mikan music reviews
single BoA - Winter Love
Par Ananda, le 07-11-2006 à 13:21:00
Monsieur M. fit des yeux le tour de la salle en priant pour qu'aucun des convives n'en vienne à citer le mot “BoA. Il n'aimait pas prendre des risques, et depuis que la petite CorĂ©enne n'Ă©tait plus une garantie de rentrĂ©e d'argent sans trop d'efforts, il avait prĂ©fĂ©rĂ© la dĂ©laisser, d'autant plus que Mademoiselle K. lui donnait beaucoup de travail. Ca faisait dĂ©jà quelques mois qu'il avait proposĂ© un Key Of Heart horripilant à la jeune femme dans le but de la couler, et il avait d'ailleurs presque rĂ©ussi, mais elle s'accrochait encore un peu. Il aurait fallu l'achever et Winter Love n'Ă©tait pas assez mauvaise pour ça, il le savait ... Mais qu'allait-il faire de cette chanson ? “Et pourquoi pas BoA ?” lança un vieil homme rabougri. Plusieurs sourcils se levèrent, des visages s'ouvrirent un peu. “Et m...” pensa Monsieur M.


Pour toute talentueuse qu'elle est, on ne peut pas dire que la jeune BoA ait Ă©tĂ© gâtĂ©e par les choix artistiques qu'on a faits pour elle. Mis à part quelques pĂ©pites qui ont brillĂ© par leur efficacitĂ© et qui ont pu mettre son Ă©nergie en valeur, sa discographie baigne dans une espèce de soupe RnB tiède rĂ©haussĂ©e de braillements. Selon toute logique, le phĂ©nomène s'essouffla rapidement, et aujourd'hui BoA ne dĂ©chaĂ®ne plus les foules. Après un Key Of Heart catastrophique artistiquement et commercialement parlant, arrive son single de NoĂ«l, Winter Love. Le single est accompagnĂ© de deux autres titres dĂ©veloppant le champ sĂ©mantique cher au gros bonhomme rouge : Candle Lights et une reprise de Wham! : LAST CHRISTMAS. Ho ho ho !

■  On prend les mĂŞmes...

Un premier constat s'impose à l'Ă©coute de Winter Love : c'est terriblement du BoA. En ce sens, le morceau ressemble Ă©normĂ©ment à ses prĂ©cĂ©dentes ballades de saison : Merikuri et Everlasting pour ne citer qu'elles. La chanson se sert donc d'une sorte d'imaginaire collectif liĂ© à NoĂ«l et aux amours hivernales, ainsi de la mĂŞme façon que les amours estivales serviront de cadre à des transmissions bactĂ©riennes de diverses ampleurs, celles hivernales seront dĂ©sespĂ©rĂ©es et vouĂ©es à l'Ă©chec. Avant mĂŞme l'Ă©coute du morceau, on peut faire bon nombre de prĂ©visions qui s'avèreront exactes : BoA prendra sa voix grave et posĂ©e sur les couplets, il y aura une montĂ©e dans les aigus sur les refrains, le piano sera à la fĂŞte ainsi que les arrangements glacĂ©s inhĂ©rents aux productions de cette Ă©poque. En gros : ce sera une ballade hivernale d'Avex, à laquelle 15 autres candidates au bas mot auraient pu prĂ©tendre. Reste que le choix de BoA a sa logique, et qu'il faut bien reconnaĂ®tre qu'elle le dĂ©fend plutĂ´t pas mal, son Winter Love. La chanteuse gagne peu à peu en maturitĂ© et n'essaye plus systĂ©matiquement de passer en force, elle s'autorise un semblant de douceur pour montrer que, contrairement aux apparences, elle a quand mĂŞme du coffre. Coffre constatable sur le pont faisant suite au deuxième refrain, qui se veut naturellement le climax du titre, avec les cris dĂ©chirants de la chanteuse se superposant aux dĂ©sespĂ©rants et sempiternels violons auxquels on ferait mieux de trouver une alternative rapide, le tout suivi par une prestation acadĂ©mique de guitare Ă©lectrique. Bref c'est attendu et prĂ©visible ... Mais comme on dit, la peur n'empĂŞche pas le danger et mĂŞme en sachant à l'avance ce qui va se passer dans ce Winter Love, le titre fait mouche par son efficacitĂ© pathĂ©tique.

■  ...et on recommence

PathĂ©tique est un adjectif formidable dont nous allons utiliser un autre sens pour qualifier l'introduction de Candle Lights, ballade RnB aux basses lourdes et aux arrangements dĂ©pouillĂ©s, comparĂ©s à ceux de la face A du single. Sans ĂŞtre inĂ©coutable, la chanson manque indubitablement de charisme, avec des refrains d'une mollesse somme toute hivernale. On se retrouve avec du BoA tout crachĂ© (ce qui ferait un joli glaviot du reste). Dans le genre chiant ça nous rappelle Kimi no Tonari de sur l'album OUTGROW en encore plus redondant. Quant à l'introduction, elle ramène aux compositions de nombre de chansons de l'interprète, avec une ridicule bien que terriblement habituelle guitare andalouse.

Les fans se sont souvent pâmĂ©s d'aise devant l'Anglais de BoA, censĂ©e parler couramment alors mĂŞme qu'elle a Ă©tĂ© capable d'interprĂ©ter des âneries comme : “I know loneliness is best friend” et “You still my number one” sans mourir de honte. La bonne nouvelle c'est que sur LAST CHRISTMAS, l'anglais de la chanteuse est tout à fait acceptable, si l'on excepte les Ă©cueils que les Asiatiques ne sauront jamais dire correctement, comme “Heart”. Une autre bonne nouvelle c'est que la reprise de ce morceau du groupe le plus viril des annĂ©es 80 est plutĂ´t rĂ©jouissante et raffraĂ®chissante. Certes, l'Ă©clat de la mĂ©lodie en Ă©tait Ă©prouvĂ©, mais là, malgrĂ© la standardisation de l'ensemble aux normes de BoA, le titre ne sombre pas dans une soupe neigeuse et ne perd rien de son charme et de son efficacitĂ©. Et en plus, le morceau se permet de gagner en modernitĂ© dans l'interprĂ©tation et s'octroie un cĂ´tĂ© acidulĂ© certes pas vraiment inĂ©dit mais nĂ©anmoins pas dĂ©plaisant.

Monsieur M. venait de recevoir la maquette et il sentait dĂ©jà des sentiments contradictoires s'Ă©lever en lui (mais n'Ă©tant pas TSUNKU, il les contrĂ´la) : dans sa globalitĂ©, le single Ă©tait une rĂ©ussite, sans ĂŞtre, loin de là, une rĂ©volution. ParachevĂ© avec les versions instrumentales des deux premiers titres du single, il contenait juste ce qu'il fallait de NoĂ«l et d'avex pour se vendre raisonnablement. Malheureusement, il savait aussi que, si la formule maintiendrait BoA à flots pendant un moment, elle ne suffirait pas à lui faire regagner la place qu'elle avait occupĂ©. Monsieur M. soupira, puis accorda d'un signe de tĂŞte ce sursaut à la jeune chanteuse, en se disant que le jour oĂą la tĂŞte de la CorĂ©enne sera vraiment sous l'eau, il appuiera dessus pour l'empĂŞcher de remonter, puis il retourna s'occuper de Mademoiselle K. Il faut bien que les actionnaires constatent oĂą part leur argent quand mĂŞme !

Illustrations © avex trax
Note : 6/10
single BoA - Winter Love
BoA - Winter Love : Cover
Sortie le 01-11-2006
Infos : [CD+DVD] AVCD-31078 - 1890 ¥
[CD] - AVCD-31079 - 1050 ¥
Tracklist : 01- Winter Love
02- Candle Lights
03- Last Christmas
04- Winter Love (instrumental)
05- Candle Lights (instrumental)
 

Avis des lecteurs

juugo   L'hiver dernier, BoA revenait pour un nouveau single, intitulĂ© "Winter Love". Après le single prĂ©cĂ©dent assez dĂ©cevant, BoA n'avait qu'un objectif : revenir en force avec son nouveau single pour cette saison.

"Winter Love" est un titre qui mélange pop et ballade, accompagné d'un piano nous envoûtant ensuite par la douce voix de BoA au premier couplet. Le refrain est très engagé, la voix de BoA monte dans les aigus, on peut faire la distinction de ce titre avec "Meri Kuri".

"Candle Light" complète le single afin d'avoir un ensemble qui convient à la saison. En complément, BoA fait une reprise de "Last Christmas" pour couronner le tout. Bref, ce titre bonus n'était pas nécessaire pour ce single mais il se laisse écouter.

Un bilan plutôt satisfaisant dans l'ensemble, les titres sont biens adaptés à la saison, BoA reste toujours naturelle. On regrette cependant qu'il n'y ait pas un vidéo-clip au titre "Candle Light". En effet la mode chez les artistes au Japon est de favoriser un second video clip pour la B-side de leurs singles. Bien sûr on note aussi l'importance du budget qui s'ajoute en plus.

Je note ce single : 8/10

(La critique pricipale est très intéressante, j'ai un autre point de vue au niveau des maisons de disque et des producteurs)

Donner votre avis

Pour donner votre avis sur ce disque merci de vous connecter (login et mot de passe du forum).

Haut de page
Layout :
zone membre
Connectez-vous avec vos identifiants du forum :

login

password

Connexion permanente

Inscription - Mot de passe perdu
Actuellement 48 visiteurs sur le site
publicité
L'Arc~en~Ciel live in Paris DVD
partenaires
Nos partenaires :

Jpopdb CDJapan Yesasia Last.fm SOUNDLICIOUS Wasabi Records J-music Distribution J-music Live J-music Store Higashi Music Orient-Extreme Memorial Hamasaki Anna et Olivia Jmusic Collection AyuAngel French Capsule EMIKO SHIRATORI RURUTIA ARAI AKINO Not Your God


Voir tous les partenaires
recherche
publicité