mikan music reviews
album Nichika - Nichika
Par Shito, le 21-10-2008 à 11:00:00
Le duo Nichika est √† plusieurs titres assez hors normes sur le march√© japonais. Le groupe form√© de la chanteuse Issui Miyamoto et du musicien arrangeur Yoichir√ī Nomura n'a pas b√©n√©fici√© d'une quelconque promotion depuis ses d√©buts major chez R and C, et de toute sa petite discographie seule une r√©f√©rence s'est class√©e dans le top Oricon, √† savoir le deuxi√®me single entr√© en 120√®me position et ressorti tout aussi sec la semaine suivante. En clair, un groupe major compl√®tement noy√© dans la masse dont on s'attendrait en temps normal √† ce qu'il soit rapidement d√©lest√© par son label en ces temps difficiles. Pourtant il s'av√®re que la qualit√© des compositions de Nichika font du duo un pari d'avenir et un gage de qualit√© revendiqu√© par Yoshimoto R and C (Columbia), si bien qu'en d√©pit de l'√©chec commercial cuisant de cet album un nouveau single est d'ores et d√©j√† planifi√© pour la fin de l'ann√©e, avec des moyens promotionnels suppl√©mentaires. Les fans occidentaux, encore rares, qui se sont pench√©s sur les travaux de Issui et Yoichir√ī ne tarissent √©galement pas d'√©loges. Il est donc plus que temps de d√©couvrir ce nouveau duo !


Peu d'informations ont filtr√© sur le background des membres du duo, et le meilleur moyen de faire connaissance reste d√©finitivement de mettre le CD dans sa platine. Nichika est en effet un groupe avec un v√©ritable univers, introduit dans le single Atarashii Mizu d'une fa√ßon assez indescriptible, avec une construction lin√©aire qui suit la route trac√©e par une ligne de piano progressivement enrichie par l'apport de divers instruments. Le morceau donne r√©ellement l'impression de cheminer au milieu de paysages sonores parfois clairs et a√©r√©s, parfois plus escarp√©s, le tout berc√© par la voix de Issui qui op√®re un subtil m√©lange entre la puissance devin√©e de sa voix de gorge et une retenue qui lui donne un l√©ger grain feutr√©. De quoi en tout cas attiser la curiosit√©, et attaquer Cream Soda avec des a priori positifs qui vont rapidement se confirmer. La chanson pr√©sente une ambiance tr√®s planante o√Ļ les notes de guitare et de piano, les effets synth√©tiques et les chorus f√©minins s'allument et s'√©teignent litt√©ralement, l√† encore sans aucun respect pour la construction couplets/refrains standard. Nichika d√©livre des compositions musicales qui sugg√®rent un grand souci du d√©tail et poss√®dent un c√īt√© paradoxalement tr√®s... visuel.

Nichika bluffe aussi par sa capacit√© √† s'approprier des tas de genres musicaux, l'unit√© du disque √©tant assur√©e par cette ambiance toujours tr√®s distante de la r√©alit√© que le groupe insuffle via ses arrangements et le timbre √† la fois tr√®s passe-partout et tr√®s riche de sa chanteuse. Lucy in the sky with parasol n'a pas grand chose √† voir avec son inspiratrice des Beatles, si ce n'est une orchestration un peu plus rock que pr√©c√©demment, la guitare √©lectrique faisant pour la premi√®re fois son apparition de m√™me qu'une structure un peu plus commune. Genius Party aurait plut√īt des accents british 70s qui ne sont pas rappeler les travaux de Superfly, en moins roots. Parallel fait dans la ballade rock mid-tempo assez m√©tallique, pas passionnante mais tout sauf d√©sagr√©able. Quant √† Painful, il s'agit d'une chanson electro-pop tr√®s douce qui √©voque par exemple la discographie de Sotte Bosse. Toutes sont diff√©rentes, mais toutes poss√®dent une touche commune, une personnalit√© homog√®ne, preuve de la dext√©rit√© du duo √† imposer son univers.

■  Nichika, inclassable ?

A l'image de son intro, l'album nous fait cheminer √† travers diff√©rents paysages d'un m√™me monde artistique, sur une voie qui s'oriente progressivement de la pop acoustique √† quelque chose de plus typ√© rock. Le single Edelweiss poss√®de ainsi des faux airs de the brilliant green dans son orchestration comme dans sa composition, √† ceci pr√®s que l'interpr√©tation de Issui rend ce morceau mid-tempo beaucoup plus pesant et d'autant plus capteur d'attention, certaines syllabes √©tant particuli√®rement appuy√©es, tandis que les respirations sont elles aussi plus marqu√©es. Entour√©e par Rye Mugibatake de Choushoku wo/Sugar Cube et Aozora, Naita qui sont une sorte de synth√®se (plut√īt r√©ussie) de tout ce qui pr√©c√®de, on retrouve ce qui est sans doute la meilleure surprise de cet album : Garage, dans une version album un peu diff√©rente de celle sortie en face B de single. Surprise parce que pour le coup la seule chose qui subsiste de l'univers de Nichika dans ce morceau c'est l'interpr√©tation g√©niale aux accents flegmatiques de Issui, la chanson faisant pour sa part dans un registre rock industriel certes encore soft mais carr√©ment inattendu. Meilleure, parce que pour le coup c'est une v√©ritable bombe que nous livre le duo, encore une fois affranchie de la structure couplets-refrains pour se contenter de couplets et de ponts. Garage d√©bute de fa√ßon assez calme sur un premier couplet pos√© sur des accords √©lectriques gratt√©s; et puis survient le second couplet qui se charge d'un coup de notes m√©talliques et d'une batterie puissante, sur laquelle Issui conserve un sang froid d'une d√©licatesse d√©licieuse ! D√®s lors la machine est lanc√©e, et ne s'arr√™tera qu'au bout de 4mn16 de grande classe. L'album s'ach√®ve enfin sur Snow Hug, un morceau qui reprend le concept lin√©aire du premier titre de l'album dans un registre plus rythm√© et plus empreint de cette orchestration pop-rock qui caract√©rise la deuxi√®me moiti√© du CD, d'une mani√®re √† la fois l√©g√®re, √©mouvante et f√©d√©ratrice.

Voil√† longtemps que la sc√®ne jpop n'avait livr√© un nouveau groupe major √† l'univers aussi int√©ressant. Tant par ses visuels superbes que par ses compositions tr√®s m√©lodiques qui donnent elles aussi √† voir de bien jolies choses, Nichika poss√®de une personnalit√© marqu√©e. Faite de piano, de guitare, de chorus et de petits effets synth√©tiques, la musique du duo est √©th√©r√©e, empreinte d'influences vari√©es qu'elle s'approprie avec brio : √† la mani√®re de YUKI ou Kaela Kimura, qui ont √©galement pour habitude d'imprimer leur patte sur des styles musicaux tr√®s divers, Nichika semble bien parti pour livrer une Jpop peut-√™tre pas explosive mais en tout cas digne d'int√©r√™t. Et si l'univers singulier du groupe donne naissance √† des morceaux de remplissage qui peuvent se ressembler un peu, l'interpr√©tation de Issui et son timbre √† la fois tr√®s typique de la Jpop et bourr√© de nuances conf√®rent un suppl√©ment d'√Ęmes aux diff√©rentes pistes du CD qui compense le privil√®ge r√©guli√®rement accord√© √† l'esth√©tisme plut√īt qu'√† l'efficacit√©. Un groupe √† d√©couvrir donc, qui change un peu de la soupe que nous sert habituellement le march√©. Souhaitons simplement que Nichika conserve √† l'avenir toute sa libert√©, et ne se laisse pas imposer une direction unique par l'√©ventuel succ√®s d'un de ses prochains singles.

Myspace de NIchika - Commander l'album sur CDJapan
Note : 8/10
album Nichika - Nichika
Nichika - Nichika : Cover
Sortie le 18-06-2008
Infos : YRCN-95004- 2940¥
Tracklist : 01- Atarashii Mizu
02- Cream Soda
03- Lucy in the Sky with Parasol
04- Genius Party
05- Parallel
06- Painful
07- Edelweiss
08- Rye Mugibatake de Choushoku wo/Sugar Cube
09- Garage (Album Mix)
10- Aozora, Naita (Album Mix)
11- Akichi
12- Snow Hug
 

Donner votre avis

Pour donner votre avis sur ce disque merci de vous connecter (login et mot de passe du forum).

Haut de page
Layout :
zone membre
Connectez-vous avec vos identifiants du forum :

login

password

Connexion permanente

Inscription - Mot de passe perdu
Actuellement 14 visiteurs sur le site
publicité
L'Arc~en~Ciel live in Paris DVD
partenaires
Nos partenaires :

Jpopdb CDJapan Yesasia Last.fm SOUNDLICIOUS Wasabi Records J-music Distribution J-music Live J-music Store Higashi Music Orient-Extreme Memorial Hamasaki Anna et Olivia Jmusic Collection AyuAngel French Capsule EMIKO SHIRATORI RURUTIA ARAI AKINO Not Your God


Voir tous les partenaires
recherche
publicité