mikan music reviews
album 80kidz - This Is My Shit
Par Shito, le 05-05-2009 à 23:30:00
This Is My Shit : voilà un titre à la vulgarité étonnante de la part d'un groupe japonais, qui plus est pour un premier album. Mais sans doute comprendrez-vous bien mieux si je vous précise qu'il s'agit d'une formation electro clairement orientée french touch : inspirés par notre légendaire manque de distinction nationale, les 80kidz ont opté pour un titre politiquement incorrect bien comme il faut, et en hommage à cette délicate attention je leur livre donc une critique scatologique au possible. Bon appétit si vous êtes à table !

Commençons par nous réjouir de la capacité intestinale hors norme de notre trio, qui nous livre ici un échantillon copieux de 16 belles crottes formant une galette généreuse de plus d'une heure. Les formes sont variées mais la texture générale est finalement très homogène : 80kidz assume à 100% son statut de groupe electro et n'a pas cherché à mélanger les genres. Le groupe a fait pipi d'abord, puis tiré la chasse d'eau, et ce n'est qu'après qu'il a pondu sa merde pour la conserver intacte; aussi si vous aimez les productions habituelles du trio, qui a déjà maculé quelques trottoirs (dont ceux d'Ayumi Hamasaki et YELLE) de ses déjections au fil des derniers mois, vous ne serez pas dépaysés.

■  La merde des 80kidz sent bon

Première bonne surprise dès l'entrée, ou plutôt la sortie. Fait hautement inhabituel s'il en est : la merde des 80kidz sent bon, avantage offert par une composition 100% synthétique qui n'en garde pas moins toute sa fraîcheur. A peine passés les sphincters, les premiers gaz de l'intro installent une atmosphère au parfum très doux, qui se confirme à l'arrivée de la première crotte, baptisée Go Mynci (un nom original pour une crotte, vous en conviendrez). A peine en entrevoit-on la pointe que l'on oublie déjà la paire de fesses velue qui l'entoure : voilà en effet un sacré morceau, accompagné de prout prouts synthétiques qui rendent à leur dénomination toutes ses lettres de noblesse par leur caractère hautement mélodieux. D'entrée c'est un festival de sonorités aigues qui se superposent en une subtile mélopée du meilleur effet. Pour notre plus grande joie, les crottes sont mixées entre elles, et Flying Buttress (qui ose croire au hasard ?) instaure une ambiance dancefloor aux accents trancy du meilleur effet. La merde de 80kidz est lumineuse, brillante, phosphorescente même. Barbouillée sur le premier jean venu, elle vous fera étinceler sous les spotlights de lumière noire comme si vous aviez revêtu votre plus beau pantalon blanc Dolce & Gabbana. Promis.

La crotte-titre joue dans un registre un peu plus ferme, mais pas dur, et pas trop sec, ni trop gras : les formes sont plus distordues, tandis que quelques grumeaux viennent taper un beat plus marqué en tombant dans l'eau stagnante au fond des chiottes. La merde d'80kidz est bleu azur accompagnée d'une odeur de menthe planante sur Reflex, vert plus groovy et funky (période végétarienne probable) sur Miss Mars et l'excellent Frankie, jaune un peu acid aux relents sulfureux sur Yellow Rambler ou sur TGV, rose bonbon avec une déferlante de micro-pets industriels typiquement asiatiques sur 7inch Pop, un peu grisâtre sur Arab.Hertz Club pondue en midi (à midi ?) façon vieux jeu video de merde. En fait la merde de 80kidz est très colorée, au point de prendre des airs de rainbow flag à paillettes sur l'hymne club house Disdrive, très catchy avec une construction pensée pour les toilettes de boîtes de nuit.

■  Chez 80kidz, on chie entre amis

La merde de 80kidz propose aussi son lot de surprises. C'est une merde riche, pas une vulgaire bouse, une merde 5 fruits et légumes frais par jour, qui sent bon le tofu et le poisson cru, mais pas le haricot rouge, et qui fleure aussi la haute cuisine française et ses sauces succulents, mais ni le cassoulet ni la choucroute, en témoigne le so french Fait la Danse. La merde d'80kidz est une merde bio, une merde artisanale sans additif ni conservateur, pondue sans recours à un quelconque instrument complémentaire et à consommer immédiatement et sans modération : le trio réussit ainsi le pari de nous sortir une merde écologique qui vous fera économiser une quantité substantielle de papier toilette. Mais les 80kidz ont aussi la déjection conviviale, et ils n'hésitent pas à inviter leurs amis à de joyeuses parties de batailles de boules de merde. En guest, Ghostape vient mêler la voix de son rectum sur le fédérateur morceau Turn Baby Turn, dont les accents house très funs en font une merde parfaite pour les trajets en voiture, à balancer à travers la vitre conducteur, avec un grand sourire, sur l'Audi TT toute neuve du premier connard qui vous grillera une priorité. Autokratz délivre pour sa part une série de boucles pleines de douceur sur une belle crotte bien lubrifiée : la merde d'80kidz vous laissera ainsi l'anus bien propre, permettant à votre petit copain (ou petite copine, pour les plus audacieux/ses) d'y passer la langue derrière en toute sérénité. Avec l'aide de leurs amis, les 80kidz parviennent à livrer une merde tout simplement jolie, tant à voir qu'à écouter. Les airs tres pop de Getting You Off avec Hey Champ ont ainsi tout pour mettre en faillite les fabricants de toilettes japonaises qui se donnent tant de mal pour tenter de couvrir les bruitages rectaux de nos amis nippons à grands coups de chasse d'eau. Le trio, lui, nous fait profiter sans pudeur de son plaisir, ça doit être son côté français, et les français que nous sommes apprécieront.

Pour un coup d'essai c'est un coup de maître : 80kidz nous chie une merde tellement bonne qu'on en mangerait dites donc. Un cake savoureux fraîchement démoulé alliant le savoir-faire français incomparable dans le domaine de l'electro avec le sens de la mélodie unique des japonais. Une merde un peu comme une omelette, ferme juste comme il faut, pas trop baveuse, même si d'aucuns auraient sans doute apprécié un supplément de wasabi pour relever l'ensemble. Le produit est fait avec amour et livré comme à sa sortie du four, c'est une merde à la mode, une merde de son temps à consommer tant qu'elle est chaude, pas une merde à mettre sous cloche où il est probable qu'elle vieillira assez mal. En clair une merde à conseiller à tous ceux qui se font chier, et tous ceux qui ont des goûts de merde. Les fans de Jpop en tête.

Commander l'album sur CDJapan.
Note : 9/10
album 80kidz - This Is My Shit
80Kidz - This is my Shit : Cover
Sortie le 15-04-2009
Infos : KCCD-358 - 2520¥
Tracklist : 01- Intro
02- Go Mynci
03- Flying Buttress
04- Turn Baby Turn (Vocal: Ghostape)
05- This Is My Shit
06- Reflex
07- She (Vocal: AutoKratz)
08- Miss Mars
09- Getting You Off (Vocal: Hey Champ)
10- Yellow Rambler
11- 7inch pop
12- Frankie (Vocal: The Shoes)
13- Fait la danse
14- Disdrive (Rework)
15- Arab. Hertz Club
16- TGV (iTunes exclusive)
 

Avis des lecteurs


Ryozhukai
  Fabuleux.
Je ne sais quoi ajouter... ce CD est juste magnifique.
C'est marrant j'ai découvert ça hier par hasard, et en rentrant j'ouvre Mimu et je tombe sur la critique... qui m'a conforté dans mon avis.

Excellent.

Donner votre avis

Pour donner votre avis sur ce disque merci de vous connecter (login et mot de passe du forum).

Haut de page
Layout :
zone membre
Connectez-vous avec vos identifiants du forum :

login

password

Connexion permanente

Inscription - Mot de passe perdu
Actuellement 150 visiteurs sur le site
publicité
L'Arc~en~Ciel live in Paris DVD
partenaires
Nos partenaires :

Jpopdb CDJapan Yesasia Last.fm SOUNDLICIOUS Wasabi Records J-music Distribution J-music Live J-music Store Higashi Music Orient-Extreme Memorial Hamasaki Anna et Olivia Jmusic Collection AyuAngel French Capsule EMIKO SHIRATORI RURUTIA ARAI AKINO Not Your God


Voir tous les partenaires
recherche
publicité