mikan music reviews
album mink - BEST OF MY LOVE
Par Shito, le 04-01-2009 à 14:15:00
Il y a des artistes qui vraiment, vraiment n'ont pas de bol. Contrairement à bon nombre de leurs confrères, ils ont du talent. Contrairement à bon nombre de leurs confrères, ils ont un univers musical. Contrairement à bon nombre de leurs confrères, leurs travaux sont souvent réussis. Et tout comme certains de leurs confrères, ils sont dans une grande maison de disques. Pourtant, tout le monde ou presque s'en fout, mais alors royalement. Et souvent moi le premier... alors même que j'ai un avis globalement positif à chaque fois que je tombe par hasard sur une de leurs chansons. Deux noms me viennent en tête pour illustrer cette remarque, mais ce ne sont clairement pas les seuls : Salyu d'une part, dont j'évoquerai peut-être un de ces jours l'excellent best-of sorti récemment, et mink d'autre part, dont il sera question ici.

mink est une chanteuse n√©e en Cor√©e en 1984, arriv√©e au Japon en 1996 √† la suite de sa m√®re qui avait trouv√© un emploi dans l'archipel. Pour ceux qui pourraient se poser la question, rien √† voir donc avec le groupe de rock australien Mink, √©galement chez avex. En 1999, mink signe un contrat avec un petit label cor√©en, et cinq and plus tard elle envoie une demo-tape chez avex, o√Ļ Max Matsuura accepte de la rencontrer. Bluff√© par la voix de la jeune femme, Matsuura la signe imm√©diatement sur le label Rhythm Zone. mink fait ainsi ses d√©buts en 2005 avec un mini album concept √©ponyme qui r√©alise des ventes tr√®s satisfaisantes sur la longueur. Depuis, l'artiste m√®ne toutefois une carri√®re assez discr√®te, sans v√©ritable promotion mais avec un soutien ind√©fectible de son staff qui lui assure un rythme de sorties et de lives tout √† fait honn√™te. mink s'est m√™me pay√©e le luxe d'une incursion sur le march√© am√©ricain, o√Ļ un remix de la chanson Glory of Life s'est offert la premi√®re place des charts Club. Le 10 d√©cembre dernier, mink sortait son premier best-of, une compilation de chansons d'amour id√©ale pour qui souhaite enfin d√©couvrir ses travaux.

■  Oui oui, il fut un temps o√Ļ Mariah Carey √©tait une r√©f√©rence...

Soyons clairs : les influences américaines de mink se ressentent clairement dans sa musique. La chanteuse aime les diva soul et les fleurons du jazz, de Nat King Cole à Aretha Franklin en passant par des courants plus pop (Mariah Carey, Whitney Houston), avec une passion toute particulière pour Norah Jones. Si bien que les chansons de mink relèvent d'un exquis compromis entre la couleur caractéristique des voix asiatiques, et l'interprétation classieuse empruntée aux stars internationales. A noter par ailleurs un accent absolument irréprochable tant en anglais qu'en japonais. Première sortie de mink, réservée à l'époque au téléchargement, Omajanai est probablement le morceau du CD qui sonne le plus nippon, avec ses arrangements de ballade synthétique typiques d'avex, son atmosphère éthérée, ses doux choeurs qui confèrent une atmosphère un peu éthnique au morceau, et son phrasé qui rappele quelque part celui de Tomiko Van sur les chansons les plus douces de Do As Infinity.

Mais dès que les paroles se chargent un peu en termes anglais, comme sur All my life et surtout Hold on to a dream, apparaissent des réflexes typiques de la grande époque de Mariah Carey (avant que celle-ci ne devienne une baudruche à peu près capable d'autant d'émotion que le postérieur d'une actrice porno après 8 prises successives d'une scène de sodomie, en gros) : interprétation légèrement susurrée, petits décrochés, poussées en voix pleine, "wohouwow" langoureux en pagaille et choeurs à profusion, on s'y croirait. Et le fait est que mink le fait très bien, même si parfois le résultat fait dans l'excès de classicisme tel qu'il en devient ennuyeux (Rescue Me).

D'autres morceaux du CD sortent du lot, essentiellement par le brio avec lequel ils combinent le savoir-faire acquis √† l'√©coute de ces fameuses diva, et une touche artistique asiatique, peut-√™tre plus cheap mais aussi plus √©mouvante que les d√©bauches d'√©nergie √† l'am√©ricaine. Le bijou du CD se nomme Eternal Love, tir√© du single 4 Love et de l'album Shalom. Une compo de recette typiquement US aux arrangements tr√®s japonais, avec juste ce qu'il faut de bo√ģte √† rythme, une ligne m√©lodique de guitare s√®che tr√®s nostalgique, un accompagnement qui se charge progressivement au fil du morceau en piano, chorus, guitare, les petits mots anglais qui viennent ponctuer le phras√©, et un refrain √† la fois doux, √©mouvant et ent√™tant, toujours dans la retenue, sans jamais tomber dans la surench√®re. Sur la m√™me recette, Innocent Blue fait √©galement mouche, dans un registre encore plus low tempo et plus lourd dans l'√©motion. Sense joue une carte un peu plus orient√©e bo√ģte √† rythme / handclaps / ambiance tamis√©e piano-bar, qui rappelle fortement certaines ballades de Kumi Koda, issue du m√™me label. La comparaison est alors int√©ressante, car si les deux artistes peuvent se pr√©valoir d'une voix grave et suave qui colle parfaitement √† ce genre d'exercice, l'interpr√©tation de mink est clairement plus appr√©ciable, car beaucoup plus riche et nuanc√©e. Finalement c'est d'ailleurs vraiment dans le compromis que mink est la plus √† son aise, car l'exc√®s d'influences nippones lui est tout autant pr√©judiciable que celui d'influences US, en t√©moignent notamment les violons d√©goulinants de Together again et Tomorrow to believe, clairement dispensables.

L'album se conclut sur deux morceaux un peu diff√©rents des pr√©c√©dents. Good Times ~ano hi no mama~ poss√®de un petit air de ballade pop-rock coll√©giale typiquement anglo-saxon, avec un sch√©ma couplet-refrain compl√®tement formatt√© radio, qui serait transparent sur n'importe quel album du genre mais apporte une nuance de couleur plut√īt sympathique sur un disque jusque l√† tr√®s langoureux. Quant √† River deep and moutain high, il s'agit bien s√Ľr du morceau √† √©motion indispensable √† la cl√īture d'un tel CD, une ballade piano-cordes lente et profonde o√Ļ mink a l'occasion de faire un peu plus dans la d√©monstration vocale, avec toujours autant de brio. A noter la pr√©sence en toute fin de CD d'une version live de Still, tout aussi probante sur le plan de qualit√©s vocales, et aux arrangements gospel tr√®s r√©ussis.

mink excelle dans le registre de la ballade et de l'émotion. Douze titres dans son domaine de prédilection, autant dire que c'est une véritable bénédiction, d'autant que les compositions, les orchestrations et les interprétations sont variées et bien fichues. Les morceaux les moins convaincants se contentent de parfaitement se laisser écouter sur la longueur, tandis que le reste du CD n'est que succession de bonnes surprises, pourtant sorties depuis plusieurs années pour certaines. Aussi bien que j'aie pour habitude de ne pas souscrire à cette stupide tradition des résolutions de nouvelle année, je vais faire une exception : promis mink, à partir de maintenant j'écouterai tes CDs. Grand bien m'en fera !
Note : 8/10
album mink - BEST OF MY LOVE
mink - BEST OF MY LOVE : Cover
Sortie le 10-12-2008
Infos : RZCD-46081 - 3059¥
Tracklist : 01- Omajanai
02- All my life
03- Rescue Me ~Kimi ga ita kara~
04- Eternal Love
05- Hold on to a dream
06- Innocent Blue ~Chi Hate Umi Tsukiru Made~
07- Together again
08- Sense
09- Tomorrow to believe
10- Good Times ~Ano hi no mama~
11- River deep and mountain high
12- Still ~from mink summer live 2007"Shalom"~
 

Avis des lecteurs


joss
  Les albums de ballades peuvent vite lasser, en particulier lorsqu'il s'agit d'un best of et qu'on a d√©j√† tout les autres album. Ici ce n'est pas mon cas sachant que je ne connaissais m√™me pas la chanteuse.Omajanai est un peu molle, All my life est tr√®s jolie. Rescue me on dirais vraiment du mariah carey a l'epoque de Daydream avec par exemple One sweet day en duo avec Boys II men, j'aime beaucoup (oui j'adore Mariah carey). Et arriv√© a eternal love, on sent d√©j√† l'effet album de ballade et on en a un peu marre, mais ceci n'emp√®che pas la chanson d'√™tre sublime. Hold on to a dream on retrouve encore une fois le style de mariah carey avec une voix l√©gerement cass√©e. Tres beau. Innocent blue est aussi tres belle. Together again est moins bonne que le reste, Sense est encore un peu moins bonne, Tomorrow to believe a une jolie instru mais je n'aime pas l'interpretation. Good times est change un peu du reste de l'album et est pas mal. river deep and mountain high, Tres belle ballade. Still j'aime bien l'effet choeur derriere.

Voila bon album dans l'ensemble merci pour la decouverte 8/10

Donner votre avis

Pour donner votre avis sur ce disque merci de vous connecter (login et mot de passe du forum).

Haut de page
Layout :
zone membre
Connectez-vous avec vos identifiants du forum :

login

password

Connexion permanente

Inscription - Mot de passe perdu
Actuellement 127 visiteurs sur le site
publicité
L'Arc~en~Ciel live in Paris DVD
partenaires
Nos partenaires :

Jpopdb CDJapan Yesasia Last.fm SOUNDLICIOUS Wasabi Records J-music Distribution J-music Live J-music Store Higashi Music Orient-Extreme Memorial Hamasaki Anna et Olivia Jmusic Collection AyuAngel French Capsule EMIKO SHIRATORI RURUTIA ARAI AKINO Not Your God


Voir tous les partenaires
recherche
publicité