mikan music reviews
album Ayumi Hamasaki - Secret
Par Ananda, le 03-12-2006 à 20:25:00
L'avantage d'un album d'Ayumi Hamasaki, toujours attendu comme le messie par les fans, c'est que c'est un messie annuel. Ainsi, chaque fin d'annĂ©e voit son nouveau cru, avec une Ă©tonnante rĂ©gularitĂ©. L'inconvĂ©nient de cette rĂ©gularitĂ©, c'est que la rentabilitĂ© a Ă©tĂ© depuis un moment dĂ©jà prĂ©fĂ©rĂ©e à la qualitĂ© par Avex Trax. Il faut dire que la sociĂ©tĂ© n'ignore pas que si Ayu n'est plus son artiste numĂ©ro 1, elle dispose toujours d'une des plus imposantes fanbases nippones et que peu importe sa qualitĂ©, discutable depuis quelques annĂ©es, une production Hamasaki est toujours assurĂ©e d'une première place de l'Oricon. Cela fait bien glousser les plus fanatiques, qui croient y voir une manifestation de la popularitĂ© toujours inchangĂ©e de leur icĂ´ne, mais il n'en est pourtant rien.


Startin
Startin

Après un cru 2005 catastrophique avec un (miss)understood dont la cover n'Ă©tait certainement pas le pire Ă©lĂ©ment, ce qui a de quoi Ă©tonner, Ayu nous revient avec Secret. La chanteuse n'Ă©tant plus, depuis quelques annĂ©es, qu'une ombre fade de ce qu'elle fut, l'Ă©vènement n'est plus à la hauteur des explosions mystiques et autres sacrifices humains des annĂ©es 1999 à 2002. Après un marasme promotionnel qui fit annoncer d'abord un mini album, finalement transformĂ© en album complet par une opĂ©ration du Saint Matsuura, Secret arrive finalement avec 14 pistes, dont "seulement" 4 dĂ©jà sorties en single. Pleins d'espoirs, brĂ»lons un cierge et rendons enfin le Jugement Dernier.

Born To Be
Born To Be

■  L'apocalypse selon Sainte Ayumi

UtilisĂ© pour la promotion de l'album, JEWEL, et son clip très "Diamonds are a girl 's best friend" en plus hivernal (et beaucoup plus ennuyeux), est un exemple probant du manque de renouvellement de l'artiste. Ballade archi-classique au piano sans aucun charme, elle se dĂ©roule lentement et sans surprise. On en vient à se demander qui de l'auditeur ou de la chanteuse sombrera en premier dans un sommeil de plomb, tout ceci aggravĂ© par les arrangements d'un autre âge du duo H/\L qu'Avex ose encore sortir du placard, en dĂ©pit de leur forte odeur de naphtaline. H/\L qui parviennent Ă©galement à gâcher un Momentum qui, avec son rythme marquĂ© sur les refrains, aurait pu ĂŞtre une sympathique ballade mid-tempo. Dommage que les arrangements dĂ©gagent cette fragrance de moisi. La vidĂ©o, une fois de plus très enneigĂ©e, reste apprĂ©ciable grâce à ses sympathiques dĂ©cors et ses quelques effets spĂ©ciaux rĂ©ussis, en dĂ©pit du grotesque air contrit qu'arbore Ayu, qui donne l'impression que son stĂ©rilet la dĂ©mange.

BLUE BIRD
BLUE BIRD

Le sympathique Takahide Ishii est connu pour avoir rĂ©ussi à dĂ©clencher une vague de crises d'Ă©pilepsie chez des centaines de jeunes Japonais par une simple attaque de Pikachu dans le dessin animĂ© Pokemon. Aux manettes de la vidĂ©o de Born To Be, il a cette fois rendu plus d'une personne aveugle par l'utilisation abusive d'un mur d'ampoule omniprĂ©sent qui fait baigner l'ensemble dans une soupe jaune agressive. Quant à Born To Be en elle-mĂŞme, c'est une reprĂ©sentation de l'horreur Ayumi dans toute sa splendeur. Bruyant, moche et prĂ©tentieux, ce titre mid tempo aux vĂ©llĂ©itĂ©s fĂ©dĂ©ratrices donne toute la mesure de sa laideur sur les ridicules vocalises de la chanteuse pendant le pont instrumental.

Beautiful Fighters
Beautiful Fighters

Autre chanson rythmĂ©e et complètement inaudible, Beautiful Fighters concourt pour le titre de pire morceau de la carrière d'Ayu, et ma foi, pourrait bien y parvenir. C'est brouillon, extrĂŞmement rĂ©pĂ©titif, le tout sur une base pop niaise à souhait et un refrain complètement ratĂ©. Cependant, c'est dans le clip que se rĂ©vèle toute la terreur Beautiful Fighters. Il donne la preuve à ceux qui en avaient encore besoin de la gourdasserie d'Ayumi. Se voulant fĂ©ministe, il expose l'artiste en mini short au coeur d'une activitĂ© qu'elle connaĂ®t bien pour l'avoir pratiquĂ©e sur elle-mĂŞme : le tuning. Si les petits passages "humoristiques" vous tirent ne serait-ce qu'un sourire, alors vous ĂŞtes bons pour la consultation psychiatrique immĂ©diate. DAI, qui fut pourtant l'auteur de pĂ©pites à l'Ă©poque LOVEppears, se rend coupable d'un BLUE BIRD rĂ©chauffĂ© et d'une platitude extrĂŞme, dans la droite lignĂ©e de fairyland pourtant sympathique un an plus tĂ´t. DĂ©veloppant toute la thĂ©matique d'un titre estival d'Avex Trax, le clip nous montre une Ayumi complètement droguĂ©e et heureusement totalement craquante qui s'amuse sur la plage avec ses amis dans des dĂ©cors paradisiaques qui ne font malheureusement plus rĂŞver grand monde tant on nous les ressorts sans scrupule chaque Ă©tĂ©. Quant à l'interlude LABYRINTH, il pose le mĂŞme univers onirico-chiant que Kaleidoscope sur MY STORY, avec toujours ces arrangements vomitifs et kitschs. A l'Ă©coute de ces titres, il semblerait bien qu'Ayumi Hamasaki a dĂ©finitivement passĂ© la date limite de pĂ©remption. Et pourtant ...

JEWEL
JEWEL

■  "DĂ©livre-nous du mal"

Le reste de l'album est plus rĂ©jouissant, à commencer par Startin', sorti sur le mĂŞme single que Born To Be et thème d'ouverture du jeu Onimusha 4. Certes complètement calculĂ© et un peu trop gĂ©nĂ©reux en dĂ©cibels, le titre se rattrape par une excellente production, avec ses guitares rĂ©haussĂ©es d'effets Ă©lectriques et de scratchs qui lui donnent une Ă©nergie irrĂ©sistible. Sans doute lassante à terme, mais en plus mise en valeur par un clip fun et travaillĂ© oĂą Ayu parodie dans l'ordre : l'industrie du divertissement japonaise, les chanteuses toutes nues, Kill Bill, et surtout elle-mĂŞme avec sa propension à croire qu'ĂŞtre sexy, c'est se passer la main dans les cheveux, Startin' refait pencher la balance dans l'autre sens. Très attendu depuis qu'un extrait en a Ă©tĂ© dĂ©voilĂ© dans une publicitĂ© pour Panasonic, 1LOVE ne déçoit pas. Titre ''rock'' dans la droite lignĂ©e de Because of You (option haute) ou GAME (option basse), 1LOVE avec ses couplets -Alleluia- intĂ©ressants et dynamiques et son refrain mordant, parvient à ne pas trop tomber dans le clichĂ© rock-wannabe. Pour cette fois, la chanson est plutĂ´t excellente et crĂ©dible. Quant au clip, au moins aussi attendu depuis que l'on a su qu'Ayu y mouillerait la culotte en se trĂ©moussant autour d'une barre, il mĂ©rite le coup d'oeil. Dans l'idĂ©e, la vidĂ©o de 1LOVE donne suite à Alterna dans sa mise en scène d'une industrie du divertissement cynique et inhumaine, mais se dĂ©roule dans un cadre plus sombre, dans lequel Ayu y est alternativement en cage, puis pratiquant le pole dancing, devant un public masquĂ© qui lui jette des billets. A noter que lors de son arrivĂ©e sur la "scène", elle est introduite en tant que "musician". Huhuhu. Le talentueux tasuku se charge du gĂ©nial interlude taskinst qui s'ouvre sur une sorte de comptine hip hop pour se poursuivre avec de violentes guitares Ă©lectriques. On en vient à regretter que le titre n'ait pas fait l'objet d'une chanson complète.

momentum
momentum

CMJK a quant à lui repris du service sur le surprenant until that Day qui montre, contre toute attente, qu'Ayumi est encore capable de se renouveler. Titre pop aux influences diverses, until that Day rappelle entre autres le Japanese Girl de la copine d'Ayu, hitomi, avec son ambiance rock robotique, ou encore les travaux de Madonna avec Mirwais grâce à l'ajout de guitares sèches qui crĂ©ent une rupture inattendue après le deuxième refrain et lui apportent un cĂ´tĂ© plus humain. Le refrain explose à la manière de celui d'evolution, en moins canardesque. Dans le registre de la ballade, Secret tire son Ă©pingle du jeu de par son instrumentation sensible sur les couplets et pathĂ©tique (au sens propre du terme) sur les refrains, avec une performance vocale d'Ayumi pour une fois franchement agrĂ©able et relativement nuancĂ©e. Le tout dans une ambiance plus acoustique qui ne gâche rien. Sans casser trois pattes à une Ayumi, It was se rĂ©vèle Ă©galement ĂŞtre une bonne ballade rock mid-tempo aux couplets travaillĂ©s et mĂ©lancoliques et aux refrains poignants, qui s'ils rappellent tout de mĂŞme vaguement quelque chose et ne crĂ©ent pas vraiment la surprise, amènent une Ă©motion particulière sur laquelle on ne crachera pas.

1LOVE
1LOVE
1LOVE

Restent deux inclassables : tout d'abord l'introduction Not yet dans un Ă©trange registre pop dance, s'ouvrant d'une manière inquiĂ©tante avant de glisser vers un univers plus industriel inhabituel dans la discographie de la chanteuse. Pas dĂ©plaisant, d'autant plus que le titre dure à peine plus de deux minutes. kiss o kill reste sans aucun doute la chanson la plus surprenante de l'album et provoquera quelques haussements de sourcil, de par son ambiance sombre alternant guitares Ă©lectriques et orgues synthĂ©tiques, alternance parfaitement illustrĂ©e par la première reprise du refrain après le pont. Pressant et grandiloquent, ce rock Ă©trange et parfaitement maĂ®trisĂ© sur le plan rythmique, avec sa montĂ©e en puissance qui amène un refrain convaincant, ne plaira certainement pas à tout le monde tant il s'Ă©loigne de l'univers habituel d'Ayu.

Que dire finalement de cette nouvelle cuvĂ©e ? Contrairement à la tradition Hamasaki depuis 2002, qui voulait que l'album hĂ©rite d'une enfilade de singles souvent dignes d'intĂ©rĂŞt et d'une brochette d'inĂ©dits tout à fait dispensables, Secret aligne des titres dĂ©jà connus dĂ©testables dans leur grande majoritĂ© à des inĂ©dits travaillĂ©s et surprenants. On ne retrouvera certainement plus le charme de la pĂ©riode de gloire d'Ayu, mais force est de constater que l'ensemble se rĂ©vèle, contrairement à nos attentes (mauvaises langues que nous sommes) d'une qualitĂ© globale presque satisfaisante. Probablement destinĂ© à ĂŞtre remisĂ© sur une Ă©tagère une semaine après sa rĂ©ception, l'album propose toutefois un travail intĂ©ressant, sur lequel il serait dommage de faire l'impasse, ne serait-ce que pour les quelques titres franchement inattendus qui le composent.

Illustrations © avex trax
Note : 6/10
album Ayumi Hamasaki - Secret
Ayumi Hamasaki - Secret : Cover
Ayumi Hamasaki - Secret : Cover 
Sortie le 29-11-2006
Infos : [CD+DVD] AVCD-32178 - 3990 ¥
[CD] - AVCD-23179 - 3059 ¥
Tracklist : CD :

01- Not yet
02- until that Day ...
03- startin'
04- 1LOVE
05- It was
06- LABYRINTH
07- JEWEL
08- momentum
09- taskinst
10- Born To Be ...
11- Beautiful Fighters
12- BLUE BIRD
13- kiss o'kill
14- Secret

DVD :

01- Startin' Video Clip
02- Born to Be Video Clip
03- BLUE BIRD Video Clip
04- Beautiful Fighter Video Clip
05- JEWEL Video Clip
06- 1LOVE Video Clip
07- momentum Video Clip
08- Startin' Making clip
09- Born to Be Making clip
10- BLUE BIRD Making clip
11- Beautiful Fighter Making clip
12- JEWEL Making clip
13- 1LOVE Making clip
14- momentum Making clip
Crédits : CD :

(M-01), (M-02) Paroles : Ayumi Hamasaki ; Musique et Arrangements : CMJK
(M-03) Paroles : Ayumi Hamasaki ; Musique : Kazuhiro Hara ; Arrangements : CMJK
(M-04) Paroles : Ayumi Hamasaki ; Musique : Yoji Noi ; Arrangements : H/\L
(M-05) Paroles : Ayumi Hamasaki ; Musique : Naruya Ihashi ; Arrangements : tasuku
(M-06) Musique et Arrangements : H/\L
(M-07) Paroles : Ayumi Hamasaki ; Musique : Tetsuya Yukumi ; Arrangements : Shingo Kobayashi
(M-08) Paroles : Ayumi Hamasaki ; Musique : Tetsuya Yukumi ; Arrangements : H/\L
(M-09) Musique et Arrangements : tasuku
(M-10) Paroles : Ayumi Hamasaki ; Musique : Kazuhiro Hara ; Arrangements : Kazuhiro Hara, CMJK
(M-11) Paroles : Ayumi Hamasaki ; Musique : Kazuhito Kikuchi ; Arrangements : CMJK
(M-12) Paroles : Ayumi Hamasaki ; Musique : D.A.I ; Arrangements : H/\L
(M-) Paroles : Ayumi Hamasaki ; Musique : ; Arrangements :
(M-13) Paroles : Ayumi Hamasaki ; Musique : Tetsuya Yukumi ; Arrangements : Keiji Tanabe
(M-14) Paroles : Ayumi Hamasaki ; Musique : Tetsuya Yukumi ; Arrangements : H/\L

DVD :
(M-01), (M-02), (M-03), (M-07) Réalisé par : Takahide Ishii
(M-04) Réalisé par : Luis Hernandez
(M-05) Réalisé par : Wataru Takeishi
(M-06) Réalisé par : Hideaki Sunaga
Utilisations : (M-03) PS2 Game "Onimusha DAWN OF DREAMS" Opening Theme / Nihon TV "Sports Urugusu" 03/02/2006 Theme Song
(M-04) Panasonic SD Audio-Player "D-snap" SD800N / Panasonic SD MINICOMPO "D-dock" SX850 CM Song
(M-06) Panasonic "LUMIX FX07" CM Song
(M-10) TBS "Tori no 2006" Theme Song
(M-11) Panasonic "D-snap audio / D-dock" CM Song
(M-12) "ZESPRI GOLD KIWI" CM Song
 

Avis des lecteurs


Kazumi_Sweetie
  Secret commence très bien avec "Not yet", la voix d'Ayu sur une intro, que demander de plus ? Par la suite, "Until that day..." est un de mes coups de coeur, j'aime le cĂ´tĂ© electro et le refrain rapide. "Startin'" et "1LOVE", rock, l'un entrainant, l'autre plus sombre, que du bonheur. "It was"...belle, mais pas inoubliable. "Jewel", magnifique, et "Momentum", ballade pop que j'apprĂ©cie beaucoup. Je n'Ă©voquerai pas "Born to be...", qui m'a déçue, ainsi que "Beautiful Fighters", pop/niaise et sans interĂŞt. "BLUE BIRD" est une belle chanson estivale, malheureusement ce genre de pistes ne crĂ©e plus l'Ă©vènement chez Ayu..."kiss o'kill" est assez inattendue, et je dois dire m'a comblĂ©e. "Secret" est jolie, mais pas assez pour devenir culte. Pas besoin de parler des interludes, complètement inutiles.
Secret est donc un album bien, dont l'intérêt est principalement les inédites. Un bon 6.5/10 pour cet opus, décevant et pourtant tellement bien.

Donner votre avis

Pour donner votre avis sur ce disque merci de vous connecter (login et mot de passe du forum).

Haut de page
Layout :
zone membre
Connectez-vous avec vos identifiants du forum :

login

password

Connexion permanente

Inscription - Mot de passe perdu
Actuellement 29 visiteurs sur le site
publicité
L'Arc~en~Ciel live in Paris DVD
partenaires
Nos partenaires :

Jpopdb CDJapan Yesasia Last.fm SOUNDLICIOUS Wasabi Records J-music Distribution J-music Live J-music Store Higashi Music Orient-Extreme Memorial Hamasaki Anna et Olivia Jmusic Collection AyuAngel French Capsule EMIKO SHIRATORI RURUTIA ARAI AKINO Not Your God


Voir tous les partenaires
recherche
publicité