mikan music reviews
single Kanon Wakeshima - Still Doll
Par Van, le 23-09-2008 à 12:30:00
De son vrai faux nom Kanon Wakeshima, voici la chanteuse dont on parle le plus dans le milieu obscur, fermé et pseudo-élitiste du Visual Kei pour la simple et bonne raison que cette chanteuse est la nouvelle muse de Mana, la grande ambassadrice de la frange renaissance et du synthé bontempi. Kanon Wakeshima a sorti son premier single, Still Doll, il y a quelques semaines chez Sony et non chez Midi-net (le label de Mana) ; un single bien évidement produit par Mana (composition et arrangements), qui il faut bien l’avouer n’a rien sorti de folichon depuis plusieurs années. La jeune Kanon, est sur le papier une artiste qui retient l’intérêt : violoncelliste depuis l’enfance, elle cite des artistes majeurs comme sources d’inspiration, parmi lesquels Jacqueline du Pré, Emilie Simon, Claude Debussy et Erik Satie, rien que ça ! Elle adule également Hiroko Taniyama, pas en tant qu’auteur, compositeur et interprète, mais en tant qu’écrivain… comme quoi il n’y a pas de justice… Quoi qu’il en soit ce premier single est entièrement dirigé par Mana et il n’y a donc aucune chance que les artistes cités servent de référence ici.


La touche Mana se repère dès le look de la demoiselle, transformée et décoré par ses soins terroristes : on retrouve son goût exquis pour les robes à dentelle et la coiffure moyenâgeuse à frange. Mais la « Manification » ne s’arrête pas là puisque le style musical ne dépaysera pas les fans de notre épouvantail préféré. Le titre Still Doll s’ouvre sur un violoncelle pesant, rejoint par un clavier synthé façon boite à musique. On se retrouve plongé dans un univers gothico-rococo-baroque si cher à Mana. La voix de Kanon Wakeshima n’a rien d’extraordinaire mais n’est pas désagréable, elle est plutôt douce, mais grince un peu dans les aigus. La composition ressemble un peu à du Malice Mizer, un peu moins de guitares et batterie, un peu plus de synthé. Bien que l’ensemble reste un peu bancal (composition poussive par moments et titre court), il faut bien avouer que cette ballade est séduisante et plaisante. Elle permettrait presque d’apprécier le style de Mana sans une voix masculine qui tente de brailler ses lyrics, une tonne de guitare électrique qui masque le moindre soupçon de mélodie et l’inévitable batterie bourrine qui remplit le moindre espace vide. En piste 3, on retrouvera ce titre dans une version music box plutôt mignonne rappelant également Malice Mizer ou même Rurutia, bref du remplissage qui évite un nouveau titre mais aussi la consensuelle version karaoké.

La face B, est bien plus violente, le titre s’articule autour d’un synthétiseur qui, jouant de percussion, pose les bases du violoncelle plutôt convaincant de Kanon. Le fan pur et dur que je fus retrouvera le style de Malice Mizer époque Klaha, basé sur le synthé et le violon. Encore une fois on évite les guitares électriques et le style de Mana devient nettement plus propre et digeste, on remarque mieux le travail sur les arrangements, notamment les percussions et samples, qui sont plutôt bien construits. Comme pour la face A, la chanson est vraiment très courte (moins de 3 minutes) et ne laisse pas le temps de s’ennuyer. Manque d’inspiration ou respect à la lettre des standards radio ? Quoi qu’il en soit ce titre est tout à fait correct, bien que Mana se contente de refaire du vieux Malice Mizer en retombant dans le ringard complètement dépassé. Cette chanson plutôt rythmée a au moins le mérite d’équilibrer un single dont la chanson-titre est plutôt douce et lente.

Difficile de se faire un avis clair sur ce single… Objectivement, l’ensemble et bien présenté et bien produit, les titres sont agréables et sympathiquement interprétés par une jeune artiste au potentiel intéressant. Mais la présence de Mana semble être le véritable handicap de Kanon Wakeshima ; en effet, à coup de Bontempi, notre travelo préféré a totalement « Malice Mizerisé » ses compositions pourtant pas trop déplaisantes, ne laissant d’ailleurs pas vraiment l’occasion à Kanon Wakeshima de s’exprimer musicalement. Rien de bien nouveau en fait, si ce n’est la présence d’une voix féminine sur une production Mana. Une artiste à suivre qui pourrait si elle le souhaite prendre son indépendance rapidement, étant chez Sony et non sur le label de Mana. Reste à savoir si elle se cantonnera à un style échu du Visual, ou si elle aura la bonne idée de développer quelque chose de plus proche des artistes qu’elle admire, avec le potentiel inouï que cela représenterait…
Note : 6/10
single Kanon Wakeshima - Still Doll
Kanon Wakeshima - Still Doll : Cover
Sortie le 25-05-2008
Infos : DFCL-1467 - 1.050 ¥
Tracklist : 01- Still Doll
02- Kuroi Torikago
03- Still Doll (music box version)
 

Donner votre avis

Pour donner votre avis sur ce disque merci de vous connecter (login et mot de passe du forum).

Haut de page
Layout :
zone membre
Connectez-vous avec vos identifiants du forum :

login

password

Connexion permanente

Inscription - Mot de passe perdu
Actuellement 75 visiteurs sur le site
publicité
L'Arc~en~Ciel live in Paris DVD
partenaires
Nos partenaires :

Jpopdb CDJapan Yesasia Last.fm SOUNDLICIOUS Wasabi Records J-music Distribution J-music Live J-music Store Higashi Music Orient-Extreme Memorial Hamasaki Anna et Olivia Jmusic Collection AyuAngel French Capsule EMIKO SHIRATORI RURUTIA ARAI AKINO Not Your God


Voir tous les partenaires
recherche
publicité