mikan music reviews
single Ayaka Hirahara - Kodoku no Mukou
Par Van, le 06-06-2008 à 15:59:00
Aidez-la ! Elle a besoin de vous ! Cette jeune chanteuse a subi la triste tragédie du premier single qui a affolé les charts avant de tristement retomber comme une fleur de cerisier au printemps (chronique poétique). Il s’agit, vous l’aurez compris, de la chanteuse Ayaka Hirahara que tout le Japon connaît pour son tube Jupiter (2004), sans doute le single le plus vendu des ces dernières années. Après ce coup de poker, il faut bien avouer que la petite a ramé pour imposer ses chansons au public, malgré une abondance de sorties singles et albums durant ces 4 ans. Elle a réussi toutefois à assurer des ventes honorables à son Best Of sorti en début d’année Jupiter ~Ayaka Hirahara Best~, qui doit ses ventes à l’unique titre Jupiter. Profitant de ce regain d’intérêt, Ayaka tente d’imposer un nouveau single, Kodoku no Mukou.


■  My Heart will go on…

Ce titre correspond exactement à ce que l’on attend d’Ayaka Hirahara ou de ce type de chanteuse. Une ballade dans la pure tradition du genre, emportée par un piano et une tonne de violons dégoulinants, le tout agrémenté de quelques percussions synthé, discrètes, qui ne nuisent pas à la mélodie. La composition garde le même esprit avec cette montée d’émotion et des passages plus lent reprenant le refrain a capella, juste après le pont instrumental. La voix d’Ayaka Hirahara est techniquement parfaite, plutôt grave avec de belles montées, tout en douceur dans les aigus. De plus, sa voix est plutôt reconnaissable et change des timbres souvent similaires de ses consoeurs. Kodoku no Mukou est une chanson très classique, possédant une composition de qualité et arrangée sans faute de goût majeure, elle correspond avec fidélité à ce que l’on attend d’une chanteuse de ballade populaire. Mais qu’est ce qui cloche ? Premièrement, malgré son évidente technicité vocale, Ayaka Hirahara ne dégage pas grand-chose, malgré sa bonne volonté, on a l’impression qu’elle s’est mise en pilote automatique (un peu comme Asuka Hayashi ) et balance des décibels sans feeling. Une sportive vocale en quelque sorte, qui a une grosse voix mais qui groove comme un grille pain (le syndrome Céline Dion, dans un registre vocal différent). Le second problème de ce titre, qui a très clairement tout pour être une énorme succès, est qu’ Ayaka Hirahara se contente d’essayer de refaire du Jupiter, s’auto-parodiant pour retrouver le succès. Mais si le public japonais a effectivement tendance à plébisciter des artistes ou groupes qui pendant des années livrent sans cesse des clônes de la même chanson, il semble qu’il n’ait pas accordé ce "privilège" à Ayaka.

■   « On coule Leonardo ! On coule !! »

La face B Ichibanboshi est l’exemple parfait de ce qu’il ne faut pas faire. Cette chanson multiplie les erreurs. Elle n’a pas vraiment de genre défini, et hésite entre ballade et titre pop. Les arrangements brouillons à base de piano, percussions et violon synthé en sont la cause : l’ensemble est inécoutable et la voix d’Ayaka est noyée sous un bourbier auditif. La composition est terriblement bancale et pompeuse, la structure n’est pas très claire, et on accroche difficilement à ce titre, dont la durée approchant les 7 minutes donne un avant goût du purgatoire. Pour couronner le tout, la piste finit sur un long fondu complètement téléphoné qui démontre le manque total d’investissement artistique dans ce titre. Un naufrage musical, qui tient de la caricature de toutes ces faces B qui servent juste de remplissage, et ne vaut guère que comme excellent exemple à ne pas suivre.


Ce single avait tout pour plaire (ou du moins sa chanson-titre), mais les 17 exemplaires vendus de ce nouveau disque (on exagère à peine !) démontrent clairement que la sauce ne prend pas (plus). La ballade émouvante au piano submergé par les violons a l’effet d’une collision avec un iceberg et la pauvre Ayaka Hirahara a bien du mal à rester en surface dans ce naufrage annoncé vers le fond des abysses. Plusieurs solutions s’offrent alors à elle, mais aucune n’est réellement convaincante. Elle peut continuer envers et contre tout sur cette voie, avec la quasi-certitude que la chute se poursuive jusqu’à tout perdre, de sa maison de disque aux quelques fans purs et durs qui lui restent. Souhaitons dans ce cas qu’elle ait investi dans un bon plan d’épargne avec les ventes de sa chanson Jupiter… Elle pourrait aussi opérer un changement radical et salutaire dans son style musical et ainsi tenter un nouveau départ en se construisant une image moins lisse que l’actuelle. Un coup de poker qui serait sans doute la moins désespérée des manœuvres de sauvetage possibles, mais qui lui laisse là aussi que peu de chances de succès au pays des étiquettes. Tout ceci est en tout cas bien dommage car Ayaka Hirahara reste une chanteuse sympathique et agréable, qui contrairement à beaucoup d’autres, reste cohérente et fait des travaux de qualité à son niveau.

Commander ce single et le prochain d'Ayaka Hirahara sur Yesasia - CDJapan
Note : 5.5/10
single Ayaka Hirahara - Kodoku no Mukou
Ayaka Hirahara - Kodoku no Mukou : Cover
Sortie le 16-04-2008
Infos : MUCD-5130 - 1.050 ¥
Tracklist : 01- Kodoku no Mukou
02- Ichibanboshi
03- Kodoku no Mukou ~Vocal-less Track~
 

Avis des lecteurs


joss
  Ayaka Hirahara a une très jolie voix qui est malheureusement gâchĂ©e par des instrumentales fades et peu interessantes. Le meilleur album qu'elle ait fait jusqu'a present est 4tsu no L. Ce nouveau single est decevant encore une fois. La chanson phare est transparente elle n'a pas du tout retenu mon attention, La deuxieme est cependant plus recherchĂ©e musicalement. J'aurai inversĂ© les deux pistes pour que ichibanboshi soit le single et kodoku no Mukou la B-side. pour ce single j'attriburai la note de 5/10

Donner votre avis

Pour donner votre avis sur ce disque merci de vous connecter (login et mot de passe du forum).

Haut de page
Layout :
zone membre
Connectez-vous avec vos identifiants du forum :

login

password

Connexion permanente

Inscription - Mot de passe perdu
Actuellement 40 visiteurs sur le site
publicité
L'Arc~en~Ciel live in Paris DVD
partenaires
Nos partenaires :

Jpopdb CDJapan Yesasia Last.fm SOUNDLICIOUS Wasabi Records J-music Distribution J-music Live J-music Store Higashi Music Orient-Extreme Memorial Hamasaki Anna et Olivia Jmusic Collection AyuAngel French Capsule EMIKO SHIRATORI RURUTIA ARAI AKINO Not Your God


Voir tous les partenaires
recherche
publicité