mikan music reviews
single Perfume - Dream Fighter
Par Shito, le 19-12-2008 à 15:45:00
Ma derniÚre chronique d'un album electro-pop (Supreme Show d'Ami Suzuki en l'occurence) m'avait valu un délicieux déluge d'insultes que je ne reproduirai pas ici pour d'évidentes raisons de respect du copyright. Le "connard" (sic) que je suis n'est toutefois pas totalement insensible à ces dures critiques. Aussi puisqu'il semble que je sois profondément incompétent sur le sujet, et en l'absence du regretté Ananda pour relever le niveau, j'ai décidé de rendre hommage à notre rédacteur disparu avec une chronique truffée de références à quelques thÚmes qui lui sont chers. Toutes proportions gardées bien sûr, je n'ai pas son talent.

Mes chers lecteurs -y compris vous autres spectateurs de No-Life, je ne suis pas rancunier-,

Je m'en vais vous dĂ©voiler l'un des plus grands scandales sexuels qu'ait jamais connu la scĂšne musicale japonaise, une gigantesque supercherie qui aura trompĂ© les plus fins connaisseurs, Orient Extreme compris, c'est dire. Plus fort encore que Tsunku et son harem parfaitement assumĂ© de handicapĂ©es motrices, et non d'handicapĂ©es motrices comme diraient les fans de YUI. Plus odieux que Max Matsuura qui profite de la vacuitĂ© cĂ©rĂ©brale (ou de l'arrivisme c'est au choix) d'Ayumi Hamasaki. Plus outrageux mĂȘme que Hikaru Utada qui arbore les poils pubiens de son ours en peluche au dessus de la lĂšvre supĂ©rieure. Oui mesdames, mesdemoiselles, messieurs et vous autres fans dĂ©cĂ©rĂ©brĂ©s de X Japan, je dĂ©clare solennellement ici mĂȘme que Yasutaka Nakata est le plus fieffĂ© proxĂ©nĂšte qu'il m'ait Ă©tĂ© donnĂ© de rencontrer, et croyez moi je m'y connais, j'ai eu une jeunesse difficile, faite de vaccins contre l'hĂ©patite B et de cancer du col de l'utĂ©rus.

Commençons par présenter l'accusé.
Nom : Nakata.
PrĂ©nom : Yasutaka, prĂ©nom d'escroc s'il en est, contrairement Ă  LISA qui dĂ©signe des personnes dont l'honnĂȘtetĂ© reste inĂ©branlable, elle, et auxquelles je souhaite un Joyeux NoĂ«l.
Professions : appuyeur de touches de synthĂ©tiseur chez Yamaha, testeur de vocodeur chez Lansay, tourneur de disques chez Michou, mannequin pour lunettes de soleil Ă  La Halle aux VĂȘtements.

Derniers éléments du dossier :
- a rendu fous les plus grands penseurs de l'archipel en les obligeant à redéfinir le concept de personnalité artistique : a en effet démontré par l'exemple qu'avoir une personnalité artistique exacerbée, c'est finalement ne pas en avoir du tout.
- s'est rendu coupable de vol dans les stocks de titres de chansons invendus de plusieurs maisons de disques, avex trax en tĂȘte; a ensuite tentĂ© de blanchir ces titres en les affublant complĂštement au hasard Ă  ses supposĂ©es productions personnelles.
- a recrutĂ© trois jeunes vierges en leur promettant de les transformer en DrĂŽles de Dame, d'ĂȘtre leur Charlie et de leur donner des bonbons;
- a remplacé la cocaïne promise dans les dits-bonbons par du GHB;
- leur a assurĂ© que mĂȘme aprĂšs la mĂ©nopause elles auraient toujours du succĂšs, puisqu'il y aurait au moins Van pour leur consacrer un fansite;
- a baptisé ce trio Perfume en hommage à la fraßche odeur de rosée qu'exhalait leur entrejambe avant son passage; songe aujourd'hui à les rebaptiser Syphilis, ce qui en prime serait plus ero-kakkoi;
- s'est fait des couilles en or sur les dites gamines en les faisant passer pour des chanteuses danseuses dont il serait le génial (re)producteur.

Sur ce dernier point, Nakata a d'ailleurs bien faili nous berner, tant Ririko, Fifiko et Loulouko jouent bien leur rÎle d'idoles interchangeables, leurs voix complÚtement modifiées en postprod pour qu'on ne les reconnaisse pas. Mais c'était sans compter sur le fait que ces petites japonaises ont un cerveau. Ah ça c'est sûr, il ne pouvait pas deviner ! Comment j'ai découvert le pot aux roses -et non le poteau rose comme l'écriraient les fans gays de YUI- ? Et bien avec le dernier clip de Perfume, Dream Fighter. Il m'est alors apparu que ce que l'on prenait jusque là pour des chorégraphies parapara standard rendues méconnaissables par les symptomes du Syndrome de la Tourette, n'était en fait que tentatives de communication désespérées. Les captures d'écran suivantes, réalisées à partir de la vidéo concernée, ne laissent aucun doute sur la gravité de la situation et la culpabilité de l'accusé. Il convient désormais d'agir trÚs vite, la preuve par l'image :

Perfume - Dream Fighter
Perfume - Dream Fighter
Perfume - Dream Fighter

Perfume - Dream Fighter
Perfume - Dream Fighter
Perfume - Dream Fighter

Perfume - Dream Fighter
Perfume - Dream Fighter
Perfume - Dream Fighter

Perfume - Dream Fighter
Perfume - Dream Fighter


A part ça je ne vous dirai pas que j'ai bien aimĂ© ce single, contrairement aux 3 ou 4 prĂ©cĂ©dents, ce ne serait de toute façon pas intĂ©ressant. Et puis cela m'obligerait Ă  Ă©crire des choses du genre "nappes synthĂ©tiques", "loops rĂ©pĂ©titifs", "refrain fĂ©dĂ©rateur", ou encore "gimmick happy house qui rentre dans la tĂȘte pour ne plus en sortir", et ça voyez-vous, ce n'est pas bien ! Pas bien du tout ! Ouhlala non ! Bouh !

Visuels © TOKUMA JAPAN COMMUNICATIONS
Commander le single Dream Fighter sur CDJapan ou Yesasia.
Note : 8/10
single Perfume - Dream Fighter
Perfume - Dream Fighter : Cover
Perfume - Dream Fighter : Cover 
Sortie le 19-11-2008
Infos : [CD+DVD] - TKCA-73390 - 1300¥
[CD] TKCD-73395 - 1000¥
Tracklist : 01- Dream Fighter
02- Negai
03- Dream Fighter -Original Instrumental-
04- Negai -Original Instrumental-
 

Avis des lecteurs


kanda kotobuki
  je trouve que insultant pour ananda de l'associer Ă  cet article :(
mĂȘme si finalement je suis d'accord avec la conclusion ^_^
vraiment dommage qu'il y ait marrée verbale qui la précÚde :'(

heat-land
  Cinq minutes d'une vieille resucĂ©e qui sent la barbapapa poussiĂ©reuse. Encore et toujours aucun intĂ©rĂȘt.
( Tu excelles dans l'art de la parodie dis donc. AprĂšs la subversive Japanista, te voici en Beyonshito ultra fierce. Brillant! )

Ananda
  Ca manque encore de rĂ©fĂ©rences aux IST et d'adverbes dont plus personne Ă  l'AcadĂ©mie Française ne connaĂźt foutre le sens.

navana-boi
  Oh no you didn't...

c'est gĂȘnant. Je pensais que Liane Foly Ă©tait la pire imitatrice au monde :(




Donner votre avis

Pour donner votre avis sur ce disque merci de vous connecter (login et mot de passe du forum).

Haut de page
Layout :
zone membre
Connectez-vous avec vos identifiants du forum :

login

password

Connexion permanente

Inscription - Mot de passe perdu
Actuellement 52 visiteurs sur le site
publicité
L'Arc~en~Ciel live in Paris DVD
partenaires
Nos partenaires :

Jpopdb CDJapan Yesasia Last.fm SOUNDLICIOUS Wasabi Records J-music Distribution J-music Live J-music Store Higashi Music Orient-Extreme Memorial Hamasaki Anna et Olivia Jmusic Collection AyuAngel French Capsule EMIKO SHIRATORI RURUTIA ARAI AKINO Not Your God


Voir tous les partenaires
recherche
publicité