mikan music reviews
album Suika - Harvest for the Stripes (édition française)
Par Shito, le 01-10-2006 à 23:50:00
Après avoir fourni un travail remarquable sur les éditions françaises de MUCC et le DVD That's Nip-Hop, le label français Soundlicious poursuit sa politique qualitative avec une version française du premier album de SUIKA, Harvest for the Stripes. Livré dans un digipack coloré au design soigné, accompagné d'un livret comprenant la traduction française des paroles de tous les titres du CD, l'album dispose ainsi d'un écrin particulièrement valorisant. Un écrin pour un bijou, quoi de plus normal après tout ?


Formation Hip-Hop aux influences jazzy, le quintet de SUIKA doit sans doute une bonne partie de son originalité à sa composition particulièrement hétéroclite. Mené par le rappeur takatsuki armé de sa sempiternelle contrebasse, SUIKA conjugue les talents d'ATOM (un second rappeur), de toto (et ses slams aux textes d'une poésie peu commune), de la percussioniste Yûko Takahashi et de Kaztake Takeuchi à l'elepian. C'est en Juillet 2004 que tout ce beau monde accouche de son premier bébé commun, Harvest for the Stripes, un album qui s'éloigne résolument de tous les clichés traditionnellement véhiculés sur la communauté Hip-Hop : exit les attitudes gangsta et les provocations revendicatrices : le discours est aussi frais que les mélodies qui les portent, l'univers aussi riche que les arrangements qui le dépeignent.

Rappeurs "atmosphériques" dans un "cabaret cosmique" (C)

L'album s'ouvre sur JETSET qui immédiatement donne le ton : on se retrouve dès lors embarqué dans un rêve aux allures de voyage hyperspatial, bercé par une rythmique lanscinante, contemplant un paysage musical épuré où logent de grosses planètes au son grave et lourd, et des étoiles lointaines et brillantes ponctuant le décor au fil des notes d'elepian égrainées sur la partition. Avec la voix douce de toto en guise d'hôtesse de l'air et le phrasé enthousiaste et légèrement nasal de takatsuki aux commentaires, la visite commence très bien. Quelques escales permettent de découvrir les richesses des cultures locales : Garam massala et ses clônages vocaux doublés de sonorités aux consonnances hindoues; Suiyô, Naka-meguro, hachi ji han et son flux tranquille sur lequel se ballade le dialogue entre les vocalistes; Mushroom Mathematics et ses jeux de sonorités à l'ambiance plus industrielle, véritablement déroutants; ou encore Air-pocket dont la topologie surprenante fleurte sans jamais les atteindre avec les limites du caricatural, servie par des choeurs surréalistes et la diction d'ATOM perturbée par son cheveu sur la langue. Vous l'aurez compris, un recueil entier de citations capillotractées d'André Manoukian ne suffiraient à qualifier les nombreux morceaux inspirés que comporte cet album.

En marge de ces excursions destinées à découvrir quelques curiosités touristiques, le voyageur logera en terrain un peu plus familier : les stations sont en effet de construction humaine, qu'il s'agisse de Birdland wa ômagatoki et son refrain classieux en anglais aux influences US très présentes, de Flying Books dans un registre Hip-Hop léger assez classique ou encore du génial Kujira yane. Cette dernière piste s'avère particulièrement étonnante de par la richesse de ses arrangements et sa construction originale : rarement un tel fouillis vocal et instrumental n'aura en effet paru aussi entraînant et harmonieux sans jamais sonner brouillon.

Ambiance lounge dans un décor fantastique

Encadrant chacune des destinations de rêve citées plus haut, le voyage en lui-même ressemble au plus pacifiste des space-opera jamais réalisés à ce jour. L'ambiance est à la ballade légère et, logiquement, aérienne, servie par cette fameuse rythmique lente et chaloupée sur laquelle s'écoulent les notes d'elepian. Le reste des pistes de l'album nous accompagne ainsi plus qu'il ne nous porte, notamment grâce aux poèmes slamés avec volupté par toto. Des morceaux tels que AWA ou Voice nous plongent ainsi dans une sorte de flottement musical intemporel dans lequel s'immiscent par moments quelques éléments mystiques, à la manière des paroles de BambooMoon inspirées d'un conte traditionnel ou des choeurs de My Chinese dragon is big head. Mais n'allez pas croire que le trip évoqué ici évoque les paradis artificels : l'atmosphère live piano-bar de Walking on the stripes est là pour nous ramener en douceur à la réalité, de même que les interludes et la dernière piste du CD, Overture ~ The Stripes, qui donne l'impression de se réveiller au fond de son lit en captant progressivement les bruits d'une vie quotidienne qui reprend finalement ses droits.

Ce premier album de SUIKA figure en excellente place parmi les représentants d'un registre musical finalement assez rare : celui des disques absolument parfaits pour instaurer une ambiance, de ceux qui sauront se faire oublier tant qu'ils continueront de jouer mais dont l'arrêt serait immédiatement préjudiciable, tant l'atmosphère perdrait alors en richesse et en intimité. Il s'agit d'un album lounge fameux dans lequel, à l'exception peut-être du trop court et néanmoins excellent Kujira yane, aucune piste n'a la prétention de vouloir s'imposer à son auditeur, mais toutes contribuent à le placer dans un état d'esprit d'ouverture baigné d'ondes positives. Avec une édition française d'une qualité rare (avec un tout petit bémol sur l'absence frustrante des paroles en japonais/romaji, et un côté parfois déroutant des traductions tellement irréprochables qu'elles conservent les mots anglais du texte original), Harvest for the stripes se doit donc d'avoir sa place dans la discographie de tous les amateurs de jolie musique. Tout simplement.
Note : 8.5/10
album Suika - Harvest for the Stripes (édition française)
Suika - Harvest for the Stripes (édition française) : Cover
Sortie le 06-07-2006
Infos : 30 euros environ
Tracklist : 01- Prelude ~ Sunshine
02- JETSET
03- Birdland wa ômagatoki / La nuit tombe sur Birdland
04- Garam massala
05- Sora tobu koshoten ~ Flying Books / La librairie volante
06- Reflected-reflection (inst.)
07- Suiyô Naka-meguro hachi ji han / Mercredi, Naka-meguro, 20h30
08- Mushroom mathematics
09- BambooMoon
10- Intermission I
11- AWA ~ Suika edition / Les bulles
12- Intermission II ~ JUNGLE RADIO
13- Kujira yane ~ Suika edition / Mais c'est une baleine !
14- Voice
15- Air-pocket
16- Walking on the stripes (session)
17- My Chinese dragon is big head
18- Overture ~ The Stripe
 

Donner votre avis

Pour donner votre avis sur ce disque merci de vous connecter (login et mot de passe du forum).

Haut de page
Layout :
zone membre
Connectez-vous avec vos identifiants du forum :

login

password

Connexion permanente

Inscription - Mot de passe perdu
Actuellement 113 visiteurs sur le site
publicité
L'Arc~en~Ciel live in Paris DVD
partenaires
Nos partenaires :

Jpopdb CDJapan Yesasia Last.fm SOUNDLICIOUS Wasabi Records J-music Distribution J-music Live J-music Store Higashi Music Orient-Extreme Memorial Hamasaki Anna et Olivia Jmusic Collection AyuAngel French Capsule EMIKO SHIRATORI RURUTIA ARAI AKINO Not Your God


Voir tous les partenaires
recherche
publicité