquels la petite voix un peu rauque de YUI venait se poser avec une délicatesse charmante, YUI musclait un peu son jeu sur son deuxième opus sans complètement convaincre. Depuis, les singles My Generation / Understand, LOVE & TRUTH et Namidairo ont confirmé les craintes que l'on pouvait logiquement avoir face à une auteur-compositeur aussi jeune : YUI peine énormément à insuffler un nouveau souffle à ses compositions, et pire, à défaut d'être innovantes ses dernières productions n'arrivent pas non plus au même niveau d'efficacité que ses premiers succès. Frustration et déceptions étaient donc au rendez-vous, bien que le succès commercial, lui, ne se démente pas.

■  Qu'est-ce qui est plus chiant qu'un single de YUI ? Un single double A-side de YUI !

On retrouve bien entendu les dits singles sur I LOVED YESTERDAY, √† commencer par My Generation et sa m√©lodie mille fois entendue soutenue par des riffs de guitare √©lectrique qui perdent tout leur pouvoir f√©d√©rateur au milieu d'arrangements aussi explosifs qu'une m√®che de p√©tard du 14 juillet noy√©e sous 150 litres d'eau du robinet. Dans la s√©rie des morceaux ultra-standardis√©s d√©pourvus de tout relief, LOVE & TRUTH bat √©galement des records, en ballade "rock" lov√©e dans une guirlande de violons d√©goulinants qui servait de th√®me au fameux film Closed Note avec Erika-"sama" Sawajiri. Mais la palme de la soupe la plus insipide revient sans doute √† Namidairo et ses couplets/refrains doucereux que l'on conna√ģt tellement par coeur avant m√™me la premi√®re √©coute qu'on en finit d√©go√Ľt√© √† peine pass√©e la premi√®re minute. La voix et l'interpr√©tation de YUI, √©galement tr√®s caract√©ristiques, n'aidant pas √† apporter un peu de fra√ģcheur √† l'ensemble, on est clairement parti pour une indigestion.

Heureusement, I LOVED YESTERDAY nous propose pas moins d'une dizaine de pistes in√©dites, qui laissent un espoir de repartir satisfait. Ca commence de fa√ßon mitig√©e avec Laugh Away, morceau pop-rock aux arrangements encore une fois trop communs mais qui sort un peu de l'ordinaire gr√Ęce √† une ligne de chant moins transparente qu'√† l'accoutum√©e. On est toutefois rapidement gagn√© de pulsions terroristes √† l'√©coute de cet insupportable combo basse/guitare √©lectrique/guitare acoustique rythmique/batterie et violons que Sony nous ressort √† toutes les sauces et qui sert de background instrumental √† Find me, tout simplement imbuvable... M√™me combat pour la ballade pop I will love you sur une m√©lodie pourtant jolie, sur My friend en d√©pit d'une interpr√©tation qui prend ponctuellement des accents a√©riens bienvenus, et sur Am I wrong que pour le coup rien ne vient sauver tant on a l'impression que le morceau n'est rien d'autre qu'une synth√®se informatique de tous les mid-tempo pop-rock qui composent la discographie de YUI.

■  Gr√Ęce providentielle

Alors, n'y aura-t-il point de salut ? Et bien si, rassurez-vous, tout n'est finalement pas d√©pourvu d'int√©r√™t sur ce troisi√®me opus de YUI, et preuve est faite que quand on souhaitait la voir travailler un peu sa cr√©dibilit√© sur des morceaux plus muscl√©s au temps de FROM ME TO YOU, ce n'√©tait pas vain. Dans une veine rock plus charg√©e et plus m√©tallique, l'interlude No way constitue une premi√®re bonne surprise, port√©e par une interpr√©tation √©nergique de la petite YUI qui a manifestement fris√© l'hypoglyc√©mie sur le premier et seul couplet/refrain puisqu'elle n'a pas pu en faire une chanson compl√®te ! Daydreamer surfe pour sa part sur la vague lanc√©e par ROLLING STAR l'an dernier, un pop-rock adolescent certes pas tr√®s innovant, mais √† la rengaine convaincue et convaincante soutenue par une ligne de guitare √©lectrique aussi caricaturale que f√©d√©ratrice : peut-√™tre le morceau le plus efficace de cet album ! Love is all s'annon√ßait tr√®s transparente dans le registre de la ballade mid-tempo √† instrumentation rock, mais la chanson est sauv√©e par des refrains √† l'interpr√©tation soign√©e, alternant passages en douceur et mont√©es plus d√©chirantes o√Ļ le grain de YUI est particuli√®rement mis en valeur. We will go surprend par son caract√®re plus arythmique et sa composition nettement moins lin√©aire qu'√† l'accoutum√©e, avec des arrangements riches en guitare qui parviennent √† ne pas pourrir le rendu final (mention sp√©ciale sur le pont pr√©c√©dant le dernier refrain, tr√®s r√©ussi !). Quant √† OH YEAH, dans un style pop plus l√©ger, plus joyeux et plus "djeun's", elle aurait sans doute constitu√© une fin d'album plut√īt sympathique si on n'avait pas choisi de la faire suivre par le combo soporifique My friend / LOVE & TRUTH / Am I wrong ?.

La petite YUI a maintenant tout d'une grande, en tout cas tout pour faire une longue carri√®re sur le march√© musical japonais : soutenue √† grands renforts de partenariats promotionnels par sa maison de disques, elle cultive une image lisse et encha√ģne √† un rythme soutenu des singles qui aujourd'hui se ressemblent tous et sont quasiment tous plus chiants les uns que les autres. Un profil artistique dont les japonais sont friands : il n'y a qu'√† voir le succ√®s de Mr.Children, KOBUKURO, aiko et autres Yuzu, qui depuis des ann√©es livrent des sorties identiques avec un succ√®s qui ne se d√©ment pas. YUI est elle aussi devenue une habitu√©e du haut des charts, et fait partie du club tr√®s ferm√© des artistes dont les singles sont assur√©s de d√©passer les 100.000 exemplaires vendus. Et bien soit, tant mieux pour elle, bien qu'il soit un peu d√©cevant de la voir se complaire dans une succession de singles standardis√©s l√† o√Ļ ses premi√®res sorties avaient nettement rafra√ģchi la sc√®ne pop-rock nippone. Au moins a-t-on la satisfaction de pouvoir se consoler avec les morceaux in√©dits de son nouvel album, o√Ļ pour le coup YUI se permet d'explorer un peu plus les ramifications nombreuses de cette musique pop-rock qu'elle aime tant, toutes proportions gard√©es √©videmment eu √©gard √† son statut de jeune poup√©e au service des desseins ultra-commerciaux de Sony Music Japan. Apr√®s le succ√®s d√©j√† fort satisfaisant d'I LOVED YESTERDAY, un nouveau single est d'ailleurs d√©j√† planifi√© pour juillet 2008 : Sony entend donc bien poursuivre son exploitation √† outrance de la cote de popularit√© de sa prot√©g√©e. Reste √† esp√©rer que la gamine ne s'√©puisera pas trop vite, sans quoi on pourrait bien vite devoir dire adieu aux derniers bols d'air frais diss√©min√©s parmi les morceaux de remplissage de ses diff√©rentes sorties...

Visuels © Sony Music Japan
Commander I LOVED YESTERDAY sur Yesasia - CDJapan
Note : 6/10
album YUI - I LOVED YESTERDAY
YUI - I LOVED YESTERDAY : Cover
YUI - I LOVED YESTERDAY : Cover 
Sortie le 09-04-2008
Infos : [CD+DVD] SRCL-6766 - 3.750 ¥
[CD] SRCL-6768 - 3.059 ¥
Tracklist : CD :

01- Laugh away
02- My Generation
03- Find me
04- No way
05- Namidairo
06. Daydreamer
07- Love is all
08- I will love you
09- We will go
10- OH YEAH
11- My friend
12- LOVE & TRUTH
13- Am I wrong?

DVD :

01- Good-bye days (PV)
02- I remember you (PV)
03- Rolling star (PV)
04- CHE.R.RY (PV)
05- "Budoukan Kouen (2007.11.19)" Live Footage
 

Avis des lecteurs


eva01-xct
  Je ne peux que confirmer la d√©ception √©mise sur cet album, c est plat, sans punch et d'une banalit√© navrante.
Moi qui etais un très grand amateur de YUI, je suis aujourd'hui à me demander si ce n'etais pas qu'un feu de paille.
Surement est ce d√Ľ √† son premier album qui etait tout simplement presque un sans fautes, on peu presque penser qu il aurait √©t√© mieux d'avoir "Can't buy my love" comme 1er album puis √©craser le tout avec le 2 eme "From Me to you" qui aurai √©t√© vu comme une maturit√©.
Là hélas on a plus l'impression qu'à chaque nouvelle sortie ça dégringole

Dommage :'(

marmotteyoda
  YUI est en perte de cr√©ativit√©, c'est un fait ind√©niable. Les arrangements se ressemblent presque tous et mis √† part quelques "nouveaut√©s" par moment, il est difficile de ne pas voir qu'il n'y a aucune prise de risque dans ce troisi√®me album. Si on essaye de faire abstraction de ce fait, l'album est bien, mais sans plus. Find Me est √† la limite de l'insupportable : plat au possible, p√©nible √† √©couter, on passe √† autre chose vite fait. Au contraire de Daydreamer qui est bien plus engag√©.

Bref, je ne vais pas décrire les pistes une à une : il y a du bon et du moins bon. Mais ce qu'il faudrait à YUI maintenant, ça serait de composer des morceaux qui ont quelque-chose de nouveau et non de rébarbatif. Explorer de nouveaux horizons ne ferait pas de mal à YUI qui pourrait diversifier son univers musical, mais aussi aux fans qui commenceraient (si ce n'était pas déjà le cas avant la sortie de cet album) à en avoir assez d'écouter des morceaux dont seul le titre diffère.

Donner votre avis

Pour donner votre avis sur ce disque merci de vous connecter (login et mot de passe du forum).

Haut de page
Layout :
zone membre
Connectez-vous avec vos identifiants du forum :

login

password

Connexion permanente

Inscription - Mot de passe perdu
Actuellement 65 visiteurs sur le site
publicité
L'Arc~en~Ciel live in Paris DVD
partenaires
Nos partenaires :

Jpopdb CDJapan Yesasia Last.fm SOUNDLICIOUS Wasabi Records J-music Distribution J-music Live J-music Store Higashi Music Orient-Extreme Memorial Hamasaki Anna et Olivia Jmusic Collection AyuAngel French Capsule EMIKO SHIRATORI RURUTIA ARAI AKINO Not Your God


Voir tous les partenaires
recherche
publicité