mikan music reviews
single Yoko Takahashi - Seinaru Itami wo Daite
Par Van, le 15-09-2008 à 13:18:03
Dans la rubrique des chanteuses oubliées, parlons un peu de Yoko Takahashi… Oui, ce nom vous dit sûrement quelque chose… Non ? Il s’agit de la chanteuse responsable des génériques de la série et du film Evangelion, avec des titres aussi connus que rabâchés comme Zankoku na tenshi no these, Tamashii no Refrain ou de multiples versions du vite insupportable Fly me to the Moon. Mais ce que l’on ignore c’est qu’avant de signer des titres aussi populaires, Yoko Takahashi fit une carrière plutôt intéressante au début des années 90, et qu’elle la continue encore de nos jours… Yoko Takahashi sort cette année un nouveau single Seinaru Itami wo Daite, comme toujours un générique, cette fois ci le thème du jeu vidéo LUX-PAIN sur Nintendo DS. Après bientôt 20 ans de carrière, Yoko galère toujours avec des petits contrats, passant d’une maison de disque à une autre, et n’arrive pas à imposer ses compositions.


■  On y a presque cru !

Encore une fois, Yoko Takahashi collabore avec une maison de disques frileuse qui ne lui laisse pas l’opportunité de produire la chanson titre, en effet Seinaru Itami wo Daite est produite par Kenji Ito, qui est également le compositeur de l’OST du jeu vidéo LUX-PAIN. Le résultat est à la hauteur du jeu… totalement plat et formaté. Une chanson pop peu inspirée, entendu 17 millions de fois en générique de série bas de gamme. La composition ne prend pas de risque et s’adapte au niveau des fans de génériques avec des couplets lents et un refrain énergique saturé de guitare électrique et de synthétiseur. Tout y est : le grondement des nappes de synthé, saturé de percussions aussi ringardes qu'agaçantes qui noient un clavier imitation Bomtenpi. Que peut-on sauver de ce titre ? Probablement la voix Yoko Takahashi, si spéciale, techniquement très imposante, que l’on reconnaît entre mille par sa résonance curieuse très présente dans les vibratos. Si ce titre correspond au cahier des charges d’un générique de jeux vidéo… il n’en reste pas moins une très mauvaise chanson qui provoque l’ennui et la désolation… Indigne de Yoko Takahashi.

■  Une lueur d’espoir ?

En face B, Yoko Takahashi est enfin libre de produire ce qu’elle veut, et cela donne le très original titre On/Off. Il est bien difficile de décrire un morceau pareil tellement il est particulier. Yoko pose une lente et suave chanson sur un doux clavier electro et quelques nappes discrètes et bien choisies. Le résultat est vraiment intéressant et rappelle les délires « kate bushiens » de son dernier album Sore wa Toki ni Anata wo Hagemashi, Toki ni Sasae to Narumono passé totalement inaperçu même avec un titre aussi simple à retenir et efficace… Un album pourtant très varié ! Il proposait des génériques plutôt populaires, comme le très pop classique metamorphose opening de la série Kono Minikuku mo Utsukushii Sekai, le rétro-kitsch Wing générique de Oh my Goddess, ou le baroque-dance-electro Yoake Umarekuru Shoujo, pour la série Shakugan no Shana, dont la sortie single a fait son petit tour dans le top 30 de l’Oricon. En plus de ces titres commerciaux Yoko Takahashi a fait un melting-pot de sa carrière avec de la pop bien sûr, des ballades acoustiques, mais aussi des titres plus surprenants comme de la dance sucrée ou du RnB… C’est également dans cet album que Yoko Takahashi expérimentait un nouveau style, minimaliste et vraiment intéressant… A l’image de cette face B, qui remonte aisément le niveau artistique de ce single décidément bien lisse…

Au final, un single en demi teinte bien loin du précédent et très bon Aoki Flamme, générique de la série Pumpkin Scissors. On est loin de la puissance de ses anciens titres et l’ensemble démontre la difficulté des artistes catalogués dans l’interprétation de générique qui, passé le succès totalement dépendant de la popularité de la série ou du film, sont boudés par les maisons de disques et vivotent de petit contrat. Yoko Takahashi n’est pas la seule, on ne compte plus les Chihiro Yonekura et autres Masami Okui qui sont embarquées dans la même galère menant tout droit aux ouvertures de Monsieur Meuble… Mais Yoko Takahashi a plus à donner, sa voix de 5 octaves et son style populaire mérite bien plus que les 3 best of sortis en douce par ses différentes maisons de disques sur les deux dernières années. Il faut espérer que Yoko Takahashi trouvera un label qui lui laissera l’opportunité d’éviter des génériques fades sans aucune ambition artistique pour nous laisser l’occasion d’entendre sa propre musique. Quoi qu’il en soit, il très probable que Yoko Takahashi restera « la chanteuse des génériques d’Evangelion »
Note : 5/10
single Yoko Takahashi - Seinaru Itami wo Daite
Yoko Takahashi - Seinaru Itami wo Daite : Cover
Sortie le 12-03-2008
Infos : MJCD-23040 - 1.200 ¥
Tracklist : 01- Seinaru Itami wo Daite
02- On/Off
03- Seinaru Itami wo Daite (inst)
04- On/Off (inst)
 

Donner votre avis

Pour donner votre avis sur ce disque merci de vous connecter (login et mot de passe du forum).

Haut de page
Layout :
zone membre
Connectez-vous avec vos identifiants du forum :

login

password

Connexion permanente

Inscription - Mot de passe perdu
Actuellement 81 visiteurs sur le site
publicité
L'Arc~en~Ciel live in Paris DVD
partenaires
Nos partenaires :

Jpopdb CDJapan Yesasia Last.fm SOUNDLICIOUS Wasabi Records J-music Distribution J-music Live J-music Store Higashi Music Orient-Extreme Memorial Hamasaki Anna et Olivia Jmusic Collection AyuAngel French Capsule EMIKO SHIRATORI RURUTIA ARAI AKINO Not Your God


Voir tous les partenaires
recherche
publicité