mikan music reviews
single Aoi Teshima - Niji
Par Van, le 01-10-2008 à 09:20:00
Aoi Teshima est l’exemple parfait d’une carrière extrêmement bien menée, en tant que Seiyuu n’ayant aucune compétence musicale (hormis le chant). Elle a su effectivement s’entourer de producteurs talentueux qui ont tiré parti de son potentiel. C’est avec le superbe et non moins populaire titre, Teru no Uta, générique du film Contes de Terremer (Geko Senki, 2006) du studio Ghibli, qu’Aoi s’est rapidement imposée comme une révélation. Assurée par des ventes favorables, elle atteint ainsi la 5e place du top Oricon pendant plusieurs semaines. Ce titre a tout pour plaire, émouvante ballade, composée par la grandissime Hiroko Taniyama au talent incontestable. Par la suite, Aoi sort 3 mini-albums en s’entourant d’un staff luxueux : Hiroko Taniyama, Akino Arai, Hisaaki Hogari, Sachiko Miyano ou Masahiro Nakawaki. En début d’année, Aoi Teshima nous démontre sont goût et son talent pour les classiques, avec un superbe album, intitulé The Rose ~I Love Cinemas~, consistant en des reprises en anglais de génériques de films. Son nouveau single, Niji, est le thème du film Nishi no majo ga shinda de Shunichi Nagasaki adapté du best seller de Kaho Nahiki vendu à plusieurs millions d’exemplaires, et l’on retrouve comme toujours un staff alléchant…


■  De la simplicitĂ© vers l’émotion

Le titre Niji est une sublime ballade écrite et composée par Akino Arai et arrangée par Sachiko Miyano. C’est un véritable plaisir d’entendre de nos jours, sur un titre commercial, une orchestration entièrement acoustique : un piano, une flûte et quelques violons. Cela rend cette chanson encore plus émouvante, débordante de pureté et de sensibilité. La composition est d’une grande maîtrise comme toujours, chez Akino, les notes s’enchaînent avec logique et habileté. Les connaisseurs reconnaîtront non seulement la patte d’Akino dans la composition mais aussi dans l’écriture avec un découpage si particulier des phrases (coupées avant la fin). Bien entendu, on retrouve la voix douce et posée d’Aoi Teshima, qui utilise adroitement sa technique modeste. Elle nous propose un chant limpide, tout en finesse, suave et précis qui ne force pas. Le cocktail est décidément très efficace ; ce titre est juste, excellemment bien composé, produit avec goût et interprété avec émoi, classe et douceur. Un exemple parfait de qualité et d’accessibilité qui n’est pas sans rappeler le hit Teru no Uta sorti pratiquement jours pour jours, deux ans plus tôt.

En face B, on retrouve une composition signée Hiroko Taniyama (paroles et musique) : Kin'iro Nohara. Il s’agit encore une fois d’une ballade, arrangée avec un unique piano. Aoi bénéficie de la présence d’Hiroko qui témoigne généralement d’un don évident pour la conception de ballades, si l’on se réfère à ses 35 ans de carrière exemplaire. Il en résulte une ballade agréable, calme et posée ; en somme une face B plaisante. Rien à redire sur ce piano-voix dans son ensemble, mais pour un public exigeant, certains points peuvent déranger. Tout d’abord, la composition est loin d’être du grand Hiroko Taniyama : malgré son efficacité, elle reste très classique et peut rapidement devenir ennuyeuse ; il en est de même pour les arrangements signés Masahiro Nakawaki : certes c’est du piano, mais la production manque d’originalité. Ce type d’arrangements a tellement été utilisé dans les 30 dernières années qu’il en devient lassant et poussif. Ensuite, on remarque que l’interprétation est un peu monocorde et manque un peu de profondeur comparée au titre précédant. La voix d’Aoi paraît comme robotisée et manque cruellement d’émotion, peut être est-ce dû à la composition peu inspirée d’Hiroko ?

Soyons clairs, ce single fait preuve d’une grande maîtrise et s’est bâti dans la qualité : les deux ballades sont réussies, bien interprétées et émouvantes, surtout le titre Niji. Grâce à une équipe talentueuse (merci à Akino Arai et à Hiroko Taniyama), Aoi est suffisamment bien encadrée pour produire un travail faisant honneur au superbe film Nishi no majo ga shinda. Mais une terrible frustration menace certains auditeurs… Car bon sang ! Pourquoi donc Akino Arai et Hiroko Taniyama ont-elles été écartées des arrangements ? Leurs talents auraient donné un cachet et un style totalement unique à ce single. Il est bien dommage de voir qu’au final leurs participations ont été nivelées et éventées par souci d’efficacité commerciale. Cela dit, Aoi Teshima mène une carrière brillante et exemplaire, car en plus de s’entourer de personnes talentueuses, elle choisit de manière avisée ses contrats promotionnels. On ne peut que lui souhaiter le meilleur pour la suite, et à ce titre on recommandera aussi son nouvel album, Niji no Kashu , sorti le 23 juillet.

Commander le single sur CDJapan
Note : 7.5/10
single Aoi Teshima - Niji
Aoi Teshima - Niji : Cover
Sortie le 04-06-2008
Infos : YCCW-30019 - 1.050 ¥
Tracklist : 01- Niji
02- Kin'iro Nohara
03- Niji (instrumental)
04- Kin'iro Nohara (instrumental)
 

Donner votre avis

Pour donner votre avis sur ce disque merci de vous connecter (login et mot de passe du forum).

Haut de page
Layout :
zone membre
Connectez-vous avec vos identifiants du forum :

login

password

Connexion permanente

Inscription - Mot de passe perdu
Actuellement 62 visiteurs sur le site
publicité
L'Arc~en~Ciel live in Paris DVD
partenaires
Nos partenaires :

Jpopdb CDJapan Yesasia Last.fm SOUNDLICIOUS Wasabi Records J-music Distribution J-music Live J-music Store Higashi Music Orient-Extreme Memorial Hamasaki Anna et Olivia Jmusic Collection AyuAngel French Capsule EMIKO SHIRATORI RURUTIA ARAI AKINO Not Your God


Voir tous les partenaires
recherche
publicité