mikan music reviews
album best Shiina Ringo - Watashi to Houden
Par Ananda, le 09-08-2008 à 21:03:00
Savez vous qu'il y a une artiste qui en 10 ans de carrière a vendu sensiblement autant de disques que Kumi Koda, et beaucoup plus que BoA ou Hitomi Shimatani, en beaucoup moins de singles, avec moins de promotion et avec beaucoup, beaucoup plus d'audace artistique ? Parce qu'elle n'est pas chez avex, mais chez EMI, où elle fut logiquement éclipsée par Hikaru Utada, le succès considérable de Shiina Ringo est souvent ignoré des fans de jpop, obnubilés par leur prétendues superstars. Et pourtant, c'est plus de 10 millions de disques qu'elle a vendus, dont la majeure partie en solo, le tout en se renouvelant constamment et en offrant un son unique sur la scène musicale japonaise. Parce que si on la qualifie de Reine du Jrock, ce qui n'est pas faux tant dans ce domaine elle s'est offert une crédibilité bien supérieure à la majorité des "rockeurs" japonais, le rock (le vrai) n'est qu'un des multiples genres qu'elle a abordés au long de sa carrière, sur laquelle elle nous propose aujourd'hui de revenir.


Il y a très fort à parier que c'est sous les pressions d'EMI que sort aujourd'hui ce best-of de Shiina Ringo. Devant l'inactivité oisive de sa troisième meilleure vendeuse, derrière Hikaru Utada et GLAY, on peut imaginer que la société, rarement très scrupuleuse avec ses artistes (on se souvient de ce qui était arrivé à Chihiro Onitsuka), ait décidé de commémorer les 10 ans de carrière de l'artiste avec cette première compilation. Par contre, c'est sans doute à Shiina elle-même que l'on doit que cette compilation soit une collection de b-sides, là où une compilation de singles aurait sans aucun doute été beaucoup, beaucoup plus vendeuse. Watashi to Houden se décline donc en deux cd, qui rassemblent la quasi-totalité des faces B des singles de la star.

■  Oubliez les Jpop Queens décevantes, préférez lui Shiina, reine du rock japonais

Plus crédible que L'Arc~en~Ciel, plus inventive que Nanase Aikawa, on comprend que Shiina Ringo ait été surnommée la Jrock Queen. Pourtant, les titres rock ne constituent qu'une part mineure de son répertoire et ont tous été écrits au début de sa carrière solo. Avec leur son brut et bruyant très proche du live et très loin des enregistrements rock japonais, Fukou Jiman et le très énervé SO COLD font très bonne figure, en particulier la seconde, avec son refrain particulièrement entêtant. Le titre utilisé pour la promotion de l'album MELLOW, une des rares ballades rock de l'artiste, garde ce son "sale" mais est plus anecdotique au niveau de la composition, malgré une montée en puissance assez satisfaisante sur les refrains. Plus "studio", la reprise de Can't take my eyes off of you de Frankie Vallie, intitulée Kimi no Hitomi ni Koishiteru, se laisse écouter avec plaisir, tout comme la reprise de Tokyo no Hito, du charmant duo des années 60 The Peanuts, toujours dans la même veine rock sans trop d'éclat, du moins sur le plan instrumental. Parce que sur le plan vocal, la voix hyper-nasale et l'interprétation sur le fil du rasoir, mélangeant puissance et folie, graves et aigus, fait des merveilles. La très insipide 17, même si elle s'étoffe au fur et à mesure, ressemble par contre à une chanson de fin de concert ratée. Dans un registre plus robotique, Σ, très chargée, profite d'une composition entraînante et d'arrangements bordeliques mais joussifs, tandis que REMOTE CONTROLLER oscille entre l'erreur de jeunesse (le clavecin, pour une fois utilisé presque correctement, même si l'utilisation correcte d'un clavecin serait de le jeter au fond d'une benne à ordures) et le pur défouloir (tout le reste).

Les deux morceaux réalisés avec Neko Saito seraient plutôt les erreurs de vieillesse d'une Shiina Ringo qui en murissant aurait perdu toute sa folie pour s'enfoncer dans la boboitude convenue des trentenaires. La version de KARISOME Otome interprétée avec le groupe de jazz SOIL AND PIMP SESSIONS, qui l'accompagnait d'ailleurs pour la promotion de ce Watashi to Houden lors d'une émission spéciale sur la NHK, aurait bien mieux convenu que KARISOME Otome (HITOKUCHIZAKA ver.), sur lequel Shiina ne chante même pas, laissant Saito meubler le temps avec son violoncelle. Quant à Sakuran (ONKIO ver.), on peut toujours saluer la composition réussie, ça ne laissera que peu de chance au morceau lors du comptage des points quand on aura noté l'ennui suscité par les arrangements sud-américains (certes pas caricaturaux pour une fois) et l'interprétation éraillée un peu vide, voire forcée. Suberidai, sur le tout premier single de l'artiste, est juste sympathique mais augurait déjà des formidables talents de songwriting de Shiina Ringo, tandis que la reprise d'UNCONDITIONAL LOVE de Cyndi Lauper reste plate de bout en bout, tout comme son interprétation un peu trop maniérée. Memai, sous ses dehors de ballade mid-tempo mélancolique classique, s'en tire avec les honneurs grâce à son refrain à deux voix, lesquelles n'étant pas parfaitement superposées créent un effet plutôt étonnant, alors qu'Aozora, ensoleillée, apporte un peu de fraîcheur à l'ensemble. Pour le reste, c'est du bon, très bon, tirant même parfois sur le génial.

■  Des bijoux sur une compilation de B-sides, qui dit mieux ?

Rinne HIGHLIGHT est une merveille de jazz, classique mais réussie, qui ne surclasse toutefois pas SID to Hakuchuumu, dans un registre big bang classe et festif. Aisaika no Choushoku impressionne moins à la première écoute, la faute aux accordéons sans doute, mais n'a pas à rougir de sa composition très inspirée. Toki ga Bousou Suru pourrait à elle seule justifier les suspicions de folie pesant sur la personne de Shiina Ringo. Ballade au piano déjà très dérangeante/dérangée au départ, elle vient par la suite s'enrichir de sons violents et inattendus qui lui donnent toute sa force. Mais les vrais coups de génie de ce best-of datent tous de 2003, avec à leur tête la très épique la salle de bain, morceau de bravoure orchestral oscillant entre La chevauchée des Walkyries et le thème de Star Wars. Si il était déjà impossible de trouver des équivalents à Shiina Ringo sur la scène japonaise avant ce titre, avec la salle de bain, elle acquiert définitivement une place unique au monde. Sur le single Stem ~Daimyou Asobi-hen~ se trouvaient également deux merveilles frôlant la perfection : Meisai ~Sengo Saidaikyuu no Boufuuu Kennai Kashou~ et Ishiki ~Sengo Saidaikyuu no Boufuuu Kennai Kashou~. Compositions proprement géniales et arrangements particulièrement recherchés sans pour autant tomber dans la masturbation font de ces deux morceaux des pièces uniques. Meisai réalise le dosage parfait entre une batterie rock, le violoncelle de Neko Saito et une contrebasse incontestablement jazz, tandis qu'Ishiki, particulièrement poignante en live, tire sa force de l'alliance entre ses percussions et la flûte qui parsème le morceau. Enfin, pour clore avec brio le second disque, la très étrange Ichijiku no Hana, qui débute comme une douce comptine pour s'obscurcir progressivement jusqu'à en devenir inquiétante, le tout sur des paroles d'une grande poésie, fait très bonne figure.

Finalement, résumer 10 ans de carrière en deux disques ne pouvait que résulter en un objet inégal. Là où le tour de force est réussi, même si tous les morceaux n'ont pas la qualité des derniers cités, c'est que Watashi to Houden n'est pas incohérent, défaut que l'on pardonne de toutes manières facilement à un best. Les 22 titres possèdent leur propre identité, et l'ensemble est varié, sans être décousu. Un panorama parfait de la carrière de Shiina Ringo qui, si elle ne peut pas plaire à tous, en particulier aux amateurs de compositions formatées et de voix vides qui pullulent dans le monde de la jpop, n'en est pas moins une des plus talentueuses, sinon la plus talentueuse des artistes japonaises, et sans aucun doute la plus atypique des grandes stars de la jpop.

Acheter Watashi to Houden sur CDJapan : Edition limitée - Edition normale
Note : 9/10
album best Shiina Ringo - Watashi to Houden
Shiina Ringo - Watashi to Hoden  : Cover
Sortie le 02-07-2008
Infos : [Limited 2CD] TOCT-26574 - 3800 ¥
[Regular 2CD] TOCT-26576 - 3600 ¥
Tracklist : CD :

01- Suberidai
02- UNCONDITIONAL LOVE
03- REMOTE CONTROLLER
04- Memai
05- Rinne HIGHLIGHT
06- Aozora
07- Toki ga Bousou Suru
08- Σ
09- Tokyo no Hito
10- 17
11- Kimi no Hitomi ni Koi Shiteru

CD 02 :

01- MELLOW
02- Fukou Jiman
03- SO COLD
04- Aisaika no Choushoku
05- SID to Hakuchuumu
06- Ishiki ~Sengo Saidaikyuu no Boufuuu Kennai Kashou~
07- Meisai ~Sengo Saidaikyuu no Boufuuu Kennai Kashou~
08- la salle de bain
09- Karisome Otome (HITOKUCHIZAKA ver.)
10- Sakuran (ONKIO ver.)
11- Ichijiku no Hana
 

Avis des lecteurs


Soulhead
  A l'écoute du premier disque j'ai presque regretté mon achat : A part Toki ga Bousou Suru les chansons se succèdent passant de l'inécoutable (tant j'ai l'impression que les instrument se superposent juste pour faire du bruit) au moyen. Viens le second disque qui commence par les très inintéressante et bruyante Fukou Jiman,so cold et mellow. Seulement après les chose s'arrange : Aisaika no Choushoku dont le refrain est absolument jouissif, Sid to hakuchuumu pas forcément inoubliable mais qui dégage une classe incroyable à certains moment. Ishiki est ni plus ni moins la meilleurs chanson de Shiina ne serait-ce que pour le passage après le pont musical, Meisai est très appréciable grâce au violon qui ajoute une touche de folie au titre, La salle de bain est inclassable : aussi magique et envoutante que son clip , j'ai rarement (jamais ?) vu quelque chose de semblable dans la j-music. Karisome Otome se démarque par l'intro très grandiloquente mais le reste est bien ennuyeux, Sakuran est sympathique sans plus et pour finir Ichijiku no Hana petite chanson sympathique où Shiina pose sa voix sans se mettre à brailler à tout va...Au final c'est un très bon best...pendant les 5 premières écoutes! Après le charisme fou de certaines chansons disparait et ne laisse que l'ennui derrière lui…

Donner votre avis

Pour donner votre avis sur ce disque merci de vous connecter (login et mot de passe du forum).

Haut de page
Layout :
zone membre
Connectez-vous avec vos identifiants du forum :

login

password

Connexion permanente

Inscription - Mot de passe perdu
Actuellement 267 visiteurs sur le site
publicité
L'Arc~en~Ciel live in Paris DVD
partenaires
Nos partenaires :

Jpopdb CDJapan Yesasia Last.fm SOUNDLICIOUS Wasabi Records J-music Distribution J-music Live J-music Store Higashi Music Orient-Extreme Memorial Hamasaki Anna et Olivia Jmusic Collection AyuAngel French Capsule EMIKO SHIRATORI RURUTIA ARAI AKINO Not Your God


Voir tous les partenaires
recherche
publicité