mikan music reviews
single Gackt - GHOST
Par Shito, le 02-02-2009 à 23:58:00
L'année 2008 a laissé les fans de Gackt sur leur faim, trop occupée qu'était la star à jouer les samurai pour la TV japonaise et le cinéma hollywoodien. Le retour aux affaires s'est opéré début Décembre avec Jesus, un single moins surprenant que son clip dont les références historiques au goût un peu douteux ont fait cracher quelque fiel du côté des forums et autres blogs occidentaux. Heureusement la suite des opérations ne s'est pas faite attendre, même si ce GHOST, utilisé pour la promotion de la série américaine Terminator : The Sarah Connor Chronicles, ne semble pas avoir conquis les fans. Etrange, car après tout il avait tout pour plaire...

Gackt est probablement la figure solo masculine la plus populaire de l'archipel. Peut-être même la seule à l'être réellement auprès des fans étrangers, pour qui il occupe une place de choix aux côtés des sempiternelles Jpop Queens. J'ai personnellement un double aveu à formuler à son sujet. Je dois confesser d'une part que j'ai globalement toujours aimé Gackt, ses travaux comme son personnage; et d'autre part n'avoir jamais trouvé d'explication à cette affection, jusqu'à ce qu'elle me frappe avec la promo de GHOST : Gackt n'est pas aux côtés du bataillon des Reines de la Jpop, Gackt EST une Reine de la Jpop. Et pour cause ! Il a dépensé des millions de yens en chirurgie esthétique et pourtant ne met pas le nez dehors sans trois couches de fond de teint. Il change de style musical comme de coupe de cheveux, et de style vestimentaire comme de partenariat publicitaire, c'est à dire tous les deux ans environ. Ses dernières sorties étaient relativement ennuyeuses à un ou deux coups de chance près. Son personnage lui vaut bien plus d'intérêt médiatique que ses chansons, grâce à une excentricité légendaire et une foule de folles rumeurs qu'il prend un malin plaisir à nourrir. La virulence de ses détracteurs est à la hauteur de la dévotion de ses fans, et il doit d'ailleurs son semblant de succès commercial à une fanbase dont le porte-monnaie a le même système d'ouverture facile breveté que les culottes de Kumi Koda. Il porte un pantalon en cuir pour toute performance d'une chanson comportant une guitare électrique, et les vibratos de ses ballades atteignent le rang 6 sur l'échelle de Richter. Il aime se mettre en scène dans des chorégraphies loufoques qu'il travaille comme un acharné, bien plus d'ailleurs que la justesse de son chant. Et bien sûr, il est parfaitement imberbe, ce qui rend folle de jalousie Hikaru Utada qui a négocié durement une dérogation l'autorisant à conserver sa moustache pas du tout réglementaire. Non vraiment, aucun doute possible, Gackt est bien une Jpop Queen !

A ce titre il fait parfaitement honneur à son statut en nous livrant avec GHOST un mélange des genres très réussi entre des guitares rugissantes empruntées au metal, des basses et des synths electro-industriels appuyés sur une rythmique dance, des violons épiques et une interprétation investie passée au vocoder surplombant deux tonnes de chorus. Rien que ça ! Sans aller jusqu'à réveiller les morts (huhu), GHOST fait mouche par son charisme et son explosivité. A ne pas rater surtout, le live promotionnel à Music Station du 23 janvier dernier, où Gackt, sa dentition parfaitement refaite, ses yeux débridés, sa peau de bébé L'Oreal, son pantalon en cuir et ses lentilles de couleur se livrent à une chorégraphie de pantin mécanique endiablée aussi ridicule qu'impressionnante, tout simplement royal ! Dans un genre similaire en version low tempo avec une ligne de basse dominatrice et une voix d'outre tombe, Blue Lagoon fait un effet plus quelconque mais n'a pas franchement à rougir de son statut de face B. On ne s'en plaindra pas !

Gackt a eu la bonne idée de nous pondre un single qui sort un minimum de l'ordinaire tout en possédant une réelle efficacité : de quoi faire pardonner le retour un peu pâlichon opéré avec Jesus, et lui faire gagner quelques points sur la plupart des Jpop Queens qui nous ennuient depuis de longs mois. L'année 2009 promet d'être très chargée pour l'artiste, qui en plus d'un probable album et d'une tout aussi probable tournée devrait assurer prochainement la promotion du film Bunraku qu'il a tourné aux côtés de Josh Hartnett. Gackt en star de cinéma internationale là où tant de ses consoeurs échouent avec leurs chansons, avouez que ça le ferait !

Commander le single sur CDJapan
Note : 8/10
single Gackt - GHOST
Gackt - GHOST : Cover
Sortie le 28-01-2009
Infos : DSCD-4 - 1200¥
Tracklist : 01- GHOST
02- Blue Lagoon
03- GHOST (instrumental)
04- Blue Lagoon (instrumental)
 

Donner votre avis

Pour donner votre avis sur ce disque merci de vous connecter (login et mot de passe du forum).

Haut de page
Layout :
zone membre
Connectez-vous avec vos identifiants du forum :

login

password

Connexion permanente

Inscription - Mot de passe perdu
Actuellement 52 visiteurs sur le site
publicité
L'Arc~en~Ciel live in Paris DVD
partenaires
Nos partenaires :

Jpopdb CDJapan Yesasia Last.fm SOUNDLICIOUS Wasabi Records J-music Distribution J-music Live J-music Store Higashi Music Orient-Extreme Memorial Hamasaki Anna et Olivia Jmusic Collection AyuAngel French Capsule EMIKO SHIRATORI RURUTIA ARAI AKINO Not Your God


Voir tous les partenaires
recherche
publicité