mikan music reviews
album Tommy heavenly6 - Tommy heavenly6
Par T'CharleS, le 21-10-2005 à 23:11:00
Après deux ans d'attente, le rĂŞve des fans est devenu rĂ©alitĂ© : Tommy heavenly6, devenu un projet à part entière, est couronnĂ© par la sortie d'un album Ă©ponyme. Une nouvelle fois, Tomoko KAWASE et ses sbires de chez DefSTAR Records ont rĂ©ussi à lancer puis amener à maturitĂ© un projet musical entier à partir d'un unique single. La mièvrerie rose bonbon et les dĂ©lires en tous genres ont fait leur temps, place au chic et trash, rose, noir et dĂ©goulinant !


En effet, Tommy heavenly6 se pose en antithèse de Tommy february6 tant dans l'imagerie que dans la musique elle-mĂŞme. Le son heavenly6, c'est un punk-rock ultra-classique aux recettes maĂ®trisĂ©es depuis longtemps par les tĂ©nors du genre. Ce choix musical de la part de Tomoko a deux avantages : d'une part lui permettre de se rapprocher de son style au sein de the brilliant green, et donc de ne pas partir sans expĂ©rience, et d'autre part se garantir un minimum de crĂ©dibilitĂ© face à un public encore sous le choc de Tommy february6 dont le principal argument commercial est un dĂ©lire permanent que les non-japonais classent volontiers comme manquant complètement de crĂ©dibilitĂ©. MalgrĂ© tout, se trouver un nouveau public quand on rompt avec les attentes de ses fans n'est pas facile et autant ne pas se voiler la face : Tommy heavenly6 vend clairement moins que Tommy february6. Mais le succès a Ă©tĂ© suffisant pour donner lieu à 3 singles, une collaboration et à prĂ©sent un album surprenant de qualitĂ© !

Comme toujours avec Tommy, le disque est dĂ©clinĂ© en deux versions : une version CD simple et une version limitĂ©e CD+DVD sous forme d'un digipack double hauteur typique chez l'artiste. Le packaging est d'ailleurs la première chose qui frappe : de mĂŞme que la musique qui joue la crĂ©dibiltĂ©, l'emballage joue le professionnalisme : exit les bonus à foison, les livrets dĂ©calĂ©s, les photos de Tommy en tenue improbable, ici on ne trouve qu'un livret classique, lisible et sans extravagance autre que des collages de photos de Tommy dans un univers qui se veut luxueux mais qui est surtout caractĂ©risĂ© par des kilomètres de satin rose, des animaux en peluche avec des rubans, de la fourrure sur les objets les plus inattendus et surtout un mauvais goĂ»t confinant au gĂ©nie. Rien de bien extraordinaire donc pour toute personne ayant Ă©tĂ© exposĂ©e à un album de Tommy february6...

Le disque lui-mĂŞme est à l'image de ce professionnalisme : s'il ne dure mĂŞme pas 40 minutes, il a Ă©tĂ© construit pour ĂŞtre le meilleur possible en comptant qu'il inclue les 5 morceaux chantĂ©s dĂ©jà connus prĂ©cĂ©demment et qui tĂ©moignent de l'Ă©volution de l'artiste. En effet, les 6 inĂ©dits sont - chose rare - tous très rĂ©ussis et l'ordre des pistes a Ă©tĂ© soignĂ© pour donner un rythme à l'album dans son ensemble.

Les festivitĂ©s s'ouvrent avec 2 B free qui donne le ton avec ses basses lourdes, ses guitares bruyantes et surtout les nombreux effets sur le chant de Tomoko qui en font un hybride de voix et de guitare Ă©lectrique aux accents mĂ©talliques, sans mĂŞme parler de la quantitĂ© dĂ©raisonnable de chorus sur les refrains. Là encore, on aurait vite pu tomber dans l'excès pur et simple, mais le mĂ©lange est de mieux en mieux dosĂ© avec le temps et force est de reconnaĂ®tre que le rĂ©sultat est rĂ©ussi. La chanson elle-mĂŞme donne un peu l'impression de tourner en rond mais ceci se rĂ©vèle une excellent introduction puisque faisant la part belle à la suite. Et on passe immĂ©diatement la vitesse supĂ©rieure avec le college rock survoltĂ© de Ready?, qui sent le dĂ©jà vu à plein nez mais qui comme toutes les bonnes pistes commerciales a de l'efficacitĂ© à revendre ! Et la musique elle-mĂŞme ne suffisait pas à convaincre, Tommy offre une interprĂ©tation pleine de relief et - Ă´ miracle - à l'anglais comprĂ©hensible ! Un excellent temps fort, un peu tempĂ©rĂ© par Wait till I can dream qui fait suite. En effet, non que ce morceau soit fondamentalement mauvais, mais Ă©tant issu du premier single, il est moins abouti et a tendance à faire un peu dans le bruit. Heureusement, le refrain est à la hauteur du reste de l'album et fait oublier les quelques errances qui ponctuent les couplets et le pont.

On enchaĂ®ne avec fell in love with you, morceau scindĂ© en deux : d'une part des couplets ponctuĂ©s juste de quelques notes de guitare et d'une batterie lĂ©gère et d'autre part un refrain oĂą les instruments rugissent et oĂą la voix est fortement spatialisĂ©e. Un joli chaud-froid musical qui n'est pas sans rappeler certaines chansons de Gwen Stefani. *Wanna be your idol quant à elle, fait penser à une reprise de Wait till I can dream avec tout le bĂ©nĂ©fice des 2 annĂ©es d'expĂ©rience qui les sĂ©parent. On retrouve une ambiance assez sombre et guitares saturĂ©es, mais un son plus riche, plus Ă©quilibrĂ© que par le passĂ©.

La moitiĂ© de l'album est marquĂ©e par la chanson servant à sa promotion : +gothic pink+. En apparence on retrouve les mĂŞmes recettes, mais le fait est que la maĂ®trise est au rendez-vous : pas une fois la voix ne dĂ©rape malgrĂ© un chant à la limite du cri et rĂ©ciproquement, la gestion des effets est tout simplement bluffante ! Un choix judicieux que cette piste fĂ©dĂ©ratrice en milieu d'album, d'autant que l'enchainement avec Swear est bien vu et fait passer cette oeuvre de jeunesse qui manque un brin de finesse et de charisme pur meilleure qu'elle n'est. Et mĂŞme les plus tatillons auront vite fait d'oublier cette petite faiblesse car on enchaĂ®ne sur Lost my pieces, ballade typĂ©e pop-rock qui fait penser à un rainy days never stays de the brillant green, mais un ton plus sombre. Et pour ne pas rester sur une note plutĂ´t triste, on Ă©coutera GIMME ALL OF YOUR LOVE!!, piste de punk fĂ©minin pure et dure composĂ©e pour l'album LOVE for NANA et oĂą Tommy dĂ©montre pleinement sa maĂ®trise du domaine.

Enfin, pour conclure, LCDD et Hey my friend offrent un final en beautĂ© avec respectivement du dynamisme à revendre et une certaine nostalgie. Mais surtout, dans ces deux chansons, le chant de Tommy renoue avec le style de the brilliant green. On ne risque pas pour autant de confondre Mark & John avec Shunsaku et Ryo mais au-delà des arrangements, l'ambiance globale est très proche et donne à ces deux chansons dĂ©jà très rĂ©ussies le petit plus qui fait la diffĂ©rence auprès des fans.

Un petit mot enfin sur la version CD+DVD qui déçoit un peu par son manque de valeur ajoutĂ©e puisqu'elle ne contient que 4 clips avec pour chacun un making of un peu lĂ©ger. Or, ce qui serait acceptable chez d'autres artistes est proprement navrant chez Tommy qui avait habituĂ© à bien plus. On regrettera en particulier l'absence du clip de +gothic pink+, des karaoke des chansons, pourtant prĂ©sents sur la version CD+DVD du premier single, ainsi que de tout autre bonus (tigre en peluche, coussin en satin rose...)

Pour conclure, après de très nombreuses écoutes, je ne peux que m'incliner devant le chemin parcouru par Tommy. En effet cet album est probablement aussi réussi que possible, puisque ses pistes les plus faibles sont également les plus anciennes. Bien sûr, on pourra arguer que d'autres ont fait mieux par le passé, mais le fait est que Tommy heavenly6 est en évolution constante vers le meilleur et que Tomoko fait preuve d'une maîtrise qu'on ne lui connaissait plus depuis plusieurs années. Un coup d'essai que l'on peut qualifier de coup de maître et qui a tout pour réconcilier les traumatisés par Tommy february6 avec une artiste qui n'est pas que la cruche qui chante je t'aime*je t'aime !

Illustrations © DefSTAR RECORDS / Sony Music Japan
Note : 9/10
album Tommy heavenly6 - Tommy heavenly6
Tommy heavenly6 - Tommy heavenly6 : Cover
Tommy heavenly6 - Tommy heavenly6 : Cover 
Sortie le 24-08-2005
Infos : [CD] DFCL-1196 - 3059 ¥
[CD+DVD] DFCL-1194 - 3990 ¥
Tracklist : CD :
01- 2Bfree
02- Ready?
03- Wait till I can dream
04- fell in love with you
05- Wanna be your idol
06- +gothic pink+
07- Swear
08- Lost my pieces
09- GIMME ALL OF YOUR LOVE!!
10- LCDD
11- Hey my friend

DVD :
01- Wait till I can dream
02- Hey my friend
03- Ready?
04- Wait till I can dream (Making)
05- Swear (Making)
06- Hey my friend (Making)
07- Ready? (Making)
Crédits : (M-01, M-05, M-06, M-08) Musique : Lucy Henson - Arrangements : Lucy Henson, Chris Walker
(M-02) Musique et Arrangements : Chris Walker
(M-09) Musique et Arrangements : Jeffrey Stevens
(M-10) Musique : Chris Walker - Arrangements : Jeffrey Stevens
Utilisations : (M-02) TBS "Ôsama no BRUNCH" Ending Theme
(M-03) TV Asahi "Matthew's Best Hit TV" Ending Theme
(M-10) Movie "Summertime Machine Blues" Ending Theme
(M-11) Movie "Shimotsuma Monogatari" Ending Theme
 

Donner votre avis

Pour donner votre avis sur ce disque merci de vous connecter (login et mot de passe du forum).

Haut de page
Layout :
zone membre
Connectez-vous avec vos identifiants du forum :

login

password

Connexion permanente

Inscription - Mot de passe perdu
Actuellement 64 visiteurs sur le site
publicité
L'Arc~en~Ciel live in Paris DVD
partenaires
Nos partenaires :

Jpopdb CDJapan Yesasia Last.fm SOUNDLICIOUS Wasabi Records J-music Distribution J-music Live J-music Store Higashi Music Orient-Extreme Memorial Hamasaki Anna et Olivia Jmusic Collection AyuAngel French Capsule EMIKO SHIRATORI RURUTIA ARAI AKINO Not Your God


Voir tous les partenaires
recherche
publicité