mikan music reviews
album EVERY LITTLE THING - Crispy Park
Par Shito, le 25-09-2006 à 21:42:00
Aussi compatissants que soient les fans, nombreux sont ceux qui déplorent une nette baisse de charisme dans les productions d'ELT depuis les problèmes de santé dont la chanteuse Kaori Mochida fut victime tout début 2005. Terminés ces fameux braillements déchirants qui faisaient merveille lorsque saupoudrés à dose homéopathique sur une piste pop à la Fundamental Love ou une ballade larmoyante comme Ai no Uta : ELT compense désormais avec des arrangements plus matûres et un virage vers des sonorités plus acoustiques. Le résultat entraperçu sur les derniers singles était relativement sympathique mais quand même un cran en dessous des nombreux tubes qui ont marqué la carrière du groupe. Aussi ce nouvel album, le 7ème, était-il particulièrement attendu au tournant...


10 ans de carrière déjà pour Every Little Thing, dont la longévité est vraiment remarquable ! Quel autre groupe né aux premières heures de la Jpop made in avex peut se vanter d'avoir tenu aussi longtemps tout en conservant les faveurs du public ? Entre ceux qui ont disparu (tel Do As Infinity), ceux qui essaient de revenir après une longue période d'inactivité (TRF) et ceux qui continuent à se faire plaisir malgré des ventes quasi-anecdotiques (globe ou m.o.v.e), il n'en est pas un pour rivaliser avec ELT et ses incursions toujours régulières en tête du top Oricon. Le secret de cette longévité ? Une évolution progressive et intelligente qui a su conserver toute l'authenticité de l'esprit ELT tout en évitant soigneusement les modes musicales susceptibles de disparaître trop vite, et une image de duo sympathique et discret, populaire sans être mondain.

Entre sourires et frustration

Ce 7ème album est, anniversaire oblige, disponible en deux versions : CD simple, et édition limitée agrémentée d'un DVD de reportages sans grand intérêt, ainsi que d'un joli booklet de 60 pages, composé de photos prises dans une vieille maison de style anglais et de portraits au crayon. Le disque s'ouvre sur HI-FI MESSAGE, un des derniers singles d'ELT, qui constituait à l'époque une excellente surprise tant il faisait mentir toutes les critiques que subit le duo dernièrement. A partir d'une rengaine rythmique basique, d'arrangements pop légers et de sonorités guitare métalliques, ELT nous livre un petit bijou de simplicité du genre à vous rester dans la tête pendant des heures. Il faut dire que l'interprétation de Kaori possède un charme certain, l'artiste jouant à merveille avec sa nouvelle tessiture suave, son phrasé familier, son accent joyeux et ses voyelles rondes presque enfantines. Sans nul doute, voilà déjà le meilleur morceau du CD...

La suite en effet s'avère malheureusement moins convaincante, et les craintes liées à la perte de puissance vocale de Kaori se confirment. Prenons SWIMMY par exemple : une piste pop commerciale dans la plus pure tradition ELT, parfaite dans son rôle de générique de drama entraînant, mais ô combien frustrante de par ses refrains dont l'instrumentation donne l'horrible impression d'avoir été freinée pour ne pas écraser la prestation de la chanteuse, malheureusement condamnée au service minimum là où elle aurait auparavant braillé dans une joie communicative... Même constat un peu plus loin sur SCARLET, chanson uptempo présentée comme une héritière de jump sans en posséder une seule seconde la force, tant on sent que Kaori souffre pour arracher les notes les plus aigües, franchement disgrâcieuses. La frustration se poursuit encore sur Asu no Kokoro, dont les arrangements rock plus sombres et synthétiques que sur les dernières productions d'ELT auraient pu donner naissance à un morceau très efficace, pour peu que le chant n'ait pas donné l'impression d'avoir subi les affres d'un filtre high-cut. A noter que cette piste est introduite par un interlude instrumental excellent, pourquoi ne pas en avoir fait une chanson ?

Trop de ballades tuent la ballade

C'était un peu le problème d'ELT ces derniers mois : à force d'enchaîner les ballades sur singles la lassitude se faisait sentir, et les retrouver toutes sur ce CD ne fait pas forcément plaisir. Certes, Koibumi est jolie, nuancée, mignonne, tout ce que vous voulez. Certes azure moon bénéficie d'une interprétation particulièrement soignée et d'une composition qui évite avec talent tous les clichés du genre. Certes good night démontre tout le savoir faire d'ELT dans la diffusion progressive des émotions à leurs chansons. Mais quand on ne peut s'empêcher de penser à ce que Kaori aurait pu faire de ces morceaux il y a de cela deux ans, on ne peut qu'être déçu... Kimi no Te par contre tire habilement son épingle du jeu : passée presque inaperçue à sa sortie single, elle ressort plutôt bien dans l'écoute globale de l'album en jouant la carte de la ballade pop mid-tempo où l'on retrouve un semblant de ces fameuses fêlures vocales tant regrettées.

Restent trois pistes inédites pas foncièrement mauvaises mais assez anecdotiques. Kazemachi kokoro mo you se montre positivement surprenante par son mélange des genres mais pêche à cause d'une efficacité très inégale, malgré d'intéressantes ruptures de rythme et variations dans les arrangements (mention spéciale à la ligne de basse et à celle de piano sur le pont final). Ame no naru yoru, shizuku wo kimi ni rajoute encore une entrée, qui plus est très moyenne, à la liste déjà trop longue des ballades du disque. Quant à Izuremo ROMANTIC, son instrumentation synthé et son solo de guitare électrique caricaturaux au possible la font sonner comme un des nombreux (mauvais) morceaux du même genre qui composent la discographie de feu day after tomorrow.

Bizarrement malgré le fait qu'une seule chanson sorte réellement du lot, et pire encore puisqu'il s'agit de la première, l'impression globale est relativement positive. Ce Crispy Park n'est pas mauvais, loin de là; il est simplement décevant, terriblement frustrant. On y sent un travail énorme réalisé sur la personnalité musicale d'ELT au travers d'arrangements très variés, souvent simples et classieux, constituant un compromis véritablement excellent entre exigences du commercial et préoccupations d'originalité artistique. On y sent également une attention toute particulière portée par Kaori sur son interprétation, beaucoup plus nuancée qu'à l'accoutumée. Mais ELT sans les petites crises de folie ou les montées déchirantes de sa figure emblématique, ce n'est plus tout à fait ELT. Et c'est avec un pincement au coeur que l'on relègue cet album au rang des bons fonds musicaux pour faire autre chose, là où en leur temps les albums Everlasting ou Many Pieces s'écoutaient en boucle en chantant à tue-tête. Dur...

Illustrations © avex trax
Note : 6.5/10
album EVERY LITTLE THING - Crispy Park
EVERY LITTLE THING - Crispy Park : Cover
EVERY LITTLE THING - Crispy Park : Cover 
Sortie le 09-08-2005
Infos : [CD+DVD] AVCD-17988/B - 3990 ¥
[CD] AVCD-17989 - 3059 ¥
Tracklist : CD :
01- HI-FI MESSAGE
02- SWIMMY
03- Kazemachi kokoro mo you
04- Ame no naru yoru, shizuku wo kimi ni
05- Koibumi
06- SCARLET
07- SWEET EMERGENCY (Instrumental)
08- Asu no Kokoro
09- Kimi no Te
10- Izuremo ROMANTIC
11- azure moon
12- I MET YOU (Instrumental)
13- good night
Crédits : Paroles : Kaori Mochida - Musique :
(M-01,03,05,09,11,13) HIKARI
(M-02) Daichi Hayakawa
(M-04) Kunio Tago
(M-06) Kaori Mochida
(M-07,10,12) Ichirou Itou
(M-08) Yura Nakano
 

Donner votre avis

Pour donner votre avis sur ce disque merci de vous connecter (login et mot de passe du forum).

Haut de page
Layout :
zone membre
Connectez-vous avec vos identifiants du forum :

login

password

Connexion permanente

Inscription - Mot de passe perdu
Actuellement 36 visiteurs sur le site
publicité
L'Arc~en~Ciel live in Paris DVD
partenaires
Nos partenaires :

Jpopdb CDJapan Yesasia Last.fm SOUNDLICIOUS Wasabi Records J-music Distribution J-music Live J-music Store Higashi Music Orient-Extreme Memorial Hamasaki Anna et Olivia Jmusic Collection AyuAngel French Capsule EMIKO SHIRATORI RURUTIA ARAI AKINO Not Your God


Voir tous les partenaires
recherche
publicité