mikan music reviews
Single Ayumi Hamasaki - Rule / Sparkle
Par Gally, le 18-03-2009 à 17:07:10
Ayu s’offrait une vitrine de choix en dehors du Japon avec le tie-up du film hollywoodien Dragonball Evolution. De fait, beaucoup de fans un peu naïfs pensaient que grâce à cette chanson, la j-pop percerait enfin en occident. Malheureusement, le film s’annonce extrêmement mauvais et ce n’est pas Rule qui en remontera le niveau. D’ailleurs, le public japonais ne s’y est pas trompé (bien que s’il avait du gout, ça se saurait) en boudant le single. Le mode zéro promo adoptée par la belle y serait-il pour quelque chose ? A moins que ce ne soit l’album, prévu pile un mois après la sortie du single qui en freine les ventes ?

■  Chronique d’un massacre annoncĂ©

S’ouvrant sur son refrain, Rule happe directement l’auditeur dans le vif du sujet : rifs de guitares électriques, beat-box et batterie se chargent de la mélodie en samples courts et répétitifs. Le ton est agressif, notamment par l’ajout d’une touche métallique sur les couplets, parlés plus que chantés et les refrains sont rendus plus mordants grâce à la courte accalmie qui les introduit.

Était-il possible de pondre pire mélasse que Mirrorcle World ? Apparemment, oui … Dans ce morceau, outre l’aspect "résolument rock" cher aux fans, nous avons droit à tout ce qui faisait le charme des génériques d’anime du début des années '90, que ce soit dans le tempo, l’orchestration et les arrangements dont le magnifique, mais d’époque, sample Mortal Kombat like juste avant le pont ! Effet "rétro" voulu ou non, le rendu est simplement ringard, un peu comme les covers dont le fond et le costume en skai fluo rappellent furieusement la brillante (et regrettable) époque de la new beat.

Le clip est à l’image de la chanson, complètement raté! Succession de plans sans liaison d’une Ayu toute de latex vêtue, maîtresse de harem dans un palais japonais ou endimanchée et parée de tous les bracelets de créateurs qu’elle pu s’offrir ces 10 dernières années, de chorégraphies imparfaites de pseudo-ninja tatoués mais non moins efféminés et du vol d’un oiseau numérique tellement lourd qu’il n’avance pas et casse tout ce qu’il touche.

■  Annonce d’un renouveau tant attendu ?

Comme on dit chez nous, en Belgique, oui mais non. Oui dans l’intention : Ayu change de style et laisse tomber, apparemment pour un moment vu la tracklist de l’album qui arrive, le pop-rock pour quelque chose de plus électronique. Au final non, d’abord parce que l’électro-pop griffé Capsule est LE style qui s’entend partout actuellement et encore non à cause de la quantité d’album de remixes électroniques de la miss déjà disponible.

Certes, Sparkle est extrêmement bien goupillée : beat addictifs, passage plus calme juste avant la montée en puissance du refrain, bonne balance musique/voix et arrangements léchés rendent la chanson exceptionnelle, mais on regrettera cependant que la trop bonne production du titre nuise à son interprétation, pas aussi énergique que le reste de la composition.

■  Je mixe, tu moulines, nous...

Bien que la musique des couplets ne soit pas vraiment en accord avec la mélodie originale, Rule (80kidz's "No More Rule" mix) se laisse écouter sans trop de difficulté. A contrario, le manque de cohérence de Rule (Remo-con "tech dance" remix) suffit à la rendre inécoutable.

Dans les versions acoustiques, le réarrangement façon "épopée chinoise" de Green est très réussi et on en viendrait presque à regretter d’entendre Ayu chanter dessus. Quant à Days, elle est simplement gâchée par un manque cruel de douceur, causé, entre autre, par un chant pas suffisamment nuancé pour ce type d’arrangement.

Côté 8-bits, Green (CMJK Spring Storm mix) s’en tire plutôt bien avec un son new-wave tout à fait acceptable, allant jusqu’à rappeler le mythique Personal Jesus de Depeche Mode, alors que Days (8-bits of tears YMCK remix) joue à fond la carte Nintendo en incluant les bruitages des jeux Mario et des effets de voix rigolos.

Le single se veut énergique et est bien rempli, ce qui n’avait pas été le cas depuis fort longtemps, mais est encore loin des attentes que l’on pourrait avoir d’Ayu après 10 ans de carrière. Si un changement de style dans la discographie de la belle est appréciable, on ne peut maintenant plus qu’espérer qu’il sera suffisamment bien exploité pour se démarquer des autres opus du genre.
Note : 5/10
Single Ayumi Hamasaki - Rule / Sparkle
Ayumi Hamasaki - Rule / Sparkle : Cover
Ayumi Hamasaki - Rule / Sparkle : Cover Ayumi Hamasaki - Rule / Sparkle : Cover 
Sortie le 25-02-2009
Infos : [CD - Type A] AVCD-31606
[CD - Type B] AVCD-31607
[CD+DVD] AVCD-31605
Tracklist : CD Type A
01- Rule "Original Mix"
02- Sparkle "Original Mix"
03- Days "8-bits of tears YMCK remix"
04- Days "Acoustic Orchestra Version"
05- Rule "80kidz's 'No More Rule" mix"
06- Rule "Remo-con 'tech dance' remix"
07- Rule "Original Mix -Instrumental"
08- Sparkle "Original Mix -Instrumental"

CD Type B
01- Rule "Original Mix"
02- Sparkle "Original Mix"
03- GREEN "CMJK Spring Storm mix"
04- GREEN "Acoustic Orchestra Version"
05- Rule "80kidz's 'No More Rule" mix"
06- Rule "Remo-con 'tech dance' remix"
07- Rule "Original Mix -Instrumental"
08- Sparkle "Original Mix -Instrumental"

CD+DVD
01- Rule "Original Mix"
02- Sparkle "Original Mix"
03- Rule "80kidz's 'No More Rule" mix"
04- Rule "Remo-con 'tech dance' remix"
05- Rule "Original Mix -Instrumental"
06- Sparkle "Original Mix -Instrumental"

DVD
01- Rule
02- Rule (Making Clip)
 

Avis des lecteurs


joss
  Je ne suis pas fan de rule, je trouve cette chanson un peu trop bruyante et les couplets sont trop trafiquĂ©s. Sparkle est mieux mais ne m'a pas convaincue plus que ça. Je ne connais aucun des remix, ce single n'est donc pas mĂ©morable pour moi.
Alternas   Rule: Ce morceau est assez violent au refrain avec des couplets partagĂ©s en une partie trafiquĂ©e assez bizarre et une partie plus douce. Bien que le morceau soit moins decevant que le film dont il est la chanson theme, le coup de coeur passĂ©, on oublie vite cette piste.

Sparkle: Cette chanson est un mélange entre le pop/rock et l'electro assez bizarre. Le résultat est surprenant. Le retour de l'electro dans la discographie d'Ayumi fais plaisir à voir.

Les versions acoustiques: Je n'ai pas du tout accroché c'est mou et ennuyant je preferais GREEN et Days en versions originales.

Les remixs: pour faire court, rien de mémorable.

Note: 6/10

Donner votre avis

Pour donner votre avis sur ce disque merci de vous connecter (login et mot de passe du forum).

Haut de page
Layout :
zone membre
Connectez-vous avec vos identifiants du forum :

login

password

Connexion permanente

Inscription - Mot de passe perdu
Actuellement 79 visiteurs sur le site
publicité
L'Arc~en~Ciel live in Paris DVD
partenaires
Nos partenaires :

Jpopdb CDJapan Yesasia Last.fm SOUNDLICIOUS Wasabi Records J-music Distribution J-music Live J-music Store Higashi Music Orient-Extreme Memorial Hamasaki Anna et Olivia Jmusic Collection AyuAngel French Capsule EMIKO SHIRATORI RURUTIA ARAI AKINO Not Your God


Voir tous les partenaires
recherche
publicité