mikan music reviews
album Hirakawachi 1-chome - Hirakawachi 1-chome
Par Shito, le 12-09-2008 à 13:10:00
Hirakawachi icchome fait partie de ces noms que la plupart des fans occidentaux a sans doute crois√© un jour ou l'autre sur je ne sais quel (tracker) site de news, souvent sans s'y int√©resser. A tort tr√®s probablement, car les deux frangins nous ont livr√© en cinq ans de carri√®re quelques tr√®s bons moments de folk √† la couleur typiquement nippone. Aujourd'hui qu'est annonc√©e la fin de leurs activit√©s, c'est donc avec un m√©lange de plaisir et de nostalgie que l'on d√©balle ce double best-of, une occasion en or de d√©couvrir, pour ceux qui seraient pass√©s √† c√īt√©, les travaux des fr√®res Hayashi et la richesse de leur talent.


Fin 2003. Les f√™tes de fin d'ann√©e sont comme d'habitude l'occasion de grandes √©missions TV dans lesquelles les artistes qui ont fait l'actualit√© musicale des derniers mois viennent interpr√©ter leurs succ√®s. A c√īt√© des Naotar√ī Moriyama, SMAP, Namie Amuro et autres indispensables Ayumi Hamasaki, deux gamins inconnus au bataillon d√©barquent sur sc√®ne arm√©s de leur guitare, et interpr√®tent une ballade folk d√©chirante de leur voix encore pu√©rile mais d√©j√† tr√®s caract√©ris√©e : Toukyou. Une r√©v√©lation, qui constituera d'ailleurs la meilleure vente de leur carri√®re. D√®s lors, Ryuunosuke et Naojiro poursuivront une carri√®re tr√®s tranquille en major, partag√©s entre leurs √©tudes, les lives et une tripot√©e d'albums studio, sans r√©elle promotion. Les diff√©rents clips du groupe qui se succ√®dent au fil des ann√©es donnent l'occasion amusante d'assister √† la pubert√© du jeune Naojir√ī, qui en l'espace de deux ans change spectaculairement d'aspect... et de voix : toujours √©raill√© et d√©chirant, son timbre se fait tr√®s grave, bien plus grave d'ailleurs que celui de la plupart des chanteurs folk nippons. Le duo muscle en m√™me temps son jeu et se permet d'aller se promener dans la cour des grands, avec des arrangements plus rock par moments, mais toujours ce souci d'authenticit√©, sans doute pas assez exploit√© commercialement par Sony pour leur permettre d'avoir le succ√®s assur√© √† YUI en faisant de cette simplicit√© un fonds de commerce. Le changement est √©videmment impressionnant entre le premier enregistrement de Toukyou en 2003, et sa version 2008 re-syntax√©e Tokyo, ultime single de Hirakawachi Icchome sorti en parall√®le √† ce best-of.

■  30 ans d'influences folk revisit√©es

En comptant ces deux versions de Toukyou, on trouve sur ce double album pas moins de 25 morceaux qui explorent les diff√©rentes facettes d'une sc√®ne folk japonaise particuli√®rement riche. Les singles du duo c√ītoient quelques collectors, comme des morceaux enregistr√©s en Indies, et des r√©enregistrements de ces m√™me morceaux qui prennent une toute autre couleur avec le timbre chang√© de Naojir√ī. Parmi les titres marquants, Sakura no kakusu wakaremichi touche par sa simplicit√© dans un registre de ballade tranquille que les arrangeurs japonais ont pourtant souvent tendance √† massacrer. Hagareta yoru et sa couleur tr√®s typ√©e "musique de film" proposent un travail tr√®s int√©ressant, la guitare menant l'essentiel des variations rythmiques tandis que la batterie ne sert qu'√† ponctuer les temps. Avec Juuroku-dame no natsu, on d√©couvrait pour la premi√®re fois la voix grave de Naojir√ī, sur une ballade mid-tempo nostalgique au parfum estival; c'est d'ailleurs le contraste de cette voix avec la chorale d'enfants qui fait tout le charme de Yumemiru Jump, dans sa version enregistr√©e pour Minna no Uta. Mais la plus r√©ussie de toutes les chansons m√©connues d'Hirakawachi icchome reste probablement Unmei no mukou, √† la faveur d'une interpr√©tation douce et suave, et d'une orchestration tr√®s sobre mise au service de la seule ligne m√©lodique du refrain, qui r√©ussit le pari de la nostalgie poignante sur une base mid-tempo. Avant la salve de p√©pites Indies qui conclut le premier CD, on retrouve enfin deux morceaux plus rock, plus ardus sur le plan technique √† la guitare aussi, qui donnent une bonne id√©e des orientations vers lesquelles le duo s'√©tait lanc√© avant de d√©cider de mettre fin √† sa carri√®re.

Quant aux morceaux indies et √† leurs r√©enregistrements, il va sans dire qu'ils constituent un bonus tr√®s plaisant. Non seulement le timbre et l'interpr√©tation ont vari√© avec le temps, mais les arrangements ont √©galement √©volu√©, t√©moignant de nets progr√®s dans la ma√ģtrise de leurs guitares et d'une plus grande exploration des possibilit√©s d'orchestration. Un peu comme pour le reste de cette compilation, il serait inutile d'√©grainer les morceaux un par un, chacun combinant une identit√© propre avec une trame folk toujours intacte. Sortent tout de m√™me du lot Aoi Hana au refrain touchant et ent√™tant, et Kawarenai no de √† l'interpr√©tation poignante, gr√Ęce notamment √† des chorus tr√®s r√©ussis sur un simple accompagnement guitare.

Sans r√©volutionner ni pr√©tendre √† quoi que ce soit, Hirakawachi icchome a tout de m√™me r√©ussi, au fil de sa carri√®re, √† proposer des morceaux plaisants et vari√©s en restant fid√®le √† ses influences folk et √† un souci de simplicit√© et d'authenticit√©. Sans doute cela explique-t-il le fait qu'ils n'aient jamais connu de r√©el succ√®s commercial : voil√† longtemps qu'on sait que le meilleur moyen de r√©ussir au Japon dans un registre folk-rock typique c'est de sortir trois fois le m√™me single chaque ann√©e... Naojir√ī va d√©sormais se consacrer √† ses √©tudes, tandis que son grand fr√®re a annonc√© r√©fl√©chir encore √† la suite √† donner √† son parcours; dommage, car si ce groupe ne faisait pas grand bruit il assurait quasiment syst√©matiquement de bons moments... La carri√®re de Hirakawachi icchome prendra d√©finitivement fin en octobre prochain avec un ultime best-of comportant cette fois des extraits live. Souhaitons-leur une bonne route, en esp√©rant les revoir un jour, ensemble ou en solo. En attendant il n'y a plus qu'√† profiter de ce best-of pour d√©couvrir ou red√©couvrir leurs travaux !

Commander sur CDJapan - Yesasia
Note : 8/10
album Hirakawachi 1-chome - Hirakawachi 1-chome
Hirakawachi 1-chome - Hirakawachi 1-chome : Cover
Sortie le 30-07-2008
Infos : DFCL-1505 - 3.675 ¥
Tracklist : Disc 1
01- Toukyou
02- Sakura no kakusu wakaremichi
03- Kimi no bun made
04- Hagareta yoru
05- Juuroku-dome no natsu
06- Yumemiru JUMP ~minna no uta ver.~
07- Yume no tochuu
08- Koutei ni mitsuketa haru
09- Unmei no mukou
10- Eien no yakusoku
11- Yamiyo ni umarete
12- Utakata
13- Tokyo
14- AoiHana
15- Tokei no hitorigoto
16- Shiori no PAGE
17- Masayume
18- Kawarenai no de

Disc 2

01- AoiHana
02- Tokei no hitorigoto
03- Shiori no PAGE
04- Masayume
05- Kawarenai no de
06- Kimi to au himawari no oka
07- Sakura no kakusu wakaremichi
 

Donner votre avis

Pour donner votre avis sur ce disque merci de vous connecter (login et mot de passe du forum).

Haut de page
Layout :
zone membre
Connectez-vous avec vos identifiants du forum :

login

password

Connexion permanente

Inscription - Mot de passe perdu
Actuellement 90 visiteurs sur le site
publicité
L'Arc~en~Ciel live in Paris DVD
partenaires
Nos partenaires :

Jpopdb CDJapan Yesasia Last.fm SOUNDLICIOUS Wasabi Records J-music Distribution J-music Live J-music Store Higashi Music Orient-Extreme Memorial Hamasaki Anna et Olivia Jmusic Collection AyuAngel French Capsule EMIKO SHIRATORI RURUTIA ARAI AKINO Not Your God


Voir tous les partenaires
recherche
publicité