mikan music reviews
single Kumi Koda x misono - It's all Love!
Par Shito, le 25-04-2009 à 20:24:00
U ready? Dans le right corner : little sister M to the I to the S,O,N,O, culotte bleue, entre 50 et 80kg √† la pes√©e selon la quantit√© de beurre de cacahu√®te ing√©r√©e au petit d√©jeuner et la p√©riode en cours du cycle menstruel. Dans le left corner, guess what, Yo sing it, big sister K to the U to the M,I, culotte rouge, 45kg seulement √† la faveur d'un r√©gime de poisson s√©ch√© et d'une bo√ģte cr√Ęnienne d√©sert√©e de longue date par toute mati√®re solide. Y'know, ce sont les Supa Supo Sisters Koda, et leur single sponsoris√© par Dulcolax, in the ass et √ßa repart. Wow wow yeah, √† c√īt√© d'elles les soeurs Spears sont des bonnes soeurs, les soeurs Kano des bourgeoises, les soeurs Rockwell des drama queens de bas √©tage mal fagot√©es (haaaaaan). Le line up du single √† lui tout seul avait de quoi attirer la presse people des quatre coins du monde, mais ce n'est rien en comparaison du sc√©nario hollywoodien qu'elles nous ont pr√©par√© pour l'occasion. Figurez-vous que M to the I to the S,O,N,O a subi une √©ni√®me d√©ception amoureuse, qu'elle ne croit plus en l'amour, et que big sister K to the U to the M,I a d√©cid√© de lui remonter le moral et de lui donner des conseils. Oui vous avez bien lu, Kumi Koda va donner des conseils amoureux. On murmure que xxx (edit suite √† une malheureuse co√Įncidence avec l'actualit√©) et Brigitte-Lahaie-de-son-vrai-nom-Brigitte-Lucille-Jeanine-Van-Meerhaegue ont d√©j√† pris rendez-vous avec leur conseill√®re ANPE...

Commen√ßons par un petit peu d'histoire ! En 2000 Kumi Koda fait ses grands d√©buts chez avex, dans un registre Rnb presque trop moderne pour un march√© japonais pas encore pr√™t pour cela. La pauvre Koda souffre le martyre, contrainte de jouer dans des minuscules live house perch√©e sur une cagette en plastique, son bourreau de patron Max Matsuura la jugeant trop grosse pour √™tre digne d'apparitions publiques plus cons√©quentes. Pendant ce temps, la petite soeur misono rentre elle aussi dans l'√©curie avex, et fait ses d√©buts en 2002 au sein du groupe day after tomorrow. Toute mignonne, pleine de fra√ģcheur et de dynamisme, misono fait l'unanimit√© pour elle et contribue pour bonne partie au succ√®s imm√©diat du trio. La pauvre Kumi est sous le choc : son travail ne paie pas, alors que sa petite soeur √† peine arriv√©e cartonne d√©j√†. Sous l'impulsion de son petit ami de l'√©poque elle entame alors un r√©gime draconien, et l'on assiste √† un amusant ph√©nom√®ne d'inversion des courbes de poids des deux chanteuses, la plus vieille se transformant en bombe sexuelle tandis que la seconde gonfle comme une housewife sous cortisone √† force de bouffer des Pocky √† la fraise dans le studio d'enregistrement. Et puis la chance tourne : Kumi Koda explose en acceptant d'appliquer, √† contre coeur, ces m√™me bonnes vieilles recettes qui ont r√©v√©l√© Oph√©lie Winter en France il y a d√©j√† 10 ans. Pendant ce temps day after tomorow s'arr√™te, laissant misono sur le trottoir. Un r√©gime surm√©diatis√© n'y changera rien : la carri√®re solo de misono est un √©chec, et celle qui √©tait l'objet de la jalousie de sa grande soeur n'a plus que ses yeux pour regarder celle-ci encha√ģner les succ√®s, avec une admiration touchante. Sauf que le ph√©nom√®ne Koda ne dure qu'un temps, et la pente descendante s'accentue nettement lors du c√©l√®bre √©pisode connu sous le nom "d'affaire du liquide amniotique". C'en est d√©sormais fini de l'√©tat de gr√Ęce de Kumi Koda, et si celle-ci continue de b√©n√©ficier de moyens cons√©quents, ce n'est gu√®e que par d√©faut, en l'absence d'une quelconque nouvelle star potentielle dans le harem de Matsuura.

La "bonne" nouvelle, c'est que maintenant que sa carri√®re est un peu moins soumise √† la pression du succ√®s, Kumi Koda peut se permettre de n√©gocier la concr√©tisation de ses envies "artistiques". Et en bonne grande soeur pr√™te √† faire la charit√© √† sa little sister √† la rue qui n'a pas pris le melon, elle chope Matsuura dans un coin, lui fourre la t√™te entre ses deux seins, et profite de ce moment de faiblesse pour lui faire signer un projet de collaboration avec misono. L'id√©e a finalement donn√© naissance √† cet It's all Love! qui se veut synth√®se de l'influence des deux jeunes femmes avec une rythmique dynamique, des riffs de guitare √©lectrique, et des paroles chant√©es en alternance avec leur lot d'interjections anglophones passablement ridicules. Le r√©sultat est un bordel cacophonique inf√Ęme et sans √Ęme pondu √† la va-vite, o√Ļ Kumi Koda inqui√®te que sa petite soeur ne rejoigne le camp des brouteuses de minou syndicalistes apr√®s une √©ni√®me d√©ception amoureuse tente de lui redonner confiance. Il faut dire que si Kumi est contrainte de ronger son frein si elle ne veut pas voir une garnison de yakuza √† la solde de Johnny Kitagawa d√©barquer chez son SMAP de mari, misono n'a franchement rien de mieux √† faire en ce moment que de se faire engrosser. Et il ne faudrait pas que le liquide amniotique de la petite soeur atteigne lui aussi la date limite de p√©remption sans que Maman Koda ait eu au moins une fois l'occasion de jouer les grands-m√®res du Kansai...

Du c√īt√© des faces B, Kumi Koda nous sort une √©ni√®me ballade insipide qui, totale co√Įncidence, partage le m√™me titre que le premier single cultissime de day after tomorrow sans lui arriver une seule seconde √† la cheville. Quant √† misono, elle nous livre une chanson aux accents folk mid-tempo presque supportable, en tout cas de loin la meilleure du CD : sur un accompagnement uniquement constitu√© d'accords de guitare s√®che, misono pousse une interpr√©tation engag√©e, un peu fausse par moments, beaucoup fausse le reste du temps, mais bizarrement pas trop d√©sagr√©able pour autant : un peu de personnalit√© sur ce single, c'est toujours √ßa de pris...

Ce qui reste de popularité à Kumi Koda, ce qui reste de notoriété à misono, une grosse grosse campagne de promo et une concurrence complètement absente ont permis à ce single d'acquérir une facile première place à l'Oricon avec des ventes très honorables. Tant mieux pour les sisters Koda qui auront au moins pu justifier commercialement leur mignon petit projet de réunion de famille soutiré dans la sueur à leurs vilains patrons. Il ne faudrait toutefois pas que ce simili-succès donne des idées à Matsuura, parce qu'une fois c'est tolérable, mais deux certainement pas : ce single est inintéressant au possible, dénué de tout attrait artistique, et même pas sulfureux une seconde sur le plan de l'image pour compenser. A oublier...
Note : 3/10
single Kumi Koda x misono - It's all Love!
Kumi Koda x misono - It's all Love! : Cover
Kumi Koda x misono - It's all Love! : Cover 
Sortie le 31-03-2009
Infos : [CD+DVD] RZCD-46183 - 1890¥
[CD] RZCD-46184 - 1050¥
Tracklist : 01- Kumi Koda x misono - It's all Love!
02- Kumi Koda - Faraway
03- misono - Tenbin ~Tsuyogari na Watashi x Yowagari na Kimi~
04- Kumi Koda x misono - It's all Love! (instrumental)
05- Kumi Koda - Faraway (instrumental)
06- misono - Tenbin ~Tsuyogari na Watashi x Yowagari na Kimi~ (instrumental)

DVD :
01- It's all Love! (PV)
02- Faraway (PV)
03- Faraway (Making of PV)
 

Donner votre avis

Pour donner votre avis sur ce disque merci de vous connecter (login et mot de passe du forum).

Haut de page
Layout :
zone membre
Connectez-vous avec vos identifiants du forum :

login

password

Connexion permanente

Inscription - Mot de passe perdu
Actuellement 32 visiteurs sur le site
publicité
L'Arc~en~Ciel live in Paris DVD
partenaires
Nos partenaires :

Jpopdb CDJapan Yesasia Last.fm SOUNDLICIOUS Wasabi Records J-music Distribution J-music Live J-music Store Higashi Music Orient-Extreme Memorial Hamasaki Anna et Olivia Jmusic Collection AyuAngel French Capsule EMIKO SHIRATORI RURUTIA ARAI AKINO Not Your God


Voir tous les partenaires
recherche
publicité