mikan music reviews
single Nana Kitade - Kibou no kakera
Par Shito, le 12-10-2006 à 14:07:00
Quel horrible destin que celui de ces artistes dont la carrière, lancée par un partenariat promotionnel avec un thème de drama ou d'anime, connaît une ascension aussi abrupte que la descente aux enfers qui la suit une fois la médiatisation tombée... Débusquée par Sony il y a déjà trois ans au cours d'une audition comportant plus de 45.000 participants, et mise sur le marché en grande pompe avec un générique de l'anime Full Metal Alchemist, Nana Kitade a en ce sens bien de la chance d'avoir pu poursuivre ses activités jusqu'à aujourd'hui. Il faut dire que même si Kesenai Tsumi reste son plus grand succès, il y avait parmi ses travaux suivants quelques petits bijoux, tel que Utareru Ame ou Rasen, qui expliquent l'intérêt que continuaient à lui porter les fans. Mais Nana n'aura finalement que retardé le massacre puisque son tout dernier single, Kibou no Kakera, constitue un échec cuisant. Comment en est-on arrivé là ? Cet échec est-il justifié ? C'est en fait l'histoire d'un gâchis monumental que je m'en vais vous conter maintenant.


Au commencement il était une jeune chanteuse dont les premiers travaux avaient particulièrement attiré l'attention des media, comme de la communauté internationale des passionnés de J-music. Sa voix aux accents métalliques portée par des rengaines pop/rock ravageuses, son look un peu destroy et son personnage un poil rebelle faisaient d'elle la digne héritière de Nanase Aikawa, la reine du rock féminin commercial de la seconde moitié des années 90. Forte de cette popularité bien acquise, Nana Kitade (car c'est évidemment elle dont il est question, sinon cette critique serait pour le moins mal foutue) nous fit cadeau d'un premier album inspiré que bon nombre de fans relancent encore régulièrement dans leur playlist. Et puis le temps est venu où un second souffle fut nécessaire pour faire faire un second tour à la machinerie, et c'est là que se noua le drame...

■  "Coz this is Thriller, Thriller night, You're fighting to survive inside a..."

Soudain prise de démence, Nana se met en tête de faire sortir de sa tombe la mode des Gothic Lolita, de s'auto-proclamer prêtresse d'une forme déjà vue et pas du tout corrigée du mouvement. Le cadavre est pourtant déjà bien pourri, les dernières représentantes de ce courant complètement dépassé parmi la jeunesse nippone subsistant comme elles le peuvent, en s'adaptant grâce à leur incroyable capacité de résistance à un environnement de plus en plus hostile. Un peu comme les cafards en somme... S'ensuit quoi qu'il en soit une campagne pénible de reprises rock de génériques d'anime, menée par une Nana Kitade déguisée en poupée de porcelaine à grand renforts de frou-frou, dentelles et noeuds géants pour un résultat pas plus kawaii que les dents d'une Morning Musume. Le mini-album qui en est tiré est un échec, et ce ne sont pas les acclamations hystériques qui l'accueillent dans une convention américaine, poussées par quelques gamines à l'accoutrement tout juste digne de les faire figurer à la Une d'un reportage de Zone Interdite sur M6, qui rattrapera cette déconvenue sur le plan commercial. Et pourtant Nana persiste et signe, avec l'annonce de ce nouveau single intitulé Kibou no Kakera, et dont tant la jaquette affreuse que le clip de fort mauvais goût suffiront à rebuter toute personne dotée d'un semblant de sens de l'esthétique. La sanction est en tout cas probante : 64ème au Top Oricon hebdomadaire malgré une utilisation comme générique de l'anime Powerpuff Girls, à ce niveau ce n'est plus une déconvenue, c'est une véritable catastrophe.

Il faut dire que même en faisant exception de l'aspect visuel, ce single n'est vraiment pas d'un intérêt fulgurant... Nana continue à mettre de côté les mélodies rock efficaces de ses débuts pour se tourner vers des rythmiques répétitives lorgnant du côté du ska, comme c'était le cas sur Kiss or Kiss. Si bien que même si les arrangements restent de qualité, l'ensemble n'a pas de quoi convaincre. Kibou no Kakera commence pourtant plutôt bien, dominée par une batterie appuyée et une ligne de guitares déchaînées. L'apparition du premier pont laisse toutefois craindre une baisse de régime, et le refrain finit par sérieusement décevoir : les particularités vocales de Nana y sont en effet particulièrement mal exploitées, enlaidies par une composition peu inspirée. La mélodie principale est disgrâcieuse au possible, et les effets chorus sur la voix de l'artiste, qui peine fortement côté interprétation, ne font que renforcer l'aspect caricatural de la chose... Même constat du côté de la face B, This is a GIRL, dont les couplets aux accents College Rock et aux arrangements soignés font entrevoir une vive lueur d'espoir, rapidement éteinte par des refrains trop légers, trop girly, et pas assez tout le reste. La montagne accouche ainsi d'une souris...

Que dire face à ce manque de discernement flagrant de la part de Sony, qui laisse sa petite protégée au potentiel pourtant prometteur se perdre dans sa vaine tentative de résurrection d'une mode laissée depuis longtemps à l'abandon, entre deux cartons derrière la tour du Shibuya 109 ? Son énergie et sa personnalité vocale en faisaient une candidate toute trouvée pour le titre de chef de file d'une nouvelle scène rock féminine... Mais au lieu d'exploiter cette gamme, Nana s'enfonce dans un genre musical hybride qui n'est pas sans rappeler certaines productions d'Ai Ôtsuka, avec des musiciens un peu plus poilus pour la porter : la voix est un peu moins insupportable, mais l'interprétation est également moins maîtrisée. Quoi qu'il en soit le fait est que ce dernier single n'augure pas du meilleur pour I scream, le deuxième album full length de Nana Kitade prévu pour le 06 Décembre 2006. Ne reste plus qu'à espérer une bonne surprise...

Illustrations © Sony Music Japan
Note : 4/10
single Nana Kitade - Kibou no kakera
Nana Kitade - Kibou no kakera : Cover
Sortie le 04-10-2006
Infos : SECL-429 - 1223 ¥
Tracklist : 01- Kibou no Kakera
02- This is a GIRL
03- Kibou no Kakera (Instrumental)
 

Donner votre avis

Pour donner votre avis sur ce disque merci de vous connecter (login et mot de passe du forum).

Haut de page
Layout :
zone membre
Connectez-vous avec vos identifiants du forum :

login

password

Connexion permanente

Inscription - Mot de passe perdu
Actuellement 86 visiteurs sur le site
publicité
L'Arc~en~Ciel live in Paris DVD
partenaires
Nos partenaires :

Jpopdb CDJapan Yesasia Last.fm SOUNDLICIOUS Wasabi Records J-music Distribution J-music Live J-music Store Higashi Music Orient-Extreme Memorial Hamasaki Anna et Olivia Jmusic Collection AyuAngel French Capsule EMIKO SHIRATORI RURUTIA ARAI AKINO Not Your God


Voir tous les partenaires
recherche
publicité