mikan music reviews
album Anoice - Out of Season
Par marmotteyoda, le 14-01-2009 à 20:10:00
On oublie souvent que dans le monde de la musique dominé par le rock et la pop, il existe aussi la musique instrumentale. Soyons francs, peu de gens s'y intéressent lorsqu'ils écoutent de la musique asiatique, et c'est bien dommage. Anoice (qu'on prononce « a noyce ») est composé de 6 personnes aux influences diverses allant de Sigur Rós, à Radiohead en passant par Shostakovich ou encore John Williams, et cela se sent à l'écoute de leurs morceaux. Intéressant d'une part par ses influences et d'autres part par la polyvalence de ses membres en tant que musiciens (basse, syntétiseur, violon, piano, batterie), Anoice est une formation originale qui mérite de s'y intéresser de plus près. Ce n'est que deux ans après les débuts du groupe que sort en 2006 l'album Remmings, combinant la magie du post-rock avec une orchestration classique. Il faudra attendre deux ans supplémentaires pour que le groupe sorte simultanément deux autres albums : Ruined-Hotel Sessions et Out of Season. C'est sur ce dernier que nous allons nous attarder.

■  40 minutes dans un autre monde

La musique d’Anoice est loin de tout produit commercial, le groupe n'est par exemple pas appuyé par une quelconque promotion (par le biais d'un jeu vidéo, d'un drama ou encore d'une publicité), la presse spécialisée n'en parle que très peu malgré des critiques positives, et les musiciens n'ont aucune prétention à s'imposer sur le marché indie. Anoice possède une personnalité propre, un univers bien défini comme en témoigne la première piste de l'album. Légère par son orchestration minimaliste, Snow Drop pose les bases de ce nouvel album avec seulement un synthétiseur et un glockenspiel : le morceau est envoûtant et on se laisse bercer facilement par cette douce ambiance. Plus mélancolique, Glitch est intéressant par sa composition. Au fil du morceau qui commence au synthétiseur et au piano s'ajoutent d'autres instruments, une batterie timide au contraire du violon qui sera bien mis en avant puis en fin de piste quelques accords de guitare tout aussi discrets que la batterie. L'album se poursuit avec Sound-Lifting, un interlude tout en glockenspiel qui rappelle le groupe de post-rock miaou. Comme souligné dans l'intro, les influences d’Anoice se font ressentir dans certains titres, et c'est le cas de Short Film qui aurait justement tout à fait sa place dans une musique de film. Le piano est toujours là, le violon aussi, mélancolique à souhait. Le glockenspiel (et oui encore !) se fait entendre le temps de quelques notes tout comme l'orgue.

far from est un classique de Anoice avec la paire piano-synthétiseur, rien de bien exceptionnel mais cette petite magie est toujours intacte. Il faut aussi souligner le fait que le groupe ne se contente pas de faire que de la musique pseudo-classique, en effet ils développent un côté expérimental sur certains morceaux. C'est le cas de Fishbed où l'on peut entendre des enregistrements de battements de cœur, une personne qui respire sous oxygène et des bruits stridents. Paradigm, la piste qui suit, pose une atmosphère inquiétante donnée par l'orgue mais aussi par un son nous donnant l'illusion d'être au fond d'un gouffre. Un morceau qui pourrait rappeler à certains le jeu Ico dont la bande son fut réalisé par Michiru Oshima (qui a composé des morceaux pour l'anime Full Metal Alchemist et pour la série des films Godzilla entre autres). Place ensuite au petit bijou de l'album : id, qui commence avec le couple piano-violon, posant une ambiance assez lourde et peu rassurante. Ce n'est qu'en milieu de piste que le ton donné au titre change radicalement, un changement donné par quelques accords de guitares suivi de la batterie. A ce moment-là, on assiste à une subtile association du post-rock avec des instruments liés à la musique classique (ici : le violon et le piano). Pendant quelques secondes, c'est le côté noise qui se révèle ensuite certes plutôt soft mais tout de même remarquable. Le tout dernier morceau nous replonge dans la légèreté si propre au groupe, la guitare accompagnant le piano, et Lost boucle l'album avec brio.

Out of Season est tout simplement une petite perle artistique. On ne peut que saluer Anoice pour leur talent et la discrétion dont ils font preuve, difficile de ne pas tomber sous le charme. C'est donc avec une certaine impatience que l'on attend les prochaines productions du groupe. Cependant, on peut toujours se consoler avec les travaux solo de Takahiro Kido (qui a aussi fondé le label sous lequel le groupe se produit) et Yuki Murata ainsi que de mokyow : un groupe fondé en 2007 par trois membres de Anoice.
Note : 9.5/10
album Anoice - Out of Season
Anoice - Out of Season : Cover
Sortie le 19-07-2008
Infos : ric-009 - 2.200¥
Tracklist : 01 - Snow Drop
02 - Glitch
03 - Sound-Lifting
04 - Short Film
05 - far from
06 - Fishbed
07 - Paradigm
08 - id
09 - Lost
 

Donner votre avis

Pour donner votre avis sur ce disque merci de vous connecter (login et mot de passe du forum).

Haut de page
Layout :
zone membre
Connectez-vous avec vos identifiants du forum :

login

password

Connexion permanente

Inscription - Mot de passe perdu
Actuellement 35 visiteurs sur le site
publicité
L'Arc~en~Ciel live in Paris DVD
partenaires
Nos partenaires :

Jpopdb CDJapan Yesasia Last.fm SOUNDLICIOUS Wasabi Records J-music Distribution J-music Live J-music Store Higashi Music Orient-Extreme Memorial Hamasaki Anna et Olivia Jmusic Collection AyuAngel French Capsule EMIKO SHIRATORI RURUTIA ARAI AKINO Not Your God


Voir tous les partenaires
recherche
publicité